Haut de la page
Tous les articles

Méfiez-vous des manchettes sensationnalistes

Selon l’American Psychological Association (APA), 95 % des adultes américains consultent régulièrement les nouvelles, bien que plus des deux tiers reconnaissent que les médias ont tendance à donner des proportions démesurées aux événements et que plus de la moitié affirment être stressés par l’actualité. Comme nous le rappelle si bien Arthur C. Evans, président de l’APA, il est grand temps de réviser à la baisse notre consommation de médias. À mon sens, ce conseil est très pertinent pour tout investisseur qui souhaite obtenir une performance boursière satisfaisante à long terme.

Au début du mois d’août, les principales places boursières ont subi des pressions importantes à la suite d’une crise de confiance dans la politique économique en Turquie. En effet, les participants de marché craignaient une contagion, à l’image de la crise de la dette dans la zone euro survenue en 2010. Pour résumer la situation, le gouvernement turc s’est retrouvé face à de nombreux enjeux comme un taux d’inflation de 15,9 %, un taux de chômage de 17 %, une devise ayant perdu plus de 50 % de sa valeur en un an contre le dollar américain ainsi qu’une dette en devises étrangères de plus de 200 milliards de dollars, dont le tiers doit être remboursé d’ici la fin de l’année. Pour les médias, tous les ingrédients étaient donc rassemblés pour alimenter le sensationnalisme, ce qui a malheureusement conduit un grand nombre d’investisseurs à se départir de leurs actions ou à rester sur les lignes de côté. Quelques jours plus tard, les principaux indices de référence américains ont atteint de nouveaux sommets historiques…

Un outil pour naviguer sur les marchés boursiers

Selon le psychologue et économiste Daniel Kahneman, lorsque nous prenons une décision, nous nous fions principalement à notre jugement, à notre expérience et à nos convictions, ce qu’on appelle l’évaluation interne. Malheureusement, les médias peuvent nous amener à commettre des erreurs néfastes pour notre portefeuille. C’est la raison pour laquelle M. Kahneman suggère plutôt d’opter pour une vision externe qui favorise une analyse plus rigoureuse. J’aimerais donc vous faire connaître la liste de vérification servant à anticiper la prochaine correction boursière utilisée par Steve Einhorn, un gestionnaire de portefeuille réputé. Tant et aussi longtemps que ces cinq facteurs ne se produiront pas de façon simultanée, l’optimisme est de mise, et ce, peu importe les aléas du marché boursier.

No 1 : Récession

En date du 2 août 2018, d’après la Réserve fédérale de New York, la probabilité d’une récession économique aux États-Unis au cours des 12 prochains mois n’était que de 13,60 %.

No 2 : Évaluations boursières élevées

En se fiant à son prix de clôture du 15 août 2018 (2818), l’évaluation boursière du S&P 500 était plus que raisonnable, selon Yardeni Research. En fait, il s’échangeait à un ratio cours/bénéfice de 17,4 (2818/162,23) pour cette année et de 15,8 (2818/178,65) pour l’an prochain, ce qui est conforme à son multiple moyen des 25 dernières années (16).

No 3 : Politique monétaire très restrictive de la Réserve fédérale américaine

Le 13 juin 2018, pour la septième fois depuis 2015, la Réserve fédérale américaine a haussé son taux directeur de 0,25 % pour le porter à 2,00 %. Également, elle a réitéré son engagement à le relever à deux autres occasions en 2018, ce qui était conforme aux attentes des participants de marché. Sachant que le taux de chômage aux États-Unis est de 3,9 %, le taux directeur reste faible sur une base historique. En fait, la dernière fois que le taux de chômage a été aussi faible (en octobre 1999), le taux directeur était de 5,25 %! La Réserve fédérale américaine a donc la marge de manœuvre voulue pour normaliser sa politique monétaire.

No 4 : Sentiment d’euphorie

D’après Michael Hartnett, stratège principal chez Bank of America Merrill Lynch, les participants de marché étaient très optimistes en début d’année. En réponse au projet de réforme fiscale américaine visant à réduire le taux d’imposition des entreprises, les cours boursiers se sont envolés. En conséquence, durant la première semaine de 2018, un montant de quelque 24 milliards de dollars de valeur a été investi en actions par l’intermédiaire de fonds communs de placement et de fonds négociés en Bourse. Récemment, c’est plutôt le contraire qui s’est produit. En effet, les investisseurs ont liquidé près de 30 milliards de dollars de valeur en fonds d’actions durant la dernière semaine de juin, ce qui représente la deuxième plus importante sortie d’argent jamais enregistrée.

No 5 : Inflation trop élevée

Bien que le taux d’inflation reste proche de l’objectif de 2 %, Jerome Powell, président de la Réserve fédérale américaine, n’est pas particulièrement inquiet d’une éventuelle accélération du coût de la vie aux États-Unis. D’ailleurs, en juin dernier, la Réserve fédérale américaine prévoyait un taux d’inflation annualisé de 2,1 % pour les deux prochaines années, ce qui constitue un niveau acceptable pour ne pas faire dérailler la croissance économique. Selon ce qui précède, afin d’éviter le piège du sensationnalisme, il est impératif de se fier à une série d’indicateurs complémentaires et à valeur ajoutée comme ceux proposés par M. Einhorn. Ainsi, notre processus décisionnel sera moins influencé par nos biais comportementaux lorsque des événements semblables à ceux survenus en Turquie se produiront. À l’avenir, je vous invite donc à vous méfier des manchettes sensationnalistes!

Sources
  • Barry Ritholtz. Steve Einhorn’s Bear Market Checklist, The Big Picture, 21 août 2018.
  • Christian Losson. Turquie : Erdogan dans le piège économique, Libération.fr, 13 août 2018.
  • Helen Reid. Equity funds lose $30 billion as investors flee U.S. and EM stocks: BAML, Reuters, 29 juin 2018.
  • Jeff Cox. Stock funds rake in $24 billion in the first week of 2018, sixth-biggest inflow ever, CNBC, 12 janvier 2018.
  • Reade Pickert et Christopher Condon. Fed’s Powell Says U.S. May Still Be Shy of Full Employment, Bloomberg, 18 juillet 2018.
  • Ryan Holiday. Why Everyone Should Watch Less News and Read More Books Instead, Medium, 21 août 2018.
  • Ted Kavadas. The Probability of A U.S. Recession – August 2018, Seeking Alpha, 7 août 2018.
Tous les articles

L'auteur

Michel Villa

Michel Villa

Conférencier, chroniqueur et formateur en bourse

Michel Villa

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.