Haut de la page
Toutes les notions

L’achat d’options d’achat

Lorsqu'on commence à s'intéresser aux options, la toute première stratégie qu'on découvre est habituellement l'achat d'une option d'achat, dont l'objectif est de profiter de la hausse future du prix d'une action. Examinons comment l'achat d'une option d'achat, ou d'un « call », peut améliorer vos rendements et être une alternative intéressante à l'achat d'actions sur marge.

Un exemple

Monsieur Y croit que le titre ABC, qui se transige à 20 $, va monter sous peu. Il achète donc 1 000 actions dans son compte sur marge et débourse 6 000 $ (le taux minimum de dépôt sur cette action est de 30 %). Les 14 000 $ requis pour compléter l'achat d'une valeur de 20 000 $ sont empruntés sur marge.

Madame X croit également que le titre ABC va monter sous peu. Plutôt que d'acheter sur marge, elle décide d'acheter dix contrats d'options d'achat ABC «septembre 20» à 2$. Elle débourse donc un montant de 2 000 $ (un contrat = 100 actions).

Scénario 1 : l'action monte

L'action monte à 30 $ le 19 septembre (troisième vendredi du mois, date d'échéance des options). Monsieur Y réalise donc un gain de 10 000 $ sur une mise initiale de 6 000 $, pour un rendement de 166,67 %.

Quant à Madame X, elle est détentrice d'options qui lui permettent d'acheter 1 000 actions ABC à 20 $ par action et ensuite de les vendre à 30 $. Elle réalise ainsi un gain de 10 $ par action, soit 10 000 $ sur une mise de 2 000 $, pour un rendement de 400 %.

Scénario 2 : l'action baisse

L'action baisse à 10 $ le 19 septembre. La valeur d'emprunt de Monsieur Y est passée de 14 000 $ à 7 000 $. Monsieur Y doit donc trouver des fonds supplémentaires de 7 000 $ en plus d'avoir perdu 3 000 $ sur sa mise initiale. Ceci représente une perte de 10 000 $ sur une mise de 6 000 $, pour un rendement négatif de -166,67 %.

L'option de Madame X arrive à échéance sans valeur, donc la perte de Madame X est limitée à sa mise initiale, soit 2 000 $, pour une perte de 100 %.

Les avantages de l'achat d'une option d'achat

Évidemment, les scénarios évoqués dans notre exemple illustrent des situations extrêmes. Il est peu fréquent d'observer de telles fluctuations sur un titre. Notre objectif était simplement d'expliquer que l'achat sur marge comporte de très grands risques dont les pertes potentielles sont amplifiées. Lors de l'achat d'une option d'achat, la perte potentielle est limitée.

Quelle option acheter ?

Vous êtes prêt pour l'achat d'une option d'achat? Il vous faut déterminer le mois d'échéance et le prix de levée.

Échéance

Règle générale, il est avisé d'acheter une option dont l'échéance n'est pas très rapprochée. Une option à trop court terme risquerait d'arriver à échéance avant que l'action n'ait eu le temps de fluctuer. Par contre, une option à trop longue échéance risque de ne pas suivre aussi fidèlement le cours de l'action sous-jacente.

Prix de levée

Le choix du prix de levée dépend de votre personnalité. Si vous êtes un investisseur aguerri et vous sentez à l'aise sur les marchés, vous pouvez choisir une option en jeu. Une option d'achat est dite en jeu lorsque son prix de levée est inférieur au cours de l'action sous-jacente. Si par contre vous préférez miser sur les fluctuations de la bourse, vous pouvez acheter une option hors-jeu. Une option d'achat est dite hors-jeu lorsque son prix de levée est supérieur au cours du marché de l'action sous-jacente. Celle-ci est moins coûteuse, ce qui accentue l'effet de levier. Par contre, l'action sous-jacente doit fluctuer beaucoup pour que vous atteigniez un rendement intéressant. Vous vous retrouvez donc face à un potentiel de rendement à la fois fort et… fort peu probable.