Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Canopy Growth Corp. a annoncé mardi que son chiffre d’affaires du troisième trimestre a augmenté de 23 pour cent à 152,5 millions $, dépassant les attentes, mais la société ne prévoit de devenir rentable que d’ici un an. Le producteur de cannabis a dit avoir perdu 829,3 millions $ au cours des trois mois terminés le 31 décembre, dont environ la moitié était imputable à une charge de dépréciation reliée à la fermeture de plusieurs installations de production l’an dernier. Un an plus tôt, Canopy avait déclaré une perte nette de 109 millions $. Les résultats trimestriels de Canopy font suite à une période au cours de laquelle la société a considérablement réduit ses activités canadiennes, ce qui s’est soldé par le départ de 220 employés, mais a permis des économies de coûts annuelles de 200 millions $. Cette compression a eu lieu alors que le secteur du cannabis connaît un important engorgement qui a conduit un très grand nombre de producteurs de marijuana à déclarer d’importantes pertes alors qu’ils restructurent leurs activités pour renouer avec la rentabilité.

Air Canada licenciera temporairement 1 500 employés syndiqués et un nombre non précisé de cadres alors qu’elle réduit encore le nombre de ses vols face aux restrictions plus rigoureuses concernant les voyages. Air Canada suspendra temporairement les vols vers 17 destinations aux États-Unis et ailleurs dans le monde, au moins jusqu’au 30 avril, a dit la société mardi. Les licenciements et la réduction du nombre de vols font suite à l’adoption de mesures plus strictes par le Canada pour réduire les déplacements internationaux, notamment une quarantaine obligatoire à l’hôtel pour les nouveaux arrivants.

États-Unis

L’action de Twitter était légèrement en hausse après la fermeture des marchés mardi à la suite de l’annonce des résultats du quatrième trimestre de la société, qui a dépassé les prévisions de bénéfices et de chiffre d’affaires de Wall Street. Mais la société a déçu les prévisions de croissance du nombre d’utilisateurs de Wall Street. Voici les chiffres : bénéfice par action : 38 cents, après ajustement, comparativement à 31 cents prévus par Refinitiv; chiffre d’affaires : 1,29 milliard $ comparativement à 1,19 milliard $ prévus par Refinitiv. À l’avenir, Twitter a dit s’attendre à ce que le chiffre d’affaires augmente plus vite que les charges en 2021, à supposer que la situation de la pandémie continue de s’améliorer et compte tenu d’un « impact modeste » des modifications prochaines concernant la protection des renseignements personnels du système iOS 14 d’Apple. Cependant, la société a prévenu qu’elle s’attend à une augmentation de son effectif de plus de 20 % cette année, avec une hausse des charges globales de plus de 25 %.

L’action de Cisco a chuté de 6 % après la fermeture des marchés mardi quand la société a déclaré des résultats pour le deuxième trimestre de son exercice qui révélaient une poursuite des difficultés dans son principal segment de produits. Néanmoins, les résultats de la société et ses prévisions trimestrielles ont dépassé les estimations des analystes. Voici les chiffres : bénéfice : 79 cents par action, après ajustement, comparativement à 76 cents par action attendus par les analystes selon Refinitiv; chiffre d’affaires : 11,96 milliards $ comparativement à 11,92 milliards $ attendus par les analystes, selon Refinitiv. Le chiffre d’affaires de Cisco a légèrement rétréci sur une base annualisée au cours du trimestre qui s’est terminé le 23 janvier, selon un communiqué. Le chiffre d’affaires a baissé un cinquième trimestre de suite. Le ralentissement économique a réduit les perspectives de croissance de la société, tout comme les décisions de certains clients de passer à l’infonuagique pour permettre aux employés de travailler efficacement à distance pendant la pandémie.

Europe

Les actions d’Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Ubisoft ont chuté de 6 % mercredi matin, malgré la déclaration de vente trimestrielle record par le géant français des jeux vidéo. La société a aussi réduit ses prévisions internes. Ubisoft a fait état d’un chiffre d’affaires de 1 milliard € (1,2 milliard $US) au troisième trimestre de son exercice, dépassant ses propres objectifs et doublant largement son chiffre d’affaires de 455,5 millions € de la même période l’année précédente. La société dite avoir profité d’une série solide de nouveaux titres, dont Just Dance 2021, Assassin’s Creed Valhalla et Watch Dogs: Legion. La bonne performance a aussi été soutenue par l’élan imprimé par la nouvelle génération de consoles de Sony et de Microsoft, lancée en novembre.

La Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Société Générale a dépassé les prévisions des analystes mercredi avec ce qu’elle qualifiait « d’importante amélioration » des affaires au deuxième semestre de 2020, malgré la pandémie. La banque française a déclaré un bénéfice net de 470 millions € (569 millions $US) au quatrième trimestre. Les analystes s’attendaient à un bénéfice net de 252 millions € pour le trimestre et à une perte de 822 millions sur l’ensemble de l’année. Le prêteur français a terminé 2020 avec une perte nette de 258 millions €.

Asie

L’inflation des prix à la consommation de la Chine a diminué en janvier, selon le Bureau national de statistique, qui a indiqué que l’indice des prix à la consommation a dérapé de 0,3 % par rapport à l’année précédente. Le bureau a aussi déclaré que l’indice des prix à la production a augmenté de 0,3 % d’une année à l’autre en janvier.

Parmi les entreprises, les actions de Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Toyota ont monté de 1,7 % alors que celles du fournisseur automobile japonais Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Denso progressaient de 0,39 %. Cette décision faisait suite à l’annonce par la jeune société Aurora qu’elle collaborera avec ces entreprises pour « construire et déployer à l’échelle mondiale des voitures autonomes ». Aurora a acheté la division des voitures autonomes d’Uber en décembre.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.