Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

L’Ontario resserrera substantiellement les restrictions pour les commerces, les centres de conditionnement physique, les restaurants et les salons de coiffure pendant 28 jours pour essayer de reprendre le contrôle de la COVID-19, selon CBC News qui cite de multiples sources. Les nouvelles règles qui doivent être annoncées par le premier ministre ontarien, Doug Ford, jeudi, visent à enrayer la propagation du coronavirus dans la province la plus peuplée du Canada, qui inclut évidemment Ottawa. Les restrictions seraient moins rigoureuses que le confinement à l’échelle de toute la province imposé en décembre, selon des informateurs de CBC. Certaines régions, dont Toronto, sont déjà soumises à des règles similaires; la décision de M. Ford les étendra à l’ensemble de la province de 14,7 millions d’habitants. L’Ontario rejoint les rangs d’un nombre croissant de territoires, dont la France et l’Italie, qui reviennent à des limites strictes pour les interactions sociales afin de ralentir la récente poussée d’infections. Alors que davantage de vaccins sont créés pour interrompre la transmission du pathogène, toutes les régions n’y ont pas le même accès. Les nouveaux variants se propagent plus vite et le nombre de cas augmente dans de nombreuses régions.

États-Unis

L’armée américaine a annoncé mercredi que Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Microsoft a remporté un contrat pour fabriquer plus que des casques de réalité augmentée particularisés HoloLens. Le marché porte sur 120 000 casques d’une valeur potentielle de 21,88 milliards $US sur 10 ans, a dit un porte-parole de Microsoft à CNBC. Les actions de Microsoft ont monté après l’annonce. Le titre a gagné 1,7 % pour s’établir à 235,77 $ par action en fin de séance mercredi. La transaction démontre que Microsoft est en mesure de générer d’importants revenus d’un produit futuriste fruit de nombreuses années de recherche, au-delà de son activité de base des systèmes d’exploitation et des logiciels de productivité. Le casque HoloLens standard, qui coûte 3 500 $, permet de voir des hologrammes superposés aux environnements réels et d’interagir par des gestes de la main et la voix. Un prototype Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. IVAS qu’un journaliste de CNBC a pu essayer en 2019 affichait une carte et une boussole et est doté d’une fonction d’imagerie thermique pour révéler la présence de personnes dans l’obscurité. Le système pourrait aussi servir pour guider une arme vers une cible.

Europe

Les investisseurs européens digèrent une série de données sur la région publiées jeudi qui pourrait leur donner de nouvelles indications sur l’état de santé de l’économie du continent. L’activité de fabrication de la zone euro a progressé à son rythme le plus rapide enregistré à ce jour en mars, alors que l’indice PMI de la fabrication final d’IHS Markit s’établit à 62,5 comparativement à 57,9 en février. Le rebond était principalement attribuable à l’Allemagne, qui a atteint 66,6 grâce à la résurgence de la demande des États-Unis et de la Chine. Cependant, les ventes au détail allemandes en février étaient inférieures aux prévisions des économistes (1,2 %), à 9 % sous le chiffre de la même époque l’an dernier.

Un groupe composé de certains des producteurs pétroliers les plus puissants au monde se réunira jeudi pour décider de la prochaine phase de sa politique de production. L’OPEP et certains partenaires qui n’appartiennent pas au cartel, un groupe parfois appelé OPEP+, doivent tenir une réunion virtuelle à partir de 13 h, heure de Londres. L’alliance OPEP+ réduit actuellement sa production de 7 millions de barils par jour pour faire monter les prix et réduire l’offre pléthorique. Le pivot de l’OPEP, l’Arabie saoudite, a volontairement ajouté 1 million de barils de plus par jour à ses réductions. Les analystes d’Eurasia Group ont dit que le résultat le plus probable à attendre de la réunion de l’OPEP+ est un maintien de la production au niveau actuel en avril et la poursuite par l’Arabie saoudite de sa réduction d’un million de barils de plus par jour – mais elle pourrait réduire cela légèrement de 100 000 barils pour manifester qu’elle est prête à s’ajuster.

Asie

Une série de données économiques ont été publiées jeudi. L’indice d’ensemble des grands fabricants de l’enquête trimestrielle tankan de la confiance des entreprises de la Banque du Japon s’est établi à 5, alors qu’on s’attendait à 0 selon un sondage de Reuters. Les ventes au détail ont baissé de 0,8 % en Australie, en février, sur une base désaisonnalisée d’un mois à l’autre. Ce chiffre est à comparer à la prévision d’un repli de 1,1 % selon Reuters. Le pays a aussi inscrit un excédent de la balance commerciale de 7,529 milliards AUD (environ 5,71 milliards $US) pour février, comparativement aux prévisions d’un excédent de 9,7 milliards AUD, d’après Reuters. Une enquête privée publiée jeudi a révélé un ralentissement de la croissance de l’activité des usines chinoises en mars. L’indice PMI des directeurs des achats du secteur de la fabrication Caixin/Markit pour mars s’est établi à 50,6, comparativement au chiffre de février de 50,9. Par comparaison, l’indice PMI de la fabrication officiel de la Chine publié mercredi était de 51,9, comparativement à 50,6 en février. L’indice PMI officiel est centré sur une forte proportion de grandes entreprises et de sociétés d’État, alors que l’indice privé Caixin/Markit sonde une palette plus large de petites et moyennes entreprises.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.