Haut de la page
Toutes les notions

L'appel de marge tant redouté

Dans la section précédente, nous avons discuté de deux restrictions applicables au montant que vous pouvez emprunter : le dépôt de garantie, dont dépend le montant initial que vous pouvez emprunter, et la couverture de maintien, ou montant que vous devez maintenir dans votre compte après l'achat. Les pourcentages afférents sont fixés par la Réserve fédérale, aux États-Unis, ainsi que par votre courtier. Chaque courtier peut imposer des limites plus strictes, mais la Réserve fédérale exige un dépôt de garantie initial de 50 % et une couverture de maintien d'au moins 25 %.

Nous allons maintenant examiner plus précisément la couverture de maintien. Sur les marchés volatils, les prix peuvent chuter très rapidement. Lorsque la valeur de vos avoirs (la valeur des actions, moins ce que vous devez au courtier) chute au-dessous de la couverture de maintien, le courtier envoie un " appel de marge ". Cet appel de marge vous oblige à vendre vos placements ou à déposer des fonds dans le compte.

Le principe est le suivant : imaginons que vous achetiez pour 20 000 $ de titres en empruntant 10 000 $ à votre courtier et en payant 10 000 $ de votre poche. Si la valeur des titres au cours du marché descend à 15 000 $, vos avoirs dans le compte ne représentent plus que 5 000 $ (15 000 $ - 10 000 $ = 5 000 $). En supposant que la couverture de maintien soit de 25 %, vous devez avoir 3 750 $ dans le compte (25 % de 15 000 $ = 3 750 $). Tout est donc correct dans ce cas, puisque vos avoirs s'élèvent à 5 000 $ et excèdent la couverture de maintien de 3 750 $. Mais supposons maintenant que votre courtier exige une couverture de 40 % au lieu de 25 %. Vos avoirs étant de 5 000 $, ils sont inférieurs à la couverture de maintien de 6 000 $ (40 % de 15 000 $ = 6 000 $). Le courtier peut donc vous envoyer un appel de marge.

Si pour une raison ou une autre vous ne répondez pas à un appel de marge, le courtier a le droit de vendre vos titres de façon à ce que la valeur de vos avoirs dans le compte excède la couverture de maintien. Qui plus est, il n'est pas forcément tenu de vous consulter avant de procéder! La plupart des conventions de compte sur marge autorisent le courtier à vendre vos titres sans attendre que vous répondiez à l'appel de marge. Vous n'avez même pas votre mot à dire quant au choix des actions vendues pour faire face à l'insuffisance de couverture.

Il est par conséquent impératif que vous lisiez très attentivement votre convention de compte sur marge avant d'investir. Cette convention explique les conditions du compte, à commencer par le mode calcul des intérêts; vos responsabilités au chapitre du remboursement de l'avance; et l'utilisation des titres achetés en garantie de l'emprunt.