Commentaire financier du jour

Canada

La Banque Canadienne Impériale de commerce a signé un accord pour devenir l’émetteur exclusif des cartes Costco Mastercard au Canada à partir du début de l’année prochaine. Le prêteur fera également l’acquisition du portefeuille de cartes de crédit existantes du géant canadien du commerce de détail dont les soldes dépassent les 3 milliards $, selon un communiqué paru jeudi. « Nous sommes très contents de nous associer à Costco, a déclaré Laura Dottori-Attanasio, chef de groupe, Services bancaires personnels et PME, Banque CIBC, dans le communiqué. Cette relation nous permet de diversifier notre portefeuille de cartes de crédit avec primes sur les achats courants et de nous tailler une meilleure part de marché dans le secteur des paiements, en plus d’approfondir nos relations de façon concrète en répondant aux besoins financiers des membres de Costco. » La nouvelle offre de cartes de crédit servira aussi de carte de membre de Costco et donnera droit à des récompenses pour les acheteurs en ligne et dans les entrepôts Costco. Tous les clients détenant une carte Capital One Costco Mastercard peuvent continuer de l’utiliser jusqu’à ce qu’ils recevront la nouvelle carte au début de 2022. Les conditions de l’acquisition du portefeuille de cartes existantes n’ont pas été divulguées par la Banque CIBC.

États-Unis

Un juge fédéral siégeant en faillite a donné une autorisation conditionnelle mercredi à un règlement global qui retirera à la famille Sackler toute participation dans Perdue Pharma, le fabricant d’OxyContin, et consacrera potentiellement 10 milliards $ à la lutte contre la crise des opioïdes qui a tué un demi-million d’Américains au cours des deux dernières décennies. Si la décision est maintenue en appel, elle résoudra une montagne de 3 000 poursuites en justice intentées par des gouvernements d’État, des administrations locales, des tribus autochtones américaines, des syndicats et d’autres parties qui accusent la société d’avoir aidé à déclencher une épidémie de surdoses en commercialisant énergiquement l’analgésique vendu sur ordonnance. En vertu du règlement, la famille Sackler devra se retirer complètement du secteur des opioïdes et verser 4,5 milliards $. Mais elle sera protégée de toute poursuite future concernant les opioïdes. Le fabricant de médicaments lui-même sera restructuré pour devenir une nouvelle société axée à but non lucratif avec un conseil d’administration désigné par les autorités publiques et canalisera tous les bénéfices vers les efforts gouvernementaux pour prévenir et traiter l’accoutumance.

Europe

La Banque centrale européenne annoncera la réduction de ses mesures de stimulation reliées à la COVID en décembre, selon quatre analystes qui s’exprimaient à CNBC, au vu de l’amélioration de la situation économique dans la zone euro. Aux États-Unis, la Réserve fédérale a déjà indiqué qu’elle commencera probablement à réduire l’assouplissement quantitatif avant la fin de l’année. Le président Jerome Powell a dit la semaine dernière que l’économie des États-Unis est arrivée à un point où elle n’a pas besoin d’autant de soutien de la politique monétaire qu’au plus fort de la pandémie, bien que le rythme auquel les achats d’actifs diminueront n’ait pas encore été déterminé. Et dans la zone euro, une annonce similaire pourrait être imminente. « Je pense que cela se fera probablement en décembre », a dit Gilles Moëc, économiste en chef du groupe AXA Investment Managers, à CNBC mercredi. La réunion de la BCE aura lieu le 9 septembre, mais les analystes pensent que la banque centrale attendra quelques mois de plus avant d’annoncer ce qu’elle fera de ses mesures reliées à la COVID.

Asie

Les actions de la région Asie-Pacifique ont connu un sort mitigé jeudi où l’Australie a déclaré un excédent commercial supérieur aux attentes pour le mois de juillet. L’indice S&P/ASX 200 en Australie a clôturé en baisse de 0,55 %. L’Australie a enregistré un excédent commercial de 12,117 milliards AUD (environ 8,93 milliards $US) en juillet, selon les données publiées jeudi par le Bureau of Statistics du pays. C’était bien plus que l’excédent de 10,2 milliards AUD annoncé par un sondage Reuters. Ailleurs, les actions de la Chine continentale ont terminé une séance contrastée, l’indice composé de Shanghai augmentant de 0,84 % alors que la composante de Shenzhen perdait 0,257 %. L’indice Hang Seng de Hong Kong a terminé en hausse de 0,24 %. L’indice MSCI le plus large de la région Asie-Pacifique sauf le Japon a légèrement augmenté.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.