Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Les dirigeants d’Alimentation Couche-Tard Inc. ont défendu leur offre d’achat infructueuse sur Carrefour SA et dit qu’ils aimeraient toujours acheter la chaîne de supermarchés française un jour, mais qu’ils focaliseront leur attention sur d’autres transactions potentielles. L’offre a pris les investisseurs par surprise parce que Couche-Tard n’exploite pas de supermarchés. En réaction aux critiques de l’opération, le président exécutif du conseil de Couche-Tard, Alain Bouchard, a dit que les grandes opérations précédentes – dont l’acquisition en 2003 de Circle K – avaient aussi surpris le marché, mais ont porté leurs fruits. La direction de Couche-Tard a présenté quelques détails sur cette alliance lundi, précisant que les discussions avaient été exploratoires. Le chef de la direction, Brian Hannasch, a dit qu’il existe un ensemble « robustes » d’autres acquisitions à examiner alors qu’il poursuit son objectif de doublement du bénéfice d’ici 2023. M. Hannasch ajouté que la porte est ouverte à une fusion future avec Carrefour si le climat politique en France devait changer. La société de Laval progresse dans ses projets de croissance, même sans acquisition majeure ces dernières années. Les analystes s’attendent à ce que le bénéfice par action rajusté augmente de 16 pour cent pendant l’exercice qui se termine en avril, selon les données compilées par Bloomberg. Malgré cela, sa valorisation a plongé.

États-Unis

Janet Yellen, désignée par le président élu des États-Unis, Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Joe Biden pour diriger le département du Trésor, dira au comité des finances du Sénat mardi que le gouvernement doit voir grand avec son programme d’aide face au coronavirus. M. Biden, qui sera assermenté mercredi, a présenté un projet de 1 900 milliards $ la semaine dernière, affirmant que l’investissement audacieux est nécessaire pour relancer l’économie et accélérer la distribution des vaccins afin de maîtriser le virus. « Ni le président élu ni moi-même ne présentons ce programme d’aide sans prendre la pleine mesure du fardeau de la dette du pays. Mais en ce moment, alors que les taux d’intérêt sont à des niveaux bas historiques, la chose la plus intelligente que nous puissions faire est d’intervenir massivement », a dit Mme Yellen, ancienne présidente de la Réserve fédérale, dans l’allocution d’ouverture préparée pour son audience devant le comité.

La future administration Biden a dit lundi qu’elle ne lèvera pas à l’interdiction d’entrée sur le territoire de visiteurs en provenance d’Europe, du Royaume-Uni et du Brésil moins d’une heure après que le président Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Donald Trump eut ordonné la levée des restrictions d’accès pour cause de COVID-19. « Alors que la pandémie s’aggrave et que des variants plus contagieux émergent aux quatre coins du monde, ce n’est pas le moment de lever l’interdiction d’accès », a dit par Twitter la porte-parole du président élu Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Joe Biden, Jen Psaki.

Europe

L’Agence internationale de l’énergie a réduit mardi sa prévision de la demande mondiale de pétrole en 2021, citant l’augmentation des cas de COVID-19 et les nouvelles restrictions qui limiteront encore la mobilité. L’AIE a dit qu’elle s’attend maintenant à ce que la demande mondiale de pétrole se rétablisse de 5,5 millions de barils par jour, à 96,6 millions cette année. Cela reflète une révision à la baisse de 0,3 million de barils de l’évaluation du mois dernier et fait suite à un effondrement sans précédent de 8,8 millions de barils par jour l’an dernier où la pandémie a battu en brèche les marchés pétroliers mondiaux. L’agence de l’énergie dont le siège est à Paris a dit que la croissance de la demande de pétrole devrait baisser légèrement pendant les trois premiers mois de l’année à la suite du durcissement des plans gouvernementaux qui misent sur de nouvelles restrictions des déplacements.

Asie

Les actions dans la région Asie-Pacifique ont connu un sort variable mardi. L’indice Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Hang Seng de Hong Kong avait bondi de 2,14 %, à la dernière heure de la séance. Les actions de Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. HSBC inscrites à la cote de la ville ont augmenté de 3,33 % alors que celles de l’assureur-vie Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. AIA ont crû de 3,07 %. La dirigeante de Hong Kong, Carrie Lam, a annoncé une prolongation des mesures de distanciation sociale dans la ville après une recrudescence des infections au coronavirus, selon Reuters. Les actions de la Chine continentale, d’autre part, ont clôturé à la baisse : l’indice composé de Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Shanghai a reculé de 0,83 % alors que la composante de Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Shenzhen a cédé 1,737 %. Au Japon, l’indice Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Nikkei 225 a bondi de 1,39 % tandis que l’indice Topix a progressé de 0,56 %. Les actions en Australie ont augmenté, l’indice Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. S&P/ASX 200 ayant gagné 1,19 %. L’indice le plus large de MSCI pour les actions de la région Asie-Pacifique en dehors du Japon était en hausse de 1,32 %.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.