Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

S&P Global Ratings maintient sa note AAA pour le Canada malgré le budget fédéral de la semaine dernière qui comprenait de nouvelles mesures de dépenses de 101 milliards $ sur les trois prochaines années. Dans un rapport publié tard lundi après-midi, S&P a dit qu’elle confirmait la plus haute note avec une perspective stable parce que « les finances publiques du Canada étaient bien positionnées à l’aube de la pandémie, ce qui permettait une réponse politique forte pour contenir les effets négatifs sans affaiblir la solvabilité souveraine ». Le gouvernement fédéral contracte des déficits budgétaires historiques pour atténuer l’impact de la COVID-19 sur l’économie du Canada. Le déficit du dernier exercice est estimé à 354,2 milliards $. Ce déficit devrait être réduit de plus de moitié à 154,7 milliards $ dans l’exercice 2021-2022, mais il reste au gouvernement à établir une trajectoire pour revenir à l’équilibre et il s’expose à un ratio dette/PIB qui devrait atteindre 51,2 pour cent cette année, selon le ministère des Finances.

Le gouvernement de Justin Trudeau a survécu à un vote de confiance, évitant une élection dans l’immédiat, le premier budget depuis deux ans ayant été adopté à la Chambre des communes avec l’appui du NPD. Au cours du vote, lundi soir, les députés néo-démocrates ont soutenu le plan de la ministre des Finances Chrystia Freeland, pour aider l’économie canadienne à se rétablir après les pertes infligées par la pandémie. Le vote était de 178 voix pour, 157 contre.

États-Unis

Tesla a présenté ses résultats du premier trimestre après la fermeture des marchés lundi. La société a facilement dépassé les attentes, soutenue par les ventes de bitcoins et des crédits réglementaires, mais l’action a baissé de 3 % après la fermeture des marchés tandis que les investisseurs disséquaient les chiffres. Voici les résultats de la société comparés aux estimations des analystes compilées par Refinitiv : bénéfice : 93 cents par action comparativement aux estimations de 79 cents par action; chiffre d’affaires : 10,39 milliards $ contre des attentes de 10,29 milliards $, en hausse de 74 % en glissement annuel. Le bénéfice net a atteint un record trimestriel de 438 millions $ sur la base des PCGR, et la société a enregistré des revenus de 518 millions $ sur la vente des crédits réglementaires pendant la période. Elle a aussi inscrit un impact positif de 101 millions $ sur la vente de bitcoins pendant le trimestre. L’entreprise de véhicules électriques du chef de la direction Elon Musk a déclaré au premier trimestre des livraisons de Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. 184 800 voitures Modèle 3 et Modèle Y, dépassant les attentes et battant un record pour Tesla. Cependant, la société a aussi dit qu’elle n’a pas produit de berlines haut de gamme Modèle S ni de SUV Modèle X pendant la période terminée en mars, mais en a livré 2 020 du stock.

Europe

La société pétrolière britannique Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. BP a déclaré jeudi un bénéfice supérieur aux prévisions pendant le trimestre, après une période de meilleure tenue prix des produits de base pendant le trimestre et alors que les perspectives de la demande s’améliorent. Ces résultats tombent alors que les grandes sociétés pétrolières et gazières essaient de prouver aux investisseurs qu’elles sont parvenues à des bases plus stables face à la crise de la COVID-19 qui continue. Le profit sur coût de remplacement sous-jacent au premier trimestre de BP, utilisé comme substitut du bénéfice net, s’est établi à 2,6 milliards $. Ce chiffre est à comparer avec un bénéfice de 115 millions $ au quatrième trimestre et de 791 millions $ au premier trimestre de 2020. Les analystes s’attendaient à ce que BP déclare un bénéfice au premier trimestre de 1,4 milliard $, selon Refinitiv. Le géant énergétique de Londres a dit que les résultats étaient dus à un marketing d’essence et une performance commerciale exceptionnels, à des prix du pétrole nettement plus élevés et à de meilleures marges de raffinage.

UBS a déclaré jeudi un bénéfice net de 1,8 milliard $ au premier trimestre de 2021, et a révélé un contrecoup pour ses résultats du scandale Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Archegos Capital. Les actions d’UBS ont baissé de près de 2 % pendant les heures de bourse européennes de la matinée. La banque suisse a dit que le chiffre d’affaires s’est élevé à 774 millions de moins à cause de la défaillance du fonds de couverture Archegos, qui s’est effondré le mois dernier après avoir assumé trop de risques. Le fonds américain était un client d’UBS. UBS a dit jeudi qu’elle s’était débarrassée de toute exposition à Archegos et que les pertes reliées au deuxième trimestre ne seraient « pas importantes » pour la banque.

Asie

Les actions de HSBC ont bondi de 2 % après la déclaration par le plus grand prêteur d’Europe par son actif d’un bénéfice avant impôt au premier trimestre qui dépassait les estimations et l’annonce d’une diminution du chiffre d’affaires. Les actions de HSBC cotées à Hong Kong étaient en hausse de 0,44 % avant l’annonce des résultats. La banque dont le siège social est à Londres et qui réalise l’essentiel de ses revenus en Asie, a dit que le bénéfice avant impôt déclaré a augmenté de 79 % depuis un an à 5,8 milliards $ pour les trois mois terminés le 31 mars. Elle a dépassé les attentes des analystes de 3,346 milliards $, selon les estimations compilées par HSBC. Le chiffre d’affaires déclaré avoisinait les 13 milliards $ – en baisse de 5 % au premier trimestre comparativement à la même période il y a un an. La banque a dit que cela reflétait le contexte de faibles taux d’intérêt.

La société chinoise de commerce électronique, Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. JD.com, a payé certains salariés en yuans numériques dont la banque centrale du pays cherche à élargir l’utilisation. La Banque populaire de Chine (BPdC) a commencé à travailler sur une monnaie numérique/le paiement électronique (DC/EP) en 2014. Connue sous le nom de yuan numérique ou e-CNY, la devise numérique est un moyen de remplacer les pièces de monnaie et l’argent liquide en circulation et est principalement destinée à une utilisation sur le marché intérieur. Le yuan numérique n’a pas encore été lancé à l’échelle de tout le pays, mais la BPdC a procédé à un certain nombre d’essais dans plusieurs grandes villes de Chine. Ces projets pilotes sont menés sous forme de loterie par laquelle des yuans numériques sont remis aux habitants de la ville qui peuvent ensuite les utiliser chez certains détaillants. Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. JD.com a participé à ces essais.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.