Haut de la page
Toutes les notions

Transformer votre REER

Quand et comment convertir votre REER

La loi vous permet de cotiser à votre REER et de le conserver jusqu'à la fin de l'année où vous atteignez 71 ans. Vous devrez à ce moment-là le convertir. Deux possibilités vous seront alors offertes : le fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) ou la rente.

Or, la retraite se prend de plus en plus tôt, souvent vers 55 ans. Faut-il transformer immédiatement son REER ou attendre 71 ans? Et lorsque le moment est venu de convertir le REER en revenu de retraite, un autre choix se présente : faut-il opter pour le FERR ou pour la rente?

Transformer immédiatement son REER ou attendre 71 ans?

La réponse dépend de votre situation personnelle. Mais, règle générale, il est opportun d'effectuer cette transformation le plus tard possible.

Vous pourrez retarder la transformation de votre REER dans la mesure où vos autres revenus sont suffisants. Ces revenus peuvent provenir de nombreuses sources:

  • prestations versées en vertu du régime de retraite de votre employeur;
  • rentes de source publique;
  • épargne personnelle non enregistrée;
  • revenus personnels (provenant, par exemple, d'un immeuble locatif ou de placements).

Si vous utilisez en priorité ces sources de revenus, votre capital REER continue à fructifier à l'abri de l'impôt.

Mais si vous avez besoin de liquidités additionnelles pour boucler votre budget, peut-être devrez-vous devancer la date limite de transformation de votre REER. Vous pourriez convertir alors votre REER, en tout ou en partie, en revenus de retraite.

Si vous avez besoin de liquidités occasionnellement, pour faire un voyage, par exemple, il pourrait être préférable de retirer de votre REER le montant nécessaire sans pour autant le transformer tout de suite.

Opter pour le FERR ou pour la rente?

Lorsque vient le moment de transformer votre REER en revenus de retraite, comment choisir entre le fonds enregistré de revenu de retraite (FERR) et la rente?

Rappelons les principales caractéristiques de ces options. La rente n'exige aucune gestion de votre part; c'est l'institution qui vous l'a vendue qui s'en charge. Le FERR vous laisse le plein contrôle de votre capital et le choix de vos investissements.

La rente vous protège des fluctuations du marché et vous assure la stabilité de votre revenu. Vous savez exactement quel montant vous recevrez, ce qui facilite la gestion de votre budget. Mais cette stabilité vous laisse peu de marge en cas d'imprévu ou pour réaliser un projet précis ou un voyage, par exemple.

Le FERR, lui, permet de modifier en tout temps le montant des retraits selon vos besoins, sous réserve du minimum annuel prévu par la loi. Vous disposez ainsi d'une plus grande liberté de mouvement.

Stabilité ou flexibilité?

Avant de prendre une décision, il faut considérer plusieurs facteurs :

  • votre profil d'investisseur;
  • vos besoins financiers;
  • votre fardeau fiscal;
  • votre âge;
  • votre état de santé;
  • le patrimoine que vous entendez laisser à vos héritiers.

Demandez à votre conseiller financier Desjardins de vous aider à faire une analyse complète de votre situation. Ainsi, vous pourrez prendre une décision éclairée.

Dans certains cas, il peut être avantageux de combiner les deux options. On peut, en effet, transformer une partie d'un REER en FERR et utiliser le solde pour acheter une rente. De la même façon, il est possible en tout temps d'utiliser un FERR pour acquérir une rente. Attention, cependant : la décision d'acheter une rente est irréversible.