Haut de la page
Toutes les notions

Le placement axé sur le revenu

Le placement axé sur le revenu, qui consiste à choisir des sociétés fournissant un revenu régulier, est peut-être l'une des stratégies de sélection des actions les plus simples. Pour un investisseur, la notion de revenu régulier renvoie habituellement aux titres à revenu fixe comme les obligations. Les actions peuvent cependant fournir elles aussi un revenu régulier en procurant un dividende stable. Nous examinerons ici la stratégie qui est centrée sur la recherche de ce type d'actions.

Qui verse des dividendes?

Les investisseurs axés sur le revenu finissent généralement par concentrer leur attention sur les firmes établies, qui ont atteint une certaine taille et qui ne sont plus en mesure de soutenir un taux de croissance élevé. Ces sociétés ne font habituellement plus partie des secteurs d'activité à croissance rapide et, plutôt que de réinvestir leurs bénéfices non répartis (comment beaucoup d'entreprises qui croissent à un rythme élevé), elles les versent sous forme de dividendes afin de procurer un rendement à leurs actionnaires.

Les dividendes sont donc plus importants dans certains secteurs d'activité. Les sociétés de services publics, par exemple, payent depuis longtemps un dividende respectable et devraient continuer à le faire dans l'avenir.

Taux de dividende

Le placement axé sur le revenu ne consiste pas simplement à investir dans les entreprises offrant les dividendes les plus élevés (en dollars). Le facteur le plus important est le taux de dividende, qu'on obtient en divisant le dividende annuel par action par le prix du titre. Cela donne le rendement réel que le dividende procure au détenteur des actions. Par exemple, une société dont l'action coûte 100 $ et qui verse un dividende de 6 $ par action offre en fait un rendement de 6 % sur ses actions. Le taux de dividende des sociétés composant l'indice S&P 500 est de 2 à 3 %.

Les investisseurs axés sur le revenu exigent cependant un rendement beaucoup plus élevé que 2 ou 3 %. La plupart s'attendent à un rendement minimum de 5 à 6 %, ce qui, pour un placement de 1 million $, procurerait un revenu (avant impôt) de 50 000 $ à 60 000 $. Le principe actif à la base de cette stratégie est probablement plus clair maintenant : il s'agit de trouver des entreprises saines dont les actions offrent un taux de dividende élevé et durable afin de recevoir un revenu régulier et prévisible à long terme.

Un autre facteur à considérer concernant le taux de dividende est la ligne de conduite antérieure de l'entreprise en matière de dividendes. Les investisseurs axés sur le revenu doivent déterminer si la société qui les intéresse est en mesure de continuer à verser des dividendes. Si elle a récemment augmenté son dividende, il faut prendre soin d'analyser cette décision. Une forte hausse, disons de 1,5 % à 6 %, en une courte période comme un an ou deux, peut s'avérer une mesure trop optimiste et insoutenable à long terme. Plus cela fait longtemps qu'une entreprise paye un bon dividende, plus il y a de chances qu'elle continue de le faire dans l'avenir. Les sociétés qui ont versé régulièrement un dividende au cours des 5, 10, 15 ou même 50 dernières années continueront probablement de se conformer à cette politique.

Les dividendes ne sont pas le seul facteur

Vous ne devriez jamais effectuer un placement seulement à cause des dividendes. N'oubliez pas qu'il n'y a pas de lien automatique entre le niveau des dividendes et la qualité de l'entreprise. Comme le dividende provient du bénéfice net de l'entreprise, le bénéfice non réparti sera d'autant plus faible que le dividende est élevé. Les problèmes surgissent quand une entreprise décide d'utiliser son bénéfice pour verser un fort dividende, alors qu'il aurait été préférable de le réinvestir.

La stratégie de placement axée sur le revenu ne se limite pas à sélectionner les entreprises qui offrent le taux de dividende le plus élevé. Étant donné que ce taux est valable seulement s'il est durable, les investisseurs axés sur le revenu doivent prendre soin d'analyser soigneusement ces entreprises, en achetant seulement celles dont les données fondamentales sont saines. Comme toutes les autres stratégies examinées dans le présent didacticiel, la stratégie de placement axée sur le revenu ne fournit pas de formule toute faite pour trouver la bonne entreprise. Pour déterminer la durabilité des dividendes au moyen de l'analyse fondamentale, chaque investisseur doit se servir de sa capacité d'interprétation et de son jugement personnel; pour cette raison, nous ne nous avancerons pas à définir ce qu'est une " bonne entreprise ".

Sélection des actions plutôt que revenu fixe

On doit se souvenir que la présence de dividendes ne signifie pas que le risque est faible. Le risque associé aux titres participatifs s'applique aussi aux actions dont le taux de dividende est élevé, bien qu'on puisse réduire le risque en choisissant des sociétés solides.

L'impôt, l'impôt, toujours l'impôt

Une remarque finale importante : dans la majorité des pays et des États, les paiements de dividende sont imposés au même taux que votre salaire. À cet égard, ces paiements sont donc généralement plus fortement imposés que les gains en capital, l'impôt constituant un facteur réduisant votre rendement global.