Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Le gouverneur de la Banque du Canada, Tiff Macklem, a dit que l’option des taux d’intérêt négatifs n’est pas écartée, même si les autorités monétaires n’envisagent actuellement pas une telle décision. « Nous ne discutons pas activement de taux d’intérêt négatifs pour le moment, mais ils font partie de notre panoplie d’outils et il ne faut jamais dire jamais », a dit M. Macklem jeudi par vidéoconférence, après un discours devant l’Institut du risque mondial. Les commentaires révèlent que la banque centrale laisse la porte ouverte à de nouvelles réductions des taux, même si M. Macklem et les autres représentants de la BdC ont cherché à minimiser les avantages de taux d’intérêt négatifs, comme ceux que d’autres pays ont adoptés. Le taux de financement à un jour de la BdC se situe actuellement à un plancher record de 0,25 %.

Après une série de surprises positives au cours des mois précédents, les mises en chantier résidentielles ont ralenti à un rythme annualisé de 209 K en septembre, un niveau toujours élevé selon les normes historiques. Les tendances de la demande de logement plus générales restaient élevées en septembre, dopées par les taux d’intérêt faibles et la résilience des revenus des ménages. Les chambres immobilières locales ont de nouveau fait état d’une augmentation de plus de dix pour cent de la revente de biens résidentiels, les acheteurs manifestant une préférence pour les maisons individuelles ou les immeubles de faible hauteur clairement reliée à la COVID.

États-Unis

La Maison-Blanche a changé de cap jeudi, en laissant entendre que l’administration pencherait de nouveau en faveur d’un projet de loi de soutien budgétaire à grande échelle après que la présidente de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a repoussé l’idée de mesures individuelles pour des parties de l’économie affectées par la crise de la COVID-19. Le secrétaire au Trésor Steven Mnuchin a dit à Mme Pelosi dans un entretien téléphonique de 40 minutes que le président Donald Trump veut une entente sur un programme de soutien global, selon Drew Hammill, un porte-parole de Mme Pelosi.

Les familles riches américaines se font conseiller d’agir maintenant au risque de perdre des millions de dollars plus tard, au cas où les démocrates reprendraient la Maison-Blanche et le Sénat en novembre. L’ex-vice-président Joe Biden a proposé une augmentation substantielle de l’impôt pour les contribuables fortunés, y compris un durcissement de la réglementation pour éviter le contournement d’un prélèvement de 40 % sur les grosses successions. En transférant les fortunes à la prochaine génération maintenant, les grandes fortunes peuvent encore exploiter les règles généreuses sur l’imposition des successions mises en place à l’instigation de Donald Trump.

Europe

Le prix Nobel de la paix 2020 a été décerné au Programme alimentaire mondial des Nations unies pour ses efforts pour lutter contre la faim, en particulier dans les zones touchées par les conflits. L’organisation est honorée pour « sa contribution à l’amélioration des conditions de paix dans les zones touchées par les conflits et pour avoir joué un rôle moteur dans les efforts visant à empêcher l’utilisation de la faim comme arme de guerre », a dit le comité Nobel norvégien vendredi.

Les dirigeants européens multiplient leurs efforts pour imposer des restrictions locales plus strictes face à une résurgence des cas d’infection au coronavirus sur le continent. Le premier ministre espagnol, Pedro Sanchez, a convoqué une réunion extraordinaire du cabinet vendredi pour discuter de la possibilité de décréter l’état d’urgence dans la région de Madrid, alors que la chancelière allemande, Angela Merkel, s’entretiendra avec les maires des plus grandes villes de son pays au sujet des efforts pour enrayer la propagation du virus dans la plus grande économie d’Europe.

Asie

Le taux d’épargne du Japon a grimpé à son plus haut niveau en deux décennies alors que l’anxiété au sujet de la pandémie et des perspectives économiques semblait encourager les gens à mettre les aides du gouvernement de côté plutôt que de les dépenser. En moyenne, les Japonais ont épargné 44 % de leur revenu au cours des cinq mois allant jusqu’à août cette année comparativement à 33 % pendant la même période l’an dernier, selon des statistiques sur les dépenses des ménages publiées vendredi par le ministère des Affaires intérieures.

La Chine participera à un effort de l’Organisation mondiale de la santé pour fournir un vaccin contre le coronavirus aux pays en développement, comblant un vide de leadership en matière de santé mondiale après que le président américain a rejeté le programme.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.