Haut de la page
Tous les articles

Les moyennes mobiles exponentielles (EMA7, 27) un mois plus tard…

Le mois dernier, j’ai traité d’une méthode pour effectuer une analyse technique de base : celle des deux moyennes mobiles exponentielles (EMA ou Exponential Moving Averages), dont l’une est calculée à moyen terme et l’autre à long terme. Dans cet article il était question d’une série de six titres qui venaient de donner un signal d’achat (le 6 janvier, date de l’écriture de l’article) à long terme (hebdomadaire) et de sept titres qui avaient donné un signal d’achat à moyen terme (quotidien).

Signal d’achat hebdomadaire (chaque barre représente une semaine) : FCU, IMG, JAG, OSK, REI/UN, UWE.

Signal d’achat quotidien (chaque barre représente un jour de Bourse) : AVL, CG, FM, MAG, PDN, PLI, TVE.

Qu’en est-il de ces 13 titres? Pour chacun d’eux, vous trouverez ci-après deux graphiques comparatifs : le premier illustre la situation au 6 janvier 2017 et le second, au 2 février dernier.

Pour interpréter adéquatement les graphiques hebdomadaires, vous devez observer les quatre dernières barres du graphique du 2 février (chacune représentant une semaine entre le 6 janvier et le 2 février). Dans le cas des graphiques quotidiens, vous devez plutôt regarder les 20 dernières barres, chacune représentant une séance boursière.

En comparant les graphiques du 2 février à ceux du 6 janvier, nous constatons que sept titres ont progressé : ils sont toujours positivement orientés et affichent un profit; deux sont neutres (ni gain, ni perte); quatre (dont trois quotidiens) montrent que les EMA se sont de nouveau croisées à la baisse durant le mois et qu’il fallait liquider la position, parfois avec un gain et parfois avec une perte, laquelle est en général modérée, par la nature même des signaux des EMA.

Notons que, dans l’ensemble, les gains dépassent largement les pertes.

Soulignons aussi qu’il faut suivre les signaux : un achat théorique le 6 janvier a été suivi d’un signal de vente dans six cas. Comme nous avons exécuté l’achat sur la base du signal d’achat, il faut vendre au croisement à la baisse des deux EMA.

Voici une série de titres qui ont donné un signal d’achat avec les EMA7, 27 le 2 février 2017. Dans un mois, nous verrons quelle a été leur efficacité.

Signaux techniques de TENDANCE
  À la hausse à moyen terme À la hausse à long terme
Marché canadien
  • ATH.TO
  • NCA.TO
  • PD.TO
  • CJC.V
  • CTZ.V
  • IDM.V
  • AKG.TO
  • AQN.TO
  • BEP/UN.TO
  • BSX.TO
  • CF.TO
  • DNA.TO
  • EDR.TO
  • G.TO
  • MFI.TO
  • SEV.TO
  • CSR.V
  • CUZ.V
  • EGT.V
  • FSW.V
  • HPQ.V
  • ICG.V
  • MIT.V
  • MXL.V
  • NX.V
  • RHT.V
  • RLV.V
  • TVI.V

FCU.TO (hebdomadaire)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les quatre dernières barres indiquent une progression :
Graphique du 2 février, dans lequel les quatre dernières barres indiquent une progression

IMG.TO (hebdomadaire)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les quatre dernières barres indiquent une position plutôt neutre :
Graphique du 2 février, dans lequel les quatre dernières barres indiquent une position plutôt neutre

JAG.TO (hebdomadaire)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les quatre dernières barres indiquent une position neutre :
Graphique du 2 février, dans lequel les quatre dernières barres indiquent une position neutre

OSK.TO (hebdomadaire)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les quatre dernières barres indiquent une progression :
Graphique du 2 février, dans lequel les quatre dernières barres indiquent une progression

REI/UN.TO (hebdomadaire)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les quatre dernières barres indiquent que les EMA7, 27se sont croisées à la baisse
Graphique du 2 février, dans lequel les quatre dernières barres indiquent que les EM<sub>A7, 27</sub>se sont croisées à la baisse

UWE.TO (hebdomadaire)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les quatre dernières barres indiquent une progression.
Graphique du 2 février, dans lequel les quatre dernières barres indiquent une progression.

AVL.TO (quotidien)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent une progression.
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent une progression.

CG.TO (quotidien)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent que les EMA7, 27se sont croisées à la baisse.
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent que les EM<sub>A7, 27</sub>se sont croisées à la baisse.

FM.TO (quotidien)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent une progression.
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent une progression.

MAG.TO (quotidien)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent une progression.
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent une progression.

PDN.TO (quotidien)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent une progression.
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent une progression.

PLI.TO (quotidien)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent que les EMA7, 27se sont croisées à la baisse.
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent que les EM<sub>A7, 27</sub>se sont croisées à la baisse.

TVE.TO (quotidien)

Graphique du 6 janvier :
Graphique du 6 janvier
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent que les EMA7, 27se sont croisées à la baisse.
Graphique du 2 février, dans lequel les vingt dernières barres indiquent que les EM<sub>A7, 27</sub>se sont croisées à la baisse.
Tous les articles

L'auteur

Charles K. Langford

Charles K. Langford

PhD, Fellow CSI

Charles K. Langford

Charles K. Langford est président de Charles K. Langford, Inc, une firme de gestion de portefeuilles. Il enseigne la construction et la gestion de portefeuille à l'école des Sciences de la Gestion, Université du Québec (Montréal). Il est l'auteur de 14 livres sur la gestion de portefeuille, les stratégies de produits dérivés et l'analyse technique.

Jusqu'en 2007, depuis 1990, il a été vice-président de gestion des risques pour Visconti Venosta Teaspoon Approach Management, Ltd. Auparavant il a été gestionnaire de portefeuille pour Refco Futures (Canada) Ltd.

Il a reçu un baccalauréat de l'Université de Montréal, une maîtrise et le doctorat de l'Université McGill (Montréal), et il est également Fellow de CSI (Canadian Securities Institute).

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.