Haut de la page

Les deux pieds sur terre

En mars dernier, la NASA a décidé d’annuler la sortie dans l’espace des astronautes Christina Koch et Anne McClain, de la Station spatiale internationale (SSI). Cette situation est très malheureuse, car il se serait agi du premier équipage exclusivement féminin, après plus de 200 missions de la SSI depuis 19981. Mais ce qui est encore plus incroyable, c’est la raison invoquée. L’essai de la combinaison spatiale a permis aux deux femmes de réaliser qu’elles avaient besoin d’une combinaison de taille moyenne. Or, une seule combinaison de cette grandeur était prête à l’emploi à bord de la SSI!

De toute évidence, une expédition spatiale est un projet très complexe qui exige beaucoup de compétences, de rigueur et de minutie. Malgré tout, il est possible de négliger un détail qui peut paraître anodin, comme un inventaire de combinaisons spatiales. Cet incident nous rappelle l’importance de revenir à la base en maîtrisant ce type de détails, un conseil qui s’applique aussi au domaine de l’investissement.

En effet, de nombreux négociateurs actifs tentent de « déjouer » les marchés boursiers en restant régulièrement sur les lignes de côté. Afin de déterminer le moment opportun pour investir, ils se fient notamment à des indicateurs techniques obscurs, à des outils d’analyse sophistiqués ou à des gourous financiers. Par contre, à l’image de la NASA, ils oublient certains principes de base. En voici deux :

Le marché boursier a un biais haussier. Entre 1980 et 2017, le rendement annualisé moyen du S&P 500 a été de +10,3 %2.

Un recul prononcé des cours boursiers se produit rarement. Depuis 1965, le S&P/TSX a reculé de 25 % ou plus à sept reprises seulement3.

Selon ce qui précède, un plan d’investissement systématique est une bonne option à envisager. En investissant de façon automatique la même somme d’argent à une fréquence régulière dans un portefeuille bien diversifié, vous augmentez vos chances de réussite.

Pour ceux qui doutent de cette approche plutôt simpliste, voici une mise en situation proposée par le blogueur boursier Nick Maggiulli4.

Imaginez que vous retournez entre 1920 et 1979 et que vous devez investir aux États-Unis pour les 40 prochaines années.

On vous suggère deux stratégies :

Un plan d’investissement systématique : investir 100 $ (ajusté pour l’inflation) dans le S&P 500 chaque mois de la période.

Acheter lors d’un creux boursier : épargner 100 $ (ajusté pour l’inflation) chaque mois et placer le montant cumulé dans le S&P 500 lorsqu’il se négocie à son plus bas niveau entre deux sommets historiques.

Dans les deux cas, vous n’effectuez aucune transaction de vente.

Laquelle choisiriez-vous?

Bien entendu, l’idée d’investir uniquement lors d’un creux boursier est une proposition alléchante. Or, le plan d’investissement systématique est la stratégie la plus payante 70 % du temps! Sachant que le marché a un biais haussier et qu’un recul prononcé des cours boursiers est un événement inhabituel, il est préférable de miser davantage sur les probabilités en investissant de façon continue. Si vous voulez que votre portefeuille prenne son envol, gardez les deux pieds sur terre et ne négligez pas la base...


L'auteur

Michel Villa

Michel Villa

Conférencier, chroniqueur et formateur en bourse