Haut de la page

Est-il possible de mettre en échec le marché boursier?

Alors qu’il était célibataire et n’avait pas d’enfants, le psychologue hongrois Laszlo Polgar a développé l’idée que « le génie est acquis, pas inné ». Il affirmait qu’en adoptant la bonne approche en matière d’éducation, chaque enfant avait le potentiel de devenir une sommité dans n’importe quel domaine . Pour prouver son point, il a demandé la main de Klara Alberger, une enseignante ukrainienne, qui a accepté de tester avec lui sa théorie au moyen de l’une des expériences les plus fascinantes en pédagogie. En effet, dès leur jeune âge, leurs filles Susan, Sofia et Judit ont été soumises à un entraînement rigoureux pour qu’elles deviennent des prodiges aux échecs. Rien n’a été laissé au hasard : d’innombrables heures de pratique, un encadrement par des experts ainsi qu’un accès à un répertoire des meilleurs coups effectués par quelque 200 000 joueurs d’échecs professionnels! Maintenant, la question qui vous brûle les lèvres est sans doute celle-ci : cette expérience axée sur une spécialisation accrue a-t-elle été concluante?

Eh bien, la réponse est oui, comme le démontrent ces quelques faits d’armes des sœurs Polgar, :

  • À son apogée, Sofia a été la 6e meilleure joueuse d’échecs au monde;
  • À l’âge de 15 ans, Judit est devenue la plus jeune joueuse à obtenir la norme de grand maître international;
  • Lorsqu’elle était adolescente, Susan a réalisé un tour de force en affrontant simultanément cinq adversaires à l’aveugle, c’est-à-dire sans voir l’échiquier.

Serait-il envisageable de former des grands maîtres de la Bourse?

Certains pourraient vouloir s’inspirer de cette approche pour connaître du succès en Bourse. En consacrant un nombre considérable d’heures et d’efforts à l’analyse des données économiques et des états financiers d’entreprises, à la lecture de rapports ainsi qu’à la création de modèles de prévisions financières, la réussite ne serait-elle pas garantie? Malheureusement, non.

Aux échecs, le joueur a l’occasion de tester et de mettre en pratique ce qu’il apprend grâce à une rétroaction immédiate et précise dans un environnement stable où les possibilités sont connues et limitées. Or, à la Bourse, le caractère imprévisible des marchés financiers empêche l’investisseur de recourir à la spécialisation. Peu importe votre méthodologie de gestion de placements, votre point de vue ou celui d’un expert financier, vous devez absolument porter une attention particulière au comportement boursier qui, contrairement aux échecs, est influencé par les agissements de milliers d’êtres humains. Qu’on le veuille ou non, la profitabilité d’une stratégie d’investissement est déterminée par le prix établi par les participants de marché. D’après ce principe, il est donc préférable d’être un généraliste plutôt qu’un spécialiste.

C’est pourquoi je vous propose d’élargir vos horizons en incluant le facteur humain dans votre processus d’investissement. Pour ce faire, l’indice de volatilité du S&P 500 (le VIX) s’avère un indicateur fort utile. Sur une base historique, le niveau moyen de cet indice est de 18. D’une manière générale, une lecture élevée reflète une nervosité accrue des participants de marché, tandis qu’une lecture basse évoque le contraire.

Signaux d’achat émis par le VIX

Saviez-vous que depuis 2013, l’indice S&P 500 a atteint un nouveau sommet historique à plus de 200 reprises?

Par le fait même, les occasions d’acheter des actions bon marché se font plutôt rares. L’un des moyens d’y parvenir est d’investir dans le S&P 500 lorsque le VIX se situe au-dessus de 30. L’objectif est de profiter de cours boursiers plus bas résultant d’un sentiment de panique sur le marché. Entre le début 2013 et la fin 2018, sur une période de six mois, cette tactique a généré un taux de succès de 100 % et le rendement moyen du S&P 500 a été de +12 %.

Bien entendu, le passé n’est pas garant du futur. Toutefois, tant et aussi longtemps que l’économie globale ne tombera pas en récession, vous pourriez réussir à mettre en échec le marché boursier et à générer ainsi un rendement satisfaisant à long terme!

Sources

Epstein, D. (2019). Range: Why Generalists Triumph in a Specialized World. Riverhead Books.

Hogarth, R., Lejarraga, T. et Soyer, M. (2015). The Two Settings of Kind and Wicked Learning Environments. Current Directions in Psychological Science, Vol. 24(5), p.379-385.

Krausz, T. (2017). Reines des échecs. The Jerusalem Post. Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. https://www.jpost.com/Edition-Francaise/Art-Et-Culture/Reines-des-%C3%A9checs-496543. Consulté le 3 juillet 2019.

People Staff (1987). Nurtured to Be Geniuses, Hungary’s Polgar Sisters Put Winning Moves on Chess Masters. People. Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. https://people.com/archive/nurtured-to-be-geniuses-hungarys-polgar-sisters-put-winning-moves-on-chess-masters-vol-27-no-18/. Consulté le 3 juillet 2019.

1People Staff (1987)

2Krausz (2017)

3Epstein (2019)

4Krausz (2017)

5Hogarth, Lejarraga et Soyer (2015)

6Epstein (2019)

7Calculs effectués par David Beaudoin, négociateur professionnel et gestionnaire de portefeuille quantitatif

L'auteur

Michel Villa

Michel Villa

Conférencier, chroniqueur et formateur en bourse