Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

L’autorité suprême en matière bancaire du Canada a balayé les espoirs des prêteurs du pays de pouvoir imiter leurs semblables américains avec une reprise prochaine des rachats d’actions, affirmant qu’elle ne retirera pas les mesures de prévention du système financier tant que la pandémie de COVID-19 fera rage. Le Bureau du surintendant des institutions financières a, en mars, mis en place des mesures pour renforcer le système financier, notamment en demandant aux banques qu’elles n’augmentent ni les dividendes ni la rémunération des cadres supérieurs et ne favorisent pas les rachats d’actions. Lundi, le surintendant Jeremy Rudin a dit que ces mesures resteront en place pour le moment. L’approche du BSIF contraste avec celle de la Réserve fédérale américaine qui, en décembre, a autorisé les banques de Wall Street à reprendre les rachats d’actions. Alors que le BSIF a retiré certaines mesures spéciales permettant aux banques canadiennes d’aider les consommateurs avec des reports de remboursement de prêts au début de la pandémie et a ouvert la porte à des paiements de certains dividendes spéciaux, M. Rudin a dit que le gouvernement adopte une approche plus prudente à l’égard des restrictions plus large des dividendes et des rachats d’actions.

États-Unis

La Chambre des représentants a fait un pas de plus vers une procédure de destitution du président Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Donald Trump, pour la deuxième fois, ce qui est sans précédent, pour avoir incité ses partisans à envahir le Capitole à Washington pendant le comptage des voix du collège électoral par le Congrès la semaine dernière. Les démocrates ont déposé un acte d’accusation lundi accusant D. Trump d’incitation à l’insurrection et d’entrave au transfert pacifique du pouvoir. La Chambre prendra deux mesures distinctes pour provoquer la révocation de D. Trump, selon le bureau du chef de la majorité à la Chambre, Steny Hoyer, D-Md. Un vote majoritaire de 218 voix à la Chambre réunie en assemblée plénière sera nécessaire pour engager la procédure d’impeachment de D. Trump. Ce chiffre pourrait être inférieur en raison des vacances de postes et d’absences. Les démocrates occupent 222 sièges. Bien qu’il ne reste que huit jours à l’administration Trump, l’impeachment pourrait interdire au président sortant de se représenter aux élections à l’avenir.

Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Walmart a dit lundi qu’elle lançait une société de technologie financière avec Ribbit Capital, une des sociétés de capital risque à l’origine de Robinhood. Le détaillant n’a pas fait connaître le nom de la nouvelle société ni n’a dit quand ses services seront disponibles. Il a annoncé que celle-ci mettra au point des produits financiers uniques et abordables pour les employés et clients de Walmart. Les actions de Walmart ont augmenté de 1,5 % à l’annonce de cette nouvelle après la fermeture des marchés lundi. La capitalisation boursière de Walmart s’élève à 416,7 milliards $US. La jeune pousse de technologie financière sera détenue en majorité par Walmart et son conseil d’administration comprendra plusieurs cadres supérieurs de l’entreprise, dont le directeur financier, Brett Biggs, et le chef de la direction de Walmart aux États-Unis, John Furner. Walmart a dit qu’elle nommera aussi des spécialistes indépendants du secteur au conseil et pourrait acquérir d’autres sociétés de technologie financière ou s’associer avec elles.

Europe

Les actions du fabricant japonais de médicaments Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Chugai Pharmaceutical ont bondi mardi après que le gouvernement britannique a déclaré que son médicament tocilizumab est efficace pour réduire le risque de décès ainsi que la durée d’hospitalisation des personnes atteintes de COVID. Dans un communiqué de presse daté de jeudi, le Royaume-Uni a dit que les résultats d’un essai clinique financé par le gouvernement ont démontré que tocilizumab est un des deux médicaments qui « réduisent le risque relatif de décès de 24 % lorsqu’il est administré aux patients dans les 24 heures de leur admission aux soins intensifs ». Le communiqué a aussi dit que les malades recevant des médicaments habituellement utilisés pour traiter la polyarthrite rhumatoïde « sont sortis des soins intensifs 7 à 10 dix jours plus tôt que la moyenne ». Le ministre de la Santé et des services sociaux britannique, Matt Hancock, a dit que les résultats marquaient un jalon de plus sur la voie vers la sortie de la pandémie.

Asie

La plateforme vidéo chinoise Bilibili a confidentiellement demandé une inscription secondaire à la Bourse de Hong Kong, selon un informateur proche du dossier qui s’est confié à CNBC. Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Bilibili, qui est actuellement cotée au Nasdaq, a déposé sa demande ces derniers jours, selon cette personne. Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. CNBC a dit la semaine dernière que l’inscription pourrait permettre de mobiliser plus de 2 milliards $ et qu’il fallait s’attendre à une demande la semaine dernière ou au début de cette semaine. Les sociétés déjà inscrites à une grande bourse peuvent demander confidentiellement une inscription secondaire à la bourse de Hong Kong pour éviter un impact majeur sur le cours de leurs actions. La demande d’inscription n’est pas encore publique. Les détails sur les prix suivent habituellement sans les semaines subséquentes.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.