Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Le gouvernement fédéral suspend tous les vols en provenance d’Inde et du Pakistan pendant un mois, alors que les cas de COVID-19 se multiplient dans ces deux pays. Le ministre des Transports, Omar Alghabra, affirme que puisque tant de voyageurs arrivent au Canada de l’Inde et du Pakistan avec la COVID-19, les vols commerciaux et privés de voyageurs en provenance des deux pays seront interdits à partir de minuit. Les vols de transport de marchandises resteront autorisés, particulièrement pour que les livraisons de vaccins et d’équipements de protection individuelle puissent continuer. Les expéditions de vaccins au Canada ont cependant été suspendues par l’Inde probablement jusqu’en juin, le pays étant aux prises avec sa plus forte explosion de COVID-19 à ce jour. Plus de 300,000 cas ont été diagnostiqués en Inde aujourd’hui, soit le taux journalier le plus important jusque-là. La ministre de la Santé, Patty Hajdu, affirme que la moitié des personnes présentant un test positif à la COVID-19 après leur arrivée au Canada par avion provenaient d’Inde, même si les vols indiens ne représentaient qu’un cinquième de tout le trafic aérien.

États-Unis

Le chiffre d’affaires d’Intel était essentiellement stationnaire et son bénéfice a chuté au premier trimestre de 2021 dans le premier rapport sur les résultats depuis que Pat Gelsinger est chef de la direction. Le bénéfice par action d’Intel était nettement plus élevé que les analystes l’avaient estimé et que les propres prévisions de la société, mais l’action d’Intel a baissé de plus de 3 % après la fermeture des marchés. Les ventes ont aussi dépassé les estimations des analystes. Pour le deuxième trimestre de son exercice, Intel prévoit un chiffre d’affaires de 17,8 milliards $US, légèrement plus élevé que les prévisions des analystes de 17,55 milliards $US. Le BPA de la société au deuxième trimestre était inférieur aux prévisions des analystes de 1,09 $ et Intel prédit 1,05 $, car elle investit pour construire de nouvelles capacités de fabrication. M. Gelsinger, qui a pris la barre en février, a annoncé plus tôt ce mois-ci que la société investira 20 milliards $US dans de nouvelles usines de fabrication de puces informatiques et a annoncé des plans pour devenir un fabricant en sous-traitance, ou fonderie, qui produira des microplaquettes d’autres sociétés en plus des siennes.

La croissance économique pourrait ralentir et l’inflation connaîtra probablement une hausse momentanée alors que la pénurie de semi-conducteurs s’aggrave, selon certains économistes. Divers facteurs ont convergé pour provoquer une pénurie des puces informatiques très convoitées. La hausse de la demande doublée de goulots d’étranglement dans les approvisionnements a conduit à une situation dans laquelle les commandes pour toutes sortes de produits, des télévisions aux voitures en passant par les ordinateurs à écran tactile, accusent un retard de six mois ou plus. Comme les semi-conducteurs sont au cœur d’une grande partie de l’activité économique des États-Unis, des problèmes d’approvisionnement persistants auront probablement des répercussions étendues. Les économistes de Goldman Sachs disent que, pour l’essentiel de 2021, la pénurie se traduira par une taxe inflationniste qui pourrait entraîner une hausse des prix allant jusqu’à 3 % pour les biens concernés. Cela augmenterait l’inflation de 4 dixièmes de point pendant le reste de l’année, a dit la société. Même si cela ne provoque pas de ralentissement spectaculaire de l’économie qui devrait être bouillonnante en 2021, l’impact pourrait être sensible. Goldman affirme que cet impact pourrait provoquer jusqu’à 1 % de réduction de l’activité, mais que l’effet sera probablement plus proche de 0,5 %.

Europe

L’activité économique de la zone euro a de nouveau augmenté en avril, selon des données préliminaires publiées vendredi, donnant un élan positif au deuxième trimestre. Les pays européens ont accéléré le rythme de la vaccination, mais certains restent confinés face à la troisième vague d’infections de COVID-19. L’indice PMI composé éclair d’IHS Markit pour la zone euro, qui porte sur l’activité dans la fabrication et les services, a atteint 53,7 en avril contre 53,2 en mars. Tout chiffre supérieur à 50 représente une expansion de l’activité économique. Chris Williamson, économiste en chef chez IHS Markit, a dit à CNBC que les mesures de confinement pour combattre le coronavirus ont été resserrées et que normalement on s’attendrait à ce que le rythme de l’activité économique faiblisse, mais que c’est l’inverse qui s’est produit. Il a ajouté que les sociétés étaient optimistes pour l’avenir et se préparent à des jours meilleurs.

Autre grande journée pour les bénéfices en Europe où Air Liquide, Schaeffler et LafargeHolcim, parmi les valeurs sûres, doivent présenter leurs chiffres vendredi. Renault et Merck ont toutes deux tenu leur assemblée générale. Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Daimler a augmenté ses prévisions de bénéfice pour 2021 vendredi matin, mais a mis en garde contre la pénurie mondiale de semi-conducteurs qui pourrait continuer de freiner les ventes au deuxième trimestre. L’action du constructeur des véhicules Mercedes-Benz a grimpé de 1,4 % avant l’ouverture des marchés. En tête de l’indice Stoxx 600, la société de technologie durable finlandaise Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Wartsila a encore augmenté de 6,5 % après avoir dépassé les prévisions de bénéfice jeudi, alors que la société de mode italienne Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Moncler a chuté de 6,6 % pour s’établir au bas de l’indice après la publication de ses résultats.

Asie

Le premier ministre de Singapour, Lee Hsien Loong, a nommé un nouveau ministre des Finances en remplacement de Heng Swee Keat qui a annoncé il y a deux semaines qu’il renonçait à être le successeur désigné de M. Lee. Lawrence Wong, l'actuel ministre de l’Éducation et deuxième ministre des Finances, prendra le portefeuille des Finances à partir du 15 mai, a indiqué le bureau du premier ministre vendredi. M. Wong est aussi coprésident du groupe de travail de Singapour sur la COVID 19 et occupe une place de plus en plus importante depuis l’éclosion du coronavirus l’an dernier. M. Wong figure parmi les candidats potentiels dont les analystes estiment qu’il pourrait prendre la succession de M. Lee comme premier ministre. Le remaniement du cabinet a eu lieu après le bouleversement des plans de relève de M. Heng qui avaient été soigneusement préparés. M. Heng, qui a 60 ans cette année, a dit que son âge est un obstacle pour diriger le pays dans le monde d’après la pandémie.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.