Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

WealthSimple Inc. dit avoir mobilisé 114 millions $ dans une ronde de financement qui vaut à la société canadienne le statut de licorne. La société de technologie financière connue pour sa plate-forme de conseils robotisés a annoncé mercredi qu’un groupe de sociétés emmenées par l’investisseur en technologie californien TCV était à l’origine de cet investissement. Cet investissement valorise la société à 1,4 milliard $. TCV avait auparavant soutenu des entreprises telles que Spotify, Airbnb, Netflix et Zillow. Globalement, elle a investi plus de 14 milliards $US dans des sociétés technologiques, dont plus de 2 milliards $US dans le secteur des technologies financières. WealthSimple a dit qu’elle utilisera les capitaux frais pour améliorer sa situation sur le marché, étoffer son équipe canadienne et ajouter à sa gamme de produits. Elle a récemment pris de l’expansion dans des secteurs tels que les services bancaires courants avec son compte WealthSimple Cash au début de 2020 et celui des déclarations de revenus avec l’acquisition de SimpleTax l’an dernier.

Le gouvernement fédéral dit que des dizaines de milliers de personnes âgées risquent de perdre des prestations parce qu’elles n’ont pas produit de déclaration de revenus. Le gouvernement libéral leur demande publiquement d’envoyer leur déclaration le plus vite possible pour éviter que les versements de supplément de revenu garanti soient suspendus le 1er janvier. Le gouvernement estime que 63 000 contribuables âgés pourraient voir suspendre les prestations s’ils ne produisent pas rapidement leur déclaration. C’est sur la base de ces déclarations que le gouvernement détermine l’admissibilité et la valeur de paiements comme le Supplément de revenu garanti, qui s’adresse aux personnes âgées à faible revenu.

États-Unis

Le Sénat votera sur un projet de loi d’aide limitée face au coronavirus ce mois, a affirmé le chef de la majorité, Mitch McConnell, mardi, alors que les législateurs achoppent dans leurs efforts pour faire parvenir une aide aux Américains avant l’élection de 2020. Dans un communiqué, le sénateur républicain du Kentucky a affirmé que le Sénat s’attaquera à une législation sur une telle aide dès que la chambre sera de nouveau réunie au complet lundi. M. McConnell a qualifié son plan d’aide ciblée pour les travailleurs américains, comprenant un nouveau financement pour le programme Paycheck Protection et des prêts aux petites entreprises. Prenant la parole à un événement tant son État, il a dit que le programme comprendrait aussi des fonds pour les écoles, une bonification de l’assurance-chômage et des protections contre la responsabilité des entreprises.

La société d’assurance santé UnitedHealth Group a dit mercredi que son bénéfice trimestriel a chuté de 10,3 %, plombé par une augmentation des coûts de médicaments alors que les patients reprennent des soins médicaux non urgents qui avaient été reportés en raison des restrictions reliées à la COVID-19. La société est le premier des grands assureurs santé des États-Unis à présenter ses résultats du troisième trimestre, alors que les investisseurs s’inquiètent de l’impact de l’élection présidentielle ainsi que des pressions continues qu’exerce la pandémie. Le bénéfice net attribuable aux actionnaires a chuté à 3,17 milliards $, ou 3,30 $ par action au troisième trimestre terminé le 30 septembre, contre 3,54 milliards $ ou 3,67 $ par action un an plus tôt.

Europe

Les perspectives économiques de l’Allemagne pour 2020 semblent de plus en plus sombres, les principaux instituts de recherche du pays ayant révisé à la baisse les prévisions de PIB pour cette année et au-delà. Publiant une prévision économique conjointe mercredi, d’éminents économistes allemands ont prévenu que la pandémie due au coronavirus laisse des « marques importantes » dans l’économie allemande, ajoutant que « son impact est plus persistant qu’on le prévoyait ce printemps ». Ils ont révisé leurs prévisions économiques à la baisse d’environ un point de pourcentage pour 2020 et 2021. Ils s’attendent maintenant à ce que le PIB chute de 5,4 % en 2020 (comparativement à la prévision antérieure de 4,2 %) et à ce qu’il croisse de 4,7 % (moins que la prévision antérieure de 5,8 %) en 2021, et de 2,7 % en 2022.

Asie

La contraction économique de Singapour a ralenti au troisième trimestre de cette année alors que le pays a autorisé la reprise de plus d’activités après un confinement partiel, selon des estimations officielles publiées par le ministère du Commerce et l’Industrie. L’économie du Sud-est asiatique s’est contractée de 7 % au troisième trimestre comparativement à un an plus tôt, selon le ministère. Cela représentait légèrement plus que la contraction de 6,8 % sur un an anticipée par un sondage d’analystes, mais moins que la baisse révisée de 13,3 % sur douze mois du trimestre précédent. Sur une base trimestrielle corrigée des effets saisonniers, l’économie de Singapour a rebondi de 7,9 % pendant la période de juillet à septembre, a dit le ministère. Cela représente un renversement par rapport à la contraction de 13,2 % au deuxième trimestre.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.