Haut de la page
Toutes les notions

Conclusion et ressources

Vous connaissez maintenant les principes fondamentaux des obligations. C'était sans doute moins compliqué que vous ne le craigniez. Voici le bilan de ce que nous avons vu ensemble :

  • Les obligations sont exactement comme des reconnaissances de dette. Lorsque vous achetez une obligation, vous prêtez de l'argent.
  • Les obligations sont considérées comme des titres à revenu fixe, car le revenu qu'elles procurent ne varie pas.
  • Les actions sont des titres de participation; les obligations, des titres de créance.
  • L'émetteur peut être un gouvernement ou une société.
  • Une obligation est caractérisée par sa valeur nominale, son coupon, son échéance et son émetteur.
  • Le taux de rendement représente le revenu que vous procure une obligation.
  • Lorsque les cours montent, les rendements diminuent, et vice-versa.
  • Lorsque les taux d'intérêt augmentent, les cours obligataires baissent sur le marché, et vice-versa.
  • Le marché des titres à revenu fixe regroupe des bons et des obligations; ces titres sont classés en fonction de leur échéance.
  • Les obligations d'État sont les plus sûres; viennent ensuite les obligations municipales, puis les obligations de sociétés.
  • Les placements en obligations ne sont pas totalement dénués de risque. Il est toujours possible - notamment lorsqu'il s'agit d'obligations de sociétés - que l'emprunteur ne rembourse pas ses dettes.
  • Les obligations à haut risque et à rendement élevé sont dites de pacotille.
  • La plupart des obligations peuvent être achetées auprès d'un courtier ou d'une banque.
  • Souvent, les courtiers n'exigent aucune commission à l'achat d'obligations; en revanche, ils majorent les prix.