Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

L’endettement des ménages canadiens s’est amélioré au premier semestre de 2020 où l’aide gouvernementale a maintenu les revenus des particuliers face à la pandémie. La dette des ménages sur le marché du crédit a baissé de 175,4 % à 158,2 % du revenu disponible au deuxième trimestre, selon Statistique Canada. Cela s’explique par une augmentation de 11 % du revenu disponible des ménages, alors que le stock de dettes du marché du crédit est resté relativement inchangé, a dit l’agence.

Le Canada n’a déclaré aucun nouveau décès dû à la COVID-19 pour la première fois en six mois, selon les données les plus récentes de Santé Canada. La dernière fois que le pays avait déclaré zéro décès quotidien remonte au 15 mars, selon les données de l’organisme. Le nombre de décès du Canada marque un palier après avoir dépassé le chiffre de 200 pendant plusieurs jours en avril et mai. Le nombre total de décès était de 9 163 au 11 septembre selon les données du gouvernement.

États-Unis

Pour débloquer la situation à Washington, il faudra soit une baisse du cours des actions soit une détérioration de l’activité économique. Comme la vigueur surprenante de l’économie a été une des principales sources d’appui des actifs à risque, nous nous rapprochons de plus en plus d’une forte correction boursière. L’économie ne peut pas rebondir indéfiniment sans nouveau soutien budgétaire, particulièrement pas tant que les pertes d’emplois permanentes continuent d’augmenter et que de plus en plus de petites entreprises sont acculées à la faillite. Par conséquent, l’incapacité de Washington de conclure une entente sur un nouveau programme de relance sera probablement de plus en plus problématique pour les actifs à risque au cours des prochaines semaines, ce qui, paradoxalement, signifie qu’une correction boursière permettra un élargissement de la reprise l’an prochain.

Aujourd’hui, le rendement en dividende de l’indice S&P 500 se situe à 1,6 %. Si ce rendement est bien inférieur à sa moyenne historique de 4,3 %, il est encore supérieur à celui de 0,68 % des obligations du Trésor américain de 10 ans. Imaginez un investisseur qui doit choisir de placer son argent dans un fonds aligné sur l’indice S&P 500 ou une obligation du Trésor de 10 ans. Les dividendes par action versés par les sociétés de l’indice S&P 500 ont presque toujours augmenté au fil du temps. Cependant, même dans l’hypothèse pessimiste d’un maintien du dividende sans changement pendant les dix prochaines années, il faudrait que la valeur de l’indice S&P 500 chute de 9 % au cours de la prochaine décennie pour égaler le rendement d’une obligation de 10 ans. Si l’inflation atteignait 2 % pendant cette période, la valeur réelle de l’indice S&P 500 devrait chuter de 25 %.

Gilead Sciences Inc. s’est engagée à acquérir Immunomedics Inc. au prix d’environ $21 milliards, ce qui représente une prime substantielle pour le fabricant d'une thérapie prometteuse contre le cancer du sein et un autre pari important de Gilead qu’un médicament d’oncologie innovateur peut accroître sa prospérité.

Europe

Les cas de coronavirus dépistés dans le monde ont dépassé les 29 millions, l’Inde, épicentre de la pandémie, ayant déclaré plus de 90 000 cas un cinquième jour de suite. Le chef de la direction de Pfizer Inc. a dit qu’il est probable que les États-Unis déploient un vaccin contre la COVID-19 avant la fin de l’année, alors que le patron d’un autre laboratoire travaillant sur un vaccin a dit que les stocks mondiaux ne seront pas disponibles en quantités suffisantes avant la fin de 2024. AstraZeneca Plc a repris les essais de son vaccin après la suspension de la semaine dernière. Le gouvernement israélien a décrété un deuxième confinement national, alors que les rassemblements seront restreints au Royaume-Uni parce que le nombre de nouveaux cas grimpe à un rythme qu’on n’avait plus vu depuis le mois de mai.

Le premier ministre, Boris Johnson, déposera son projet de loi enfreignant le droit international au sujet du Brexit pour un premier débat et vote au Parlement britannique, alors que la rébellion des élus de son propre parti monte. Deux anciens premiers ministres britanniques et des leaders de l’Union européenne ont critiqué son geste.

Asie

Oracle Corp. l’a emporté sur Microsoft Corp. dans les négociations visant les activités américaines de TikTok, selon des personnes bien informées du dossier, alors que l’application chinoise de musique et de vidéo cherche à éviter la fermeture à cause d’une confrontation entre les deux superpuissances mondiales. Un accord entre le propriétaire de TikTok, ByteDance Ltd. et Oracle ressemblera davantage à une restructuration de l’entreprise que l’achat pur et simple proposé par Microsoft, mais cela comprendra sans doute une participation à une entreprise américaine nouvellement configurée.

Nvidia Corp. s’est engagée à acheter la division de fabrication de puces informatiques Arm Ltd. de SoftBank Group Corp. au prix de 40 milliards $US, prenant le contrôle d’une de technologies électroniques les plus largement utilisées du secteur des semi-conducteurs.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.