Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Les perspectives des marchés mondiaux du pétrole sont devenues « encore plus fragiles » alors que la recrudescence de la pandémie fait dérailler la reprise de la demande, selon l’Agence internationale de l’énergie. L’AIE, qui conseille les grandes économies, a réduit ses prévisions de consommation de carburants et de combustibles pour le reste de l’année et a prédit que les stocks de pétrole – qui ont rebondi à des niveaux records en juillet – ne redescendront pas autant que prévu.

GardaWorld en appelle aux investisseurs de sa rivale britannique des services de sécurité G4S Plc pour aider à forcer la direction à venir à la table de négociation après une offre d’achat refusée pour environ 2,9 milliards £ (3,7 milliards $US). Une offre entièrement au comptant de 190 pence par action serait « un avantage clair et immédiat » pour les actionnaires, les clients, les employés et les participants aux régimes de retraite de la société, a dit la société de Montréal Garda dans un communiqué lundi. G4S a réitéré son opposition à la transaction, disant que l’offre sous-estime fortement la valeur de la société.

Les plus grands créanciers du Canada avertissent le gouvernement de Justin Trudeau qu’il n’a pas carte blanche pour accumuler des déficits budgétaires massifs, même s’il reste un peu de marge de manœuvre pour des dépenses au cours des deux prochaines années.

États-Unis

Une tendance troublante est apparue alors que la plupart des employés de JPMorgan Chase & Co. ont travaillé chez eux pour enrayer la propagation de la COVID-19 : la productivité a baissé. La production était particulièrement affectée les lundis et les vendredis, selon les constatations dont a discuté le chef de la direction, Jamie Dimon, dans un entretien confidentiel avec des analystes de Keefe, Bruyette & Woods. Cela, en plus des craintes que le télétravail ne remplace pas les interactions organiques, fait partie des raisons qui conduisent les plus grandes banques américaines à encourager un plus grand nombre d’employés à revenir à leurs bureaux au cours des prochaines semaines.

L’offre d’achat étroitement surveillée d’Oracle Corp. sur la branche américaine de TikTok devra non seulement passer avec succès un examen de sécurité nationale aux États-Unis, mais devra aussi obtenir la bénédiction du président Donald Trump. L’administration américaine entreprendra un examen de la sécurité nationale à deux voies de la proposition d’Oracle pour TikTok, a dit le secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, lundi. La transaction, si elle est menée à terme, donnerait naissance à TikTok Global. Il a ajouté que son siège social se situerait aux États-Unis et que l’opération entraînerait la création de 20 000 emplois – ce qui est potentiellement une façon de bonifier la transaction alors que D. Trump fait face à une élection présidentielle qui promet d’être chaudement disputée en novembre.

Europe

Le projet de loi du premier ministre du Royaume-Uni Boris Johnson remettant en cause une partie de l’accord de divorce du Brexit a franchi le premier obstacle au Parlement lundi soir tard après un débat vif dans lequel des membres haut placés de son propre parti ont dénoncé le geste. La Chambre des communes a adopté le projet de loi sur « le marché intérieur » à une majorité confortable de 77 voix, lui permettant de passer à la prochaine étape du processus parlementaire mardi. Le premier ministre a dit que le projet de loi qui réécrira une partie de l’accord de retrait de l’UE est « essentiel » pour maintenir l’intégrité économique et politique du Royaume-Uni. Depuis la décision de M. Johnson de revenir sur l’accord, l’Union européenne a menacé d’engager des poursuites judiciaires et lui a demandé de retirer le projet de loi d’ici la fin du mois.

Asie

Sony Corp. a réduit sa production de la PlayStation 5 pour cet exercice de près de 4 millions d’unités, à environ 11 millions, après l’apparition de problèmes de production de ses systèmes sur puces exclusifs pour la nouvelle console, selon des personnes bien informées du sujet. Son rival Microsoft Corp. a révélé la semaine dernière un prix compétitif pour ses deux consoles de la prochaine génération, la Xbox Série S à 299 $US et la Xbox Série X à 499 $US, ce qui accroît la pression sur Sony. Pendant l’été, le géant de l’électronique de Tokyo avait augmenté ses commandes de composants pour la console, anticipant une hausse de la demande pendant la pandémie.

Le rétablissement économique de la Chine après la COVID-19 s’est accéléré, déclenché par un rebond de la consommation avec le retrait des restrictions qui avaient été imposées pour combattre le virus et une hausse plus forte que prévu de la production industrielle. Les ventes au détail ont augmenté pour la première fois cette année en août, de 0,5 % par rapport à l’an dernier, alors que la production industrielle a crû de 5,6 %, comparativement à la prévision de 5,1 %. Au cours des huit premiers mois, les ventes au détail ont dérapé de 8,6 %, la production industrielle a avancé de 0,4 %, et les investissements en immobilisations étaient inférieurs de 0,3 % à celles de la même période en 2019, a affirmé le Bureau national de la statistique mardi. Les données révèlent que la deuxième économie du monde se relève de la chute enregistrée au premier trimestre, ce qui contraste fortement avec d’autres pays encore aux prises avec des éclosions de foyers d’infection, des confinements et la contraction économique. En Chine, les mesures de stimulation budgétaire et des exportations étonnamment fortes ont d’abord dopé la production industrielle. Maintenant, le retour de la croissance des dépenses au détail révèle que la demande privée commence aussi à effacer les pertes du début de l’année.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.