Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Les opérations de fusion et d’acquisition au Canada ont chuté au plus bas depuis neuf ans en 2020, la pandémie ayant freiné les stratégies de croissance des entreprises, mais les banquiers s’attendent à une reprise des transactions au quatrième trimestre qui ranimera l’activité cette année. Le déploiement de plusieurs vaccins contre la COVID-19 en 2021 devrait améliorer la confiance du public dans une reprise économique et relancer les regroupements d’entreprises, estiment les banquiers. La stabilité du marché et l’accès continu à du capital qui ont entraîné une recrudescence des transactions pendant la deuxième moitié de l’année devraient continuer. Des transactions pour plus de 158,7 milliards $ ont été annoncées en 2020, soit le plus faible chiffre depuis 2011, comparativement à 234 milliards $ l’année précédente, selon les données de Refinitiv.

Le ministre des Transports, Marc Garneau, a dit que l’interdiction d’atterrissage au Canada des voyageurs en provenance du Royaume-Uni expirera à minuit aujourd’hui. M. Garneau a dit qu’un nouvel ensemble de règles, qui oblige les voyageurs en provenance de l’étranger à présenter une preuve de tests de dépistage de la COVID-19 aux résultats négatifs, limitera la propagation du virus. Le Canada a suspendu l’essentiel du trafic aérien en provenance du Royaume-Uni le 20 décembre, après la découverte d’un variant du virus de la COVID-19. M. Garneau précise que les voyageurs doivent s’être soumis à un test PCR – différent d’un test rapide – moins de 72 heures avant le décollage, ou 96 heures dans le cas de deux douzaines de pays, principalement dans les Antilles.

États-Unis

Le président Donald Trump a promis une « transition ordonnée » quelques minutes après la certification de la victoire du président élu Joe Biden au collège électoral et plusieurs heures après l’intrusion de ses partisans dans le Capitole. « Même si je suis en complet désaccord avec le résultat de l’élection, et que les faits me soutiennent, il y aura une transition ordonnée le 20 janvier », a écrit M. Trump dans une déclaration publiée sur Twitter par son aide Dan Scavino tôt jeudi matin. La déclaration de M. Trump a eu lieu alors que des membres de son entourage démissionnent et que certains de ses alliés au Congrès l’ont abandonné après la prise d’assaut du Capitole par une horde de ses partisans, mercredi. M. Trump avait répété son engagement à ne jamais concéder la victoire au cours d’un rassemblement plus tôt dans la journée de mercredi.

Le démocrate Jon Ossoff a battu le républicain David Perdue dans une des deux élections partielles au Sénat, selon les projections de NBC News mercredi, assurant à son parti le contrôle du Congrès et de la Maison-Blanche. D’après les projections, le démocrate Raphael Warnock a battu la sénatrice républicaine Kelly Loeffler dans l’autre élection partielle de l’État, une élection spéciale pour siéger au Sénat jusqu’en 2022. Ces victoires établissent un partage égal des sièges au Sénat (50-50), conférant une majorité mince aux démocrates puisque la vice-présidente élue, Kamala Harris, aura une voix prépondérante. Les démocrates jouiront d’un contrôle unifié du Capitole et de la Maison-Blanche au moins pendant les deux premières années du mandat du président élu Joe Biden. M. Biden pourra ainsi mettre en œuvre un programme plus vaste sur des questions comprenant l’aide face au coronavirus, la santé et les infrastructures. Ses candidats pour des fonctions au sein du cabinet et des sièges dans les tribunaux seront aussi plus facilement approuvés par le Sénat.

Europe

La société de conseils en TI française Atos SE a entrepris des démarches en vue d’une OPA sur sa rivale américaine DXC Technology et valorise l’entreprise cotée à la NYSE à plus de 10 milliards $, selon deux sources bien informées de Reuters. Atos travaille avec des conseillers sur une transaction possible concernant DXC, une ancienne unité de Hewlett Packard Enterprise, et a fait une approche officielle cette semaine, d’après ces informateurs, qui ont revendiqué l’anonymat parce que l’affaire est confidentielle. Les discussions en sont encore à un stade préliminaire et il n’est pas certain qu’un accord puisse être trouvé, ont-ils ajouté. Si la transaction est couronnée de succès, un rapprochement avec DXC renforcerait la présence d’Atos aux États-Unis, lui donnant accès à une vaste gamme de clients et de produits B2B dont des applications d’analytique et d’infonuagique ainsi qu’à des services d’impartition des TI.

La confiance dans l’économie, dans la zone euro, a légèrement augmenté le mois dernier, mais l’inflation est restée négative avant ce qui représentera probablement une hausse lente cette année avec l’annulation de certaines réductions de taxes, une augmentation des prix du pétrole et le démarrage de la reprise économique. L’inflation dans les 19 pays qui ont l’euro en partage est restée inchangé à moins 0,3 % en décembre, d’après des données d’Eurostat parues mardi, alors que les analystes s’attendaient à moins 0,2 %, mais était conforme aux projections de la Banque centrale européenne. Alors que l’économie s’est probablement encore contractée au quatrième trimestre et que l’inflation se maintient sous zéro depuis le mois d’août, la BCE a déjà approuvé un nouvel ensemble de mesures de stimulation en décembre, prolongeant d’importants achats d’actifs jusqu’à une date bien avancée en 2022 pour protéger l’économie qui subira probablement des dommages irréversibles dus à la pandémie.

Asie

Les actions des sociétés de télécommunications chinoises inscrites à Hong Kong ont chuté après une nouvelle volte-face de la Bourse de New York dans sa décision de retirer ses entreprises de sa cote. La négociation des trois titres sera suspendue à partir de 16 h HE lundi, a indiqué la bourse. À la clôture du marché jeudi à Hong Kong, les actions de Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. China Mobile dans la ville avaient plongé de 7,18 %, alors que celles de Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. China Unicom ont chuté de 11,35 % et celles de Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. China Telecom, de 9,38 %. Cela fait suite à des journées d’incertitude après la signature par le président américain Donald Trump d’un décret-loi qui visait à interdire aux entreprises et aux particuliers américains d’investir dans des sociétés dont l’administration prétendait qu’elles soutiennent les forces armées chinoises.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.