Commentaire financier du jour

Canada

Le Comité consultatif d’experts sur les tests et le dépistage de la COVID-19 a dit que le gouvernement fédéral devrait assouplir ses règles strictes à la frontière pour les voyageurs vaccinés et abandonner l’obligation pour les voyageurs étrangers arrivant par avion de suivre une quarantaine dans un hôtel. Dans un rapport publié jeudi, le comité estime qu’il est temps que le Canada adopte des règles différentes pour les voyageurs qui ont été vaccinés. Les personnes qui ont reçu deux doses de vaccin devraient être dispensées de la quarantaine et de l’obligation de présenter des tests de dépistage du virus passés avant leur départ a indiqué le comité créé en novembre par le gouvernement de Justin Trudeau.

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes a accordé une victoire majeure à BCE Inc., Rogers Communications Inc. et d’autres grandes sociétés de télécommunications en annulant une décision qui aurait réduit les prix qu’elles facturent à des revendeurs de services Internet. Les grands opérateurs de télécommunications pourront pratiquer des tarifs similaires aux prix établis en 2016 pour l’accès en gros à leurs réseaux large bande, a dit le CRTC jeudi. La décision annule une décision controversée de 2019 qui aurait forcé les grandes sociétés de télécommunications à réduire considérablement leurs tarifs de gros et rembourser rétroactivement les petites sociétés qui louent de la place sur leurs réseaux.

États-Unis

De prime abord, le rapport sur les commandes de biens durables aux États-Unis pour le mois d’avril est décevant. Le chiffre d’ensemble a baissé de 1,3 % m/m après une augmentation révisée de 1,3 % m/m des commandes en mars, alors qu’on s’attendait à une augmentation de 0,8 % m/m. Le recul d’avril est la première diminution mensuelle depuis un an. Cependant, les détails du rapport étaient beaucoup plus encourageants. Plus précisément, un plongeon de 6,7 % du matériel de transport était la cause du faible chiffre du mois. Sans les transports, les commandes de biens durables ont augmenté de 1,0 % m/m, dépassant les prévisions consensuelles. En outre, les commandes de biens d’équipement de base ont accéléré de 2,3 % m/m après un gain révisé à la hausse de 1,6% m/m – nettement plus que l’augmentation de 1,0 % m/m attendue. Pendant ce temps, les livraisons de biens d’équipement de base, qui seront un des intrants du calcul du PIB du 2T, ont augmenté de 0,9 % m/m, soit légèrement plus que la prévision consensuelle de 0,8 % m/m. Les commandes de biens durables robustes laissent penser que l’élan du secteur de la fabrication américain est intact. Cela est corroboré par des enquêtes régionales de la Fed qui révèlent que les intentions d’investissement en immobilisations des entreprises continuent de rebondir. Le message optimiste est aussi confirmé par la deuxième estimation, jeudi, du PIB du 1T qui comprenait une révision à la hausse de l’investissement non résidentiel et révélait que l’investissement en matériel a augmenté de 13,4 % sur une base annualisée au 1T. On peut en conclure que les dépenses cycliques devraient continuer d’être un courant porteur pour la croissance américaine.

Europe

L’Allemagne a sélectionné plus de 60 projets de sociétés, dont ArcelorMittal et Thyssenkrupp, pour un nouveau projet d’hydrogène transfrontalier dans l’Union européenne afin d’aider à promouvoir la technologie naissante. L’Europe fonde ses aspirations écologiques sur l’hydrogène dans le cadre d’une révision économique sans précédent pour la région afin d’atteindre la neutralité carbone en 2050. L’objectif est de multiplier par six la capacité de produire de l’hydrogène renouvelable d’ici 2024, en faisant baisser le prix de cette énergie.

Les économistes et investisseurs s’attendent de plus en plus à ce que la Banque centrale européenne prolonge son rythme élevé de rachat d’obligations d’urgence à sa prochaine réunion, malgré un probable rebond économique.

Asie

Le bitcoin a chuté, effaçant presque totalement la progression de cette semaine après un avertissement du gouverneur de la Banque du Japon, Haruhiko Kuroda, mettant en garde contre la volatilité de la cryptomonnaie et les opérations spéculatives. La monnaie numérique a perdu 7 % pour se négocier autour de 35 700 $, rappelant des niveaux atteints lors de l’effondrement des cryptomonnaies de la semaine dernière. Le bitcoin affiche maintenant une stagnation sur la semaine après une oscillation de son cours entre 33 000 $ et 39 000 $.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.