Haut de la page
Toutes les notions

Exemple concret illustrant le fonctionnement des options

Puisque vous connaissez maintenant les principes fondamentaux des options, nous allons en illustrer le fonctionnement. Prenons l'exemple d'une entreprise fictive baptisée Tequila Cory inc.

Imaginons le scénario suivant : le 1er mai, le cours de l'action de Tequila Cory inc. est de 67 $ et la prime (coût) d'une option d'achat à 70 dollars échéant en juillet s'élève à 3,15 $ - l'échéance est fixée le troisième vendredi de juillet et le prix de levée est de 70 $. Le contrat coûte donc 3,15 $ x 100 = 315 $ au total. Dans la pratique, il faudrait aussi tenir compte des commissions, mais nous en ferons abstraction dans cet exemple.

Souvenez-vous qu'un contrat d'option sur actions confère le droit d'acheter 100 actions; c'est la raison pour laquelle vous devez multiplier le prix par 100 pour obtenir le prix total. Le prix de levée étant de 70 $, l'option n'a de valeur qu'à partir du moment où le cours de l'action dépasse 70 $; de plus, comme le contrat coûte 3,15 $ par action, le seuil de rentabilité se situe à 73,15 $.

À 67 $, le cours de l'action est inférieur au prix de levée (70 $). L'option n'a donc aucune valeur. À ce stade, l'investisseur qui a payé 3,15 $ en achetant le contrat ne rentre pas dans ses frais.

Date 1er mai 21 mai Échéance
Cours de l'action $67 $78 $62
Prix du call $3.15 $8.25 $0
Valeur du contrat $315 $825 $0
Gain/perte théorique $0 $510 -$315

Trois semaines plus tard, le cours de l'action a atteint 78 $. Le contrat d'option s'est apprécié de concert et vaut maintenant 8,25 $ x 100 = 825 $. Déduction faite de la mise de fonds initiale, l'investisseur enregistre un bénéfice de (8,25 $ - 3,15 $) x 100 = 510 $. La valeur de son placement a pratiquement doublé en à peine trois semaines! Il peut « fermer sa position » en vendant son option, pour prendre son bénéfice - ou garder son contrat s'il pense que le cours de l'action n'a pas encore terminé son ascension... Supposons qu'il conserve sa position.

À l'échéance, le cours est tombé à 62 $. Comme il est inférieur au prix de levée (70 $) et que le délai a expiré, le contrat d'option n'a plus aucune valeur. L'investisseur a perdu son placement initial de 315 $.

Récapitulons ce qui s'est passé :

Entre la souscription et l'échéance, la valeur du contrat a varié dans une fourchette allant de 0 à 815 $. L'investisseur aurait donc pu récupérer plus du double de son placement initial. C'est le principe du levier financier mis en pratique.

Exercice ou liquidation

Jusqu'à présent, nous avons présenté les options comme des instruments conférant le droit d'acheter ou de vendre un actif sous-jacent. Cette description a beau être correcte, en pratique, les investisseurs exercent rarement leurs options.

Reprenons l'exemple susmentionné. L'investisseur peut gagner de l'argent en achetant les actions 70 $ puis en les revendant 78 $ sur le marché, ce qui lui procure un bénéfice de 8 $ par action. Il peut aussi conserver ses actions, qu'il a réussi à acheter à escompte par rapport à leur valeur du moment.

Toutefois, la plupart du temps, les titulaires choisissent de prendre leurs bénéfices en liquidant (fermant) leur position. Ils vendent leurs options sur le marché, et les vendeurs d'options rachètent leurs contrats pour fermer leur position. Selon le CBOE, environ 10 % des options sont exercées, 60 % sont liquidées et 30 % arrivent à échéance sans valeur.

Valeur intrinsèque et valeur-temps

Au stade où nous en sommes, il pourrait vous être utile de savoir comment sont établis les prix des options. Dans notre exemple, la prime (prix) de l'option est passée de 3,15 $ à 8,25 $. Cette variation repose sur la valeur intrinsèque et la valeur-temps.

Fondamentalement, la prime d'une option est égale à sa valeur intrinsèque plus sa valeur-temps. Souvenez-vous que la valeur intrinsèque correspond à l'écart entre le prix de levée et le cours de l'action, lorsqu'une option est en dedans. La valeur-temps, de son côté, dépend de la possibilité que l'option s'apprécie. Le prix de l'option utilisée en guise d'exemple peut donc être décomposé de la façon suivante :

Prime = Valeur intrinsèque + Valeur-temps
8.25 $ = 8 $ + 0,25 $

Dans la pratique, les options se négocient presque toujours au-dessus de leur valeur intrinsèque.