Haut de la page
Toutes les notions

Les risques

Maintenant que nous avons présenté la vente à découvert, mettons une chose au clair : la vente à découvert est une opération risquée. Reformulons ceci : la vente à découvert est très, très risquée... Un peu comme les gens qui courent en avant des taureaux en Espagne, vous pouvez avoir beaucoup de plaisir ou vous faire piétiner.

Vous pouvez essentiellement considérer le résultat d'une vente à découvert comme le contraire d'une opération d'achat régulière, mais la mécanique sous-jacente comporte des risques particuliers.

1. L'histoire montre que, en règle générale, les actions suivent un mouvement à la hausse. À long terme, la majorité des actions s'apprécient. À cet égard, même si une entreprise améliore à peine sa situation au fil du temps, l'inflation devrait quand même faire augmenter un peu le prix de son titre. Cela signifie que la vente à découvert est un pari contre la direction générale du marché.

2. Lorsque vous vendez à découvert, vos pertes peuvent être illimitées. La vente à découvert entraîne une perte quand le prix augmente; or, il n'y a pas de limite à la hausse d'un titre, du moins théoriquement. D'un autre côté, comme le cours ne peut baisser sous 0, le bénéfice est limité. En fin de compte, vous pouvez perdre un montant supérieur à votre investissement, mais vous pouvez, au mieux, réaliser un gain de 100 %, si l'entreprise met fin à ses activités.

3. La vente d'actions à découvert implique un emprunt d'argent, ce qu'on appelle une opération sur marge. Tout comme lorsque vous achetez sur marge, les pertes peuvent facilement échapper à tout contrôle, car vous devez maintenir une couverture minimum. . Si votre compte tombe sous ce minimum, vous ferez l'objet d'un appel de marge, c'est-à-dire, vous serez obligé de déposer de l'argent ou de liquider votre position. (Comme mentionné plus tôt, nous n'examinerons pas la marge en détail ici, car un didacticiel en entier y est consacré.)

4. Si un titre commence à augmenter et qu'un grand nombre de vendeurs à découvert tentent de couvrir leurs positions en même temps, cela peut rapidement faire grimper davantage le cours. Ce phénomène est appelé " situation de liquidation forcée ". Habituellement, ce sont des annonces sur le marché qui entraînent une liquidation forcée, mais parfois, lorsque des négociateurs repèrent un grand nombre de ventes à découvert d'un titre donné, ils tentent d'en provoquer une. C'est pour cette raison qu'il est déconseillé de vendre un titre à découvert lorsque la position à découvert est importante. Une liquidation forcée est un excellent moyen de perdre beaucoup d'argent en très peu de temps.

5. La dernière complication, et celle qui est la plus grande, est le risque d'avoir raison trop tôt. Même si une société est surévaluée, il se peut bien que cela prenne un certain temps avant que son titre recule. Entre-temps, vous êtes exposé aux distributions de dividendes (que vous devrez payer), aux appels de marge et aux appels de remboursement. Les chercheurs et les négociateurs ont essayé pendant des années de trouver une explication aux écarts entre la valeur au marché et la valeur intrinsèque des actions. Ils n'ont pas encore réussi à proposer un modèle applicable à toutes les situations et n'y parviendront probablement jamais.

Prenons la bulle point com, par exemple. Bien sûr, vous auriez pu faire un malheur si vous aviez effectué une vente à découvert au moment où le marché a atteint son sommet au début de 2000. Or, un an plus tôt, beaucoup d'investisseurs étaient déjà convaincus que les actions étaient surévaluées. Vous feriez maintenant la queue à la soupe populaire si vous aviez vendu à découvert le NASDAQ en 1999! Cela est contraire à la croyance populaire voulant que les ratios boursiers antérieurs à 1999 donnent une image plus exacte du NASDAQ. Ce n'est cependant que trois ans plus tard, en 2002, que le NASDAQ est revenu à son niveau de 1999.

Une force en mouvement est un phénomène étrange. Que ce soit en physique ou sur le marché boursier, vous ne souhaitez pas vous trouver devant elle. En matière de vente à découvert, il suffit d'une grosse erreur pour vous annihiler. Tout comme vous ne vous placeriez pas devant un troupeau de taureaux se ruant vers vous, abstenez-vous d'aller à l'encontre du mouvement des titres qui ont la faveur des investisseurs.