Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Une des premières mesures de Joe Biden quand il deviendra président des États-Unis mercredi, sera de claquer de nouveau la porte à l’expansion du pipeline très politisé Keystone XL du Canada, selon des documents préparés pour la transition. Ces documents, vus par La Presse canadienne, comprennent une liste de tâches à accomplir le jour même de l’assermentation, dont la signature d’un décret annulant le permis de construire du pipeline Keystone XL accordé en 2019 par Donald Trump. Cela révèle aussi que malgré tous ses efforts, le Canada n’a pas réussi à convaincre la nouvelle administration des avantages qu’il y a à importer du combustible fossile d’un allié et partenaire commercial partageant les mêmes objectifs en matière de changement climatique. L’expansion controversée du pipeline appartenant à TC Energy de Calgary, maintes fois arrêtée et relancée, aurait permis d’acheminer jusqu’à 830,000 barils par jour de bitume additionnel des sables pétrolifères de l’Alberta aux raffineries du Golfe du Mexique.

États-Unis

Le président élu Joe Biden compte passer immédiatement à l’action pour tourner la page de l’ère Trump après son discours d’intronisation cette semaine, a dit son chef de cabinet, Ron Klain, dimanche après avoir présenté le plan de M. Biden pour la première journée de son mandat. Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Joe Biden prévoit un blitz de 10 jours sur ce que l’administration appelle les « quatre crises » que connaît le pays – COVID-19, ralentissement économique, équité raciale et changement climatique. Le programme est le suivant : Mercredi : réintégrer l’accord de Paris pour lutter contre le changement climatique et annuler l’interdiction d’accès au territoire américain de Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Donald Trump qui s’applique aux ressortissants de pays à majorité musulmane. M. Biden imposera aussi le port de masques dans les bâtiments et territoires fédéraux et pour les déplacements entre les États et prendra des mesures pour prolonger les restrictions concernant les expulsions et les saisies; jeudi : M. Biden signera des décrets se rapportant à la réouverture des écoles et des entreprises et vendredi, il ordonnera aux agences de son cabinet de prendre des mesures immédiates pour acheminer une aide économique aux familles de travailleurs le plus affectés par cette crise. La semaine suivante : M. Biden prendra deux premières mesures importantes pour promouvoir l’équité et soutenir les communautés de personnes de couleur et autres communautés défavorisées. Il prendra aussi des mesures pour s’attaquer au changement climatique, élargir l’accès aux soins de santé et, selon le document, « restaurer la dignité de notre système d’immigration et de nos politiques aux frontières ».

Europe

Les États-Unis et plusieurs gouvernements européens ont exprimé leurs profondes préoccupations après l’arrestation de l’opposant au Kremlin Alexei Navalny, demandant d’urgence sa libération. La police a arrêté M. Navalny, 44 ans, à l’aéroport Cheremetievo de Moscou dimanche peu après son arrivée de Berlin, en Allemagne. Le militant qui est largement considéré comme l’opposant le plus éminent et déterminé du président russe Vladimir Poutine, rentrait au pays pour la première fois depuis qu’il a été empoisonné en été dernier.

L’Allemagne a fait un pas de plus vers l’ère post-Angela Merkel cette fin de semaine, avec l’élection d’un nouveau président de l’Union chrétienne-démocrate. Armin Laschet a devancé son rival conservateur Friedrich Merz en obtenant 521 voix contre 466 dans l’élection du chef du parti qui s’est déroulée en ligne à cause de la pandémie due au coronavirus. M. Laschet, qui dirige le Land de Rhénanie-du-Nord-Westphalie, est perçu comme un centriste capable d’unir les différentes obédiences de la CDU, des membres conservateurs et favorables à l’entreprise privée du parti aux environnementalistes, et est vu comme un candidat de la continuité suivant l’approche pragmatique de Mme Merkel. Néanmoins, si la victoire à la tête du parti de M. Laschet le place dans un cercle de prétendants possibles au titre de prochain chancelier de l’Allemagne, l’affaire est loin d’être entendue.

Asie

La Chine a déclaré lundi que son économie a enregistré une croissance de 2,3 % l’an dernier alors que le monde entier luttait pour juguler la pandémie du coronavirus. Le produit intérieur brut a augmenté de 6,5 % au quatrième trimestre par rapport à l’année précédente, selon les données du Bureau national de la statistique. Ces chiffres dépassent les attentes des analystes. Cependant, les consommateurs chinois ont continué d’hésiter à dépenser, et le commerce de détail s’est contracté de 3,9 % sur l’ensemble de l’année. Les ventes au détail au quatrième trimestre ont augmenté de 4,6 % par rapport à l’année précédente. Les ventes en ligne de biens de consommation ont crû à un rythme relativement rapide de 14,8 % l’an dernier, selon l’institut de statistique, mais leur proportion des ventes au détail globales est restée relativement stable à environ un quart. Les économistes s’attendaient à ce que la Chine ait été la seule grande économie affichant une croissance l’an dernier et avaient prédit une expansion du PIB en 2020 d’un peu plus de 2 %. Ceux interrogés par Reuters s’attendaient à une croissance de l’économie de 6,1 % au quatrième trimestre, plus rapide que les 4,9 % du trimestre précédent.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.