Haut de la page
Toutes les notions

Qu'est-ce que la vente à découvert

Notions de base

Lorsqu'un investisseur détient une position en compte, cela signifie qu'il a acheté des actions en pensant que leur prix allait monter. Inversement, lorsqu'un investisseur est à découvert, c'est qu'il prévoit une baisse du cours.

La vente à découvert est la vente de titres que le vendeur ne possède pas. Plus précisément, elle consiste à vendre des titres qu'on ne possède pas encore, mais qu'on doit se faire livrer. Ce concept peut sembler déroutant, mais il est en fait simple à comprendre. Voici comment cela se passe : lorsque vous vendez des actions à découvert, c'est votre courtier qui vous les prête. Les titres proviennent des avoirs de la maison de courtage, d'un autre client de la firme ou d'un autre courtier. Ils sont vendus et le produit est crédité à votre compte. Tôt ou tard, vous devrez " fermer " le découvert en rachetant le même nombre d'actions (ce qu'on appelle la " couverture ") et les remettre à votre courtier. Si le prix baisse, vous pouvez racheter les actions meilleur marché et faire un bénéfice en empochant la différence. Par contre, si le prix augmente, vous devez racheter les actions plus cher et vous perdez de l'argent.

La plupart du temps, vous pouvez conserver une position à découvert aussi longtemps que vous le désirez. Vous pouvez cependant être forcé de la couvrir si le prêteur vous réclame les actions que vous lui avez empruntées. Comme les maisons de courtage ne peuvent vendre ce qu'elles n'ont pas, vous devrez emprunter d'autres actions ou couvrir celles que vous avez empruntées. On dit alors que les actions sont " appelées au remboursement ". Même si cela n'arrive pas souvent, c'est toujours possible si un grand nombre d'investisseurs vendent à découvert un titre en particulier.

Comme vous ne détenez pas les actions (vous les avez empruntées pour les vendre), vous devez payer au prêteur les dividendes ou les droits déclarés pendant la durée de l'emprunt. Si les actions sont fractionnées pendant que vous êtes à découvert, vous devrez remettre au prêteur deux fois plus d'actions à la moitié du prix.

Pourquoi effectue-t-on une opération à découvert?

La vente à découvert poursuit principalement deux objectifs :

1. Spéculer

La raison la plus évidente de la vente à découvert est de profiter d'un titre ou d'un marché surévalué. L'exemple probablement le plus célèbre est la fois où George Soros a " fait sauter la Banque d'Angleterre " en 1992. Il a risqué 10 milliards $ sur une chute éventuelle de la livre anglaise et il a gagné. La nuit suivante, Soros empochait 1 milliard $ grâce à cette opération. Il a finalement réalisé un bénéfice de presque 2 milliards $.

2. Se couvrir

Pour des raisons que nous examinerons plus loin, très peu de gestionnaires de placement sophistiqués utilisent la vente à découvert comme stratégie active de placement (comme Soros). La majorité des investisseurs vendent à découvert pour se couvrir. Autrement dit, ils protègent leurs positions acheteurs en les compensant par des positions vendeurs.

Restrictions

De nombreuses restrictions s'appliquent à la quantité, au prix et au type d'actions qu'on peut vendre à découvert. Par exemple, vous ne pouvez vendre à découvert des actions cotées en cents, et la plupart des ventes à découvert doivent porter sur des lots réguliers.

Pour pouvoir effectuer des opérations à découvert, vous devez préalablement vous ouvrir un compte « marge à découvert ». Tout comme pour les transactions effectuées dans un compte sur marge, l'investisseur qui vend des titres à découvert doit répondre aux exigences de marge relatives aux positions à découvert. Le taux, aussi appelé « couverture »,  varie selon l'éligibilité des titres.

Cliquez ici pour connaître la couverture minimale exigée en % de la valeur marchande. Veuillez noter que le pourcentage requis inclut le montant reçu de la vente à découvert. Par exemple, pour un titre exigeant une couverture de 150%, le montant reçu de la vente à découvert correspond à 100% de la couverture, alors que le 50% restant représente le montant de la marge à déposer dans le compte.