Haut de la page
Toutes les notions

Connaissez-vous les options ?

Si vous êtes un investisseur averti, vous connaissez certainement les bienfaits de détenir des actions, des obligations, des parts de fiducie et autres instruments de placement. Mais connaissez-vous les avantages des options ?

LES AVANTAGES

Une option peut vous permettre :

  • de réduire ou même d'éliminer le risque de pertes;
  • d'augmenter votre rendement dans un marché plat ou baissier;
  • d'anticiper des fluctuations detitres boursiers;
  • de profiter des tendances dans le marché des options.

LES STRATÉGIES LES PLUS UTILISÉES

Parmi les stratégies les plus utilisées par les investisseurs, on compte :

  • la vente couverte d'options, d'achat ou de vente, pour investir;
  • l'achat d'options, d'achat ou de vente, pour profiter d'une opinion sur un titre;
  • l'achat d'options de vente comme police d'assurance.

Et il y en a bien d'autres. Ce mois-ci, nous traitons du simple achat d'une option de vente.

L'ACHAT D'UNE OPTION DE VENTE

Si vous utilisez la vente à découvert lorsque vous pensez qu'une action peut baisser sous peu, vous devez considérer l'utilisation des options. Cependant, la vente à découvert comporte un risque important. En effet, la vente sur marge vous permet d'obtenir un effet de levier et d'amplifier vos gains si vous avez eu raison et le cours du titre chute. Toutefois, si vous avez eu tort et que son cours monte, vous allez amplifier vos pertes. L'achat d'une option vous permet d'obtenir un effet de levier asymétrique, dans un temps prédéterminé, par lequel, si vous avez raison, vos gains seront amplifiés mais si vous avez tort, vos pertes seront limitées.

UN EXEMPLE

Madame X et Monsieur Y croient tous deux que le titre ABC, qui se transige à 20 $, va baisser sous peu. Madame X emprunte 1 000 actions de son courtier et les vend à découvert, payant une marge de 130 % (le 20 000 $ quelle reçoit pour la vente plus un 30 %, ou 6 000 $, supplémentaire).

Monsieur Y, lui, achète dix options d'achat de trois mois avec un prix de levée de 20 $. Ces options lui coûtent 1 000 $ (1 $ par action).

Scénario 1 : ABC descend à 10 $ trois mois plus tard :

Madame X rachètera ses actions et empochera un profit de 10 000 $, pour un rendement de 166,67 % (10 000 $ (le profit sur la transaction) / 6 000 $ (le coût initial de la transaction) = 166,67 %).

Monsieur Y vendra ses options et empochera un profit de 9 000 $, pour un rendement de 900 % (10,00 $ (la valeur finale de l'option) -1,00 $ (le coût initial de l'option) / 1,00 $ = 900 %).

Scénario 2 : ABC monte à 30 $ trois mois plus tard :

Madame X rachètera ses actions et subira une perte de 10 000 $, pour un rendement de -166,67 %. Il est à noter que ses pertes dépassent largement sa mise initiale.

Les options de Monsieur Y viendront à échéance sans valeur et ilaura perdu sa mise initiale de 1 000 $ (une perte de 100 % de sa mise).Il ne peut pas perdre plus que ce qu'il avait investi initialement.