Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Les mises en chantier résidentielles ont continué d’augmenter au Canada en juin, reflétant une reprise de la construction à Toronto et à Montréal. Les constructeurs ont amorcé des travaux sur un nombre annualisé de 211 681 unités d’habitation le mois dernier, en hausse par rapport à 195 453 en mai, selon la Société canadienne d’hypothèques et de logement. Le rebond était attribuable à la reprise du secteur du bâtiment dans les deux plus grandes villes du pays après le confinement dû à la Covid-19. La majorité des autres villes du pays ont plutôt enregistré des baisses, notamment Vancouver. Malgré l’augmentation en mai et en juin, la SCHL a dit jeudi qu’elle s’attend à ce que les mises en chantier restent faibles en 2020 avant de reprendre complètement l’an prochain.

La chaîne de magasins de thé, DavidsTea Inc., a dit qu’elle fermera tous ses 42 établissements aux États-Unis et 82 de ses magasins canadiens après avoir déclaré faillite plus tôt cette semaine en vertu du Chapitre 15. La société enverra des avis de résiliation de 124 baux, qui prendront effet dans les 30 jours, après avoir obtenu une ordonnance initiale pour poursuivre son plan de restructuration de la Cour supérieure du Québec. Elle cherchera à obtenir des conditions de location plus avantageuses pour ces quelques 100 établissements canadiens restants.

États-Unis

Le président Donald Trump s’empare d’une série de défaites en Cour suprême pour galvaniser sa base politique avec des appels à réformer la branche judiciaire en nommant des juges plus conservateurs, ce qui était un thème clé dans sa première campagne pour l’élection présidentielle.

Les sceptiques au sujet de Tesla Inc. ne se laissent pas démonter par Elon Musk qui se moque d’eux en leur objectant la hausse des actions du constructeur automobile, et ont vendu un nombre record d’actions à découvert. L’action du constructeur de la Model 3 est en passe d’être la première à atteindre les 20 milliards $ de ventes à découvert, selon le bureau d’études S3 Partners. La valeur des actions qui ont été vendues à découvert a récemment grimpé à 19,95 milliards $US. Dans un rapport paru jeudi, S3 a dit que les actions de Tesla et de Nikola Corp. vendues à découvert allaient probablement devoir être rachetées à cause de la hausse de leurs cours et le dénouement de ces positions pourrait en faire monter le prix encore davantage.

Les comparaisons entre les gains actuels des actions technologiques américaines et la bulle spéculative technologique d’il y a 20 ans sont erronées, selon Michael Batnick, directeur de la recherche chez Ritholtz Wealth Management LLC. M. Batnick a évoqué la performance de l’indice Nasdaq-100 dans un blogue jeudi. L’indice Nasdaq-100 a bondi de 929 % pendant les cinq ans qui ont précédé son pic de mars 2000, selon des données compilées par Bloomberg. Au cours des cinq années terminées jeudi, l’indice a augmenté de 147 %. « Si vous êtes convaincus que nous en sommes à la neuvième manche de la domination des titres technologiques, vous devriez avoir l’esprit ouvert à l’idée que nous n’y sommes pas », a écrit M. Batnick.

Europe

La France a tenu bon en poursuivant son projet de reprise de la perception d’une taxe nationale sur le numérique qui affecte des géants technologiques comme Amazon.com Inc., Google d’Alphabet Inc. et Facebook Inc., disant qu’elle ne se laisserait pas intimider par les menaces de sanctions américaines.

Carlsberg A/S a dit que le recul des ventes de bière en Europe de l’Ouest a ralenti, faisant monter les actions du brasseur de la bière Tuborg de 5,4 %. Alors que le chiffre d’affaires a baissé de 15 % au deuxième trimestre, la période a été marquée par une amélioration graduelle en Europe, a dit le brasseur danois vendredi. Les affaires ont fortement rebondi en Chine. Carlsberg a aussi dit que le bénéfice d’exploitation du premier semestre a diminué de 8,9 % et que les perspectives de vente de bière de cet été sont incertaines alors que la Covid-19 se propage à la Russie, un de ses plus importants marchés.

Asie

Tencent Holdings Ltd. a engagé des pourparlers parvenus à un stade avancé pour fermer le capital de la société de jeux chinoise Leyou Technologies Holdings Ltd., prenant le dessus sur d’autres repreneurs potentiels dont Sony Corp. dans la bataille pour acquérir la société cotée à Hong Kong.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.