Haut de la page
Toutes les notions

Conclusion et ressources

Reprenons les principes fondamentaux des placements initiaux :

  • Une société réalise un placement initial lorsqu'elle vend ses actions au public pour la première fois.
  • Généralement parlant, les sociétés sont soit fermées, soit ouvertes. Un premier appel public à l'épargne transforme une société fermée (privée) en société ouverte. L'opération permet de réunir des fonds et procure de nombreux avantages à la société émettrice.
  • L'explosion des valeurs Internet a assoupli les conditions à satisfaire pour réaliser un placement initial. De nombreuses jeunes entreprises se sont introduites en Bourse sans n'avoir jamais réalisé de bénéfice, tout juste munies d'un plan d'affaires.
  • Il est très difficile, voire impossible, de mettre la main sur les actions d'un placement initial convoité.
  • Le processus de placement a pour objet d'émettre de nouveaux titres et de les vendre aux investisseurs pour réunir des fonds.
  • Les sociétés font appel à des banques d'investissement pour placer leurs nouvelles actions.
  • Un placement initial comporte principalement deux étapes : la préparation des documents officiels à remettre aux autorités en valeurs mobilières compétentes, puis la vente des titres à des clients institutionnels.
  • Il est difficile d'analyser une société réalisant un placement initial car les données antérieures sont peu nombreuses.
  • Les initiés ont interdiction de vendre leurs actions pendant la période de blocage. Lorsque cette période prend fin, l'afflux d'actions à vendre peut faire chuter le cours.
  • La tournée et le prospectus provisoire sont des éléments de la tournée promotionnelle qui vise à attirer autant d'attention que possible.
  • Les actions reflet sont créées lorsqu'une société établit une entité distincte à partir de l'une de ses divisions en réalisant un placement initial.
  • L'émission d'actions reflet n'est pas comme un placement initial classique, car les porteurs de ces titres n'ont généralement aucun droit de vote.

Voir aussi

ACTIONS ACCRÉDITIVES
Actions permettant à son détenteur de bénéficier, en plus de l’appréciation potentielle en capital et des dividendes distribuables, de certains avantages fiscaux qui lui sont retransmis par la société émettrice y ayant renoncé. Les actions accréditives sont généralement associées aux industries des ressources.
AUTORITÉS RÉGLEMENTAIRES
Les Autorités réglementaires sont des organismes de compétence provinciale dont les responsabilités sont de superviser les activités de distribution de produits et services financiers, administrer et assurer le respect des lois pertinentes en vigueur sur son territoire. Les autorités réglementaires supervisent également les bourses et les activités des carrefours de compensation et règlement (clearing house).
CAISSE CANADIENNE DE DÉPÔT DE VALEURS LTÉE (CDS)
À titre de carrefour de dépôt, de compensation et de règlement de valeurs du Canada, la CDS appuie les marchés relatifs aux titres de participation et aux valeurs à revenu fixe ainsi que les marchés monétaires canadiens. Elle détient plus de 2 000 milliards de dollars de titres en dépôt et traite annuellement plus de 50 millions d'opérations sur les valeurs. La CDS est la propriété des grandes banques canadiennes, des membres de la Bourse de Toronto, et de l'Organisme canadien de réglementation des valeurs mobilières. www.cds.ca ATTENTION - Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet.
PÉRIODE BLOQUÉE
Période après la date de clôture pendant laquelle les Souscripteurs et les Initiés d’une société ne peuvent vendre des actions nouvellement émises. Habituellement, les souscripteurs sont sujets à une période bloquée de 90 à 120 jours tandis que les Initiés sont sujets à une période bloquée allant jusqu’à 18 mois.
CHEF DE FILE, CO-CHEF DE FILE
Les souscripteurs agissant à titre de chef de file ou co-chef de file travaillent avec les compagnies émettrices afin de déterminer les principaux paramètres de l’offre tels que l’évaluation de l’entreprise, le nombre d’actions émises et leur prix, ainsi que le moment propice pour réaliser l’émission. Le chef de file établit les frais de courtage et invite les autres firmes de courtage à participer au syndicat. La position supérieure gauche du certificat des souscripteurs reflète normalement le rôle de chef de file parmi le syndicat. De même, une position sur la première ligne signifie généralement une position relativement plus importante qu’une position sur la seconde ligne.
CONTREPARTISTE
Un contrepartiste est un parti majeur à une transaction, agissant à son propre compte et risque. Les principaux ont un intérêt investi dans les titres offerts, ayant acheté les titres à être émis de la compagnie émettrice avant de les revendre, garantissant ainsi la vente d’un certain nombre de titres au public investisseur.
INITIÉ
Un initié est une personne ayant accès à des informations privilégiées en ce qui concerne les opérations ou les affaires d’une compagnie émettrice. Un initié occupe généralement un poste au sein de l’émetteur lui donnant accès à des informations auxquelles le public investisseur n’a pas accès.
INSCRIPTION
Les compagnies planifiant une levée de capital sur les marchés par le biais d’un PAPE ou d’une émission secondaire doivent enregistrer les titres à être émis sur le marché des valeurs mobilières. La Bourse TSX et la Bourse de croissance TSX sont les deux principaux marchés boursiers au Canada. L’application pour l’inscription est faite parallèlement avec l’application du visa.
JURIDICTION GOUVERNANTE
Juridiction à laquelle une compagnie a choisi de se rapporter. La juridiction gouvernante correspond habituellement à celle de l’organisme réglementaire de la province ou du territoire d'appartenance de l’émetteur.
PÉRIODE TRANQUILLE
Période débutant dès le dépôt du Prospectus Provisoire (préliminaire) et prenant fin à la clôture du PAPE au cours de laquelle la société émettrice est assujettie à une interdiction de publicité promotionnelle concernant les titres à être émis. Dans le cadre d’un IPO, les analystes de recherche doivent se soumettre à une période tranquille qui prend fin 40 jours après la date de clôture.
PLACEMENT POUR COMPTE VERSUS PRISE FERME
Lors d’un placement pour compte, les titres émis sont directement vendus aux investisseurs à travers le syndicat de firmes de courtage qui agissent à titre de placeur pour compte, c.-à-d. dans un rôle d’intermédiaires distribuant les actions. Lors d’une prise ferme, les firmes de courtage agissent à titre de contrepartistes, c.-à-d. sont propriétaires momentanés des actions avant de les revendre aux investisseurs, étant donné qu’ils se sont engagés à acquérir un certain nombre d’actions à un prix déterminé.
PLACEUR POUR COMPTE
Un placeur pour compte est une firme de courtage représentant une société émettrice qui vend ou tente de vendre des produits financiers au public investisseur. Les placeurs pour compte n’ont aucun intérêt investi dans une émission de titre autre que leurs commissions et ne garantissent pas la vente d’un certain nombre de titres.
PREMIER APPEL PUBLIC À L'ÉPARGNE (PAPE OU IPO)
Processus qui permet à une compagnie privée de devenir une compagnie publique inscrite en Bourse et durant lequel une portion significative de l’entreprise est offerte au public. Sur le plan réglementaire, ce processus prend communément de 4 à 8 semaines. Sur le plan opérationnel, ce processus peut nécessiter plus d’un an de préparatifs.
PRISE DE CONTRÔLE INVERSÉE
Méthode d'inscription en Bourse par laquelle une société privée assume une structure publique en acquérant la coquille d’une société publique qui est la plupart du temps inactive. Ce processus requiert la préparation d’un prospectus afin d’informer les actionnaires actuels et potentiels du changement de la nature de l’entreprise.
PROSPECTUS
Document qui présente les caractéristiques d'une émission offerte au public. Ce document peut-être de forme provisoire ou définitive. Un prospectus présente les éléments matériels et les facteurs de risque pouvant influer sur la valeur de l’émission en cours. Un prospectus est préparé par l’émetteur, son courtier et leurs conseillers respectifs, et est formellement déposé par l’émetteur afin de faire l’obtention d’un visa.
REGISTRAIRE
Dans un syndicat, le chef de file agit habituellement également comme registraire, allouant des portions de l’émission aux comptes institutionnels et assurant la tenue du livre des titres vendus, jaugeant ainsi l’intérêt du public vis-à-vis l’émission en cours. Règle générale, lors d’une émission d’actions, 75 % de l’offre est souscrite par les comptes institutionnels et 25 % par les particuliers, tandis que lors de l'émission de parts d'une société d’investissement à capital variable, 75 % de l’offre est souscrite par les particuliers et 25 % par les comptes institutionnels.
SOUSCRIPTEURS
Un souscripteur est normalement une banque d’investissement (courtier) employée par un émetteur pour faciliter son accès aux marchés des capitaux. Un souscripteur est aussi dénommé contrepartiste dans le cas d’une prise ferme ou placeur pour compte lors d’un placement pour compte. D’autres dénominations sont attribuées à certains courtiers selon le rôle joué dans le cadre d'un PAPE : registraire, chef de file, co-chef de file.
SYNDICAT
Un groupe de souscripteurs participant à une même émission. Un syndicat est souvent nécessaire pour les PAPE de grande valeur qui requièrent l’accès à un grand nombre d’investisseurs.
VISA
Un visa constitue l’acception formelle d’un prospectus. Il est émis par les autorités réglementaires et son émission permet à l’émetteur de solliciter dès lors les acheteurs potentiels de ses actions.