Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Le service de stratégie d’investissement mondial de BCA Research croit que la combinaison de bénéfices temporairement en baisse et d’une diminution des taux réels des obligations a augmenté la juste valeur de l’indice S&P 500 de 15 % depuis le début de l’année. Les estimations société par société prévoient un retour des bénéfices de l’indice S&P 500 au niveau de 2019 l’an prochain. Cela signifie-t-il que les analystes de Wall Street tablent sur une reprise en forme de V ? Pas exactement. En dehors des secteurs de la santé et de la technologie, ils s’attendent toujours à un BPA en baisse de 9 % l’an prochain par rapport à 2019. Globalement, les estimations de bénéfices sont encore pessimistes. Cela donne à penser que les analystes s’attendent davantage à une reprise en forme de U.

Les investisseurs au Canada injectent à nouveau des capitaux dans les fonds négociés en bourse à des niveaux qu’on n’avait plus vus depuis l’éclatement de la pandémie de Covid-19. Les FNB canadiens ont attiré des flux nets de 4 milliards $ en juin, plus que jamais depuis février. Environ 2,5 milliards $ étaient consacrés à des fonds d’actions, l’argent étant réparti entre les régions en une remarquable démonstration d’appétence pour le risque de la part des investisseurs en FNB après des vagues de volatilité provoquées par la pandémie, a écrit Daniel Straus, vice-président, recherche sur les FNB et les produits financiers, à la Banque Nationale du Canada, dans un rapport. Le résultat solide du mois de juin a porté les afflux de capitaux vers les FNB à 22,4 milliards $ au premier semestre de 2020, soit plus du double du montant du premier semestre de l’an dernier, selon M. Straus. Cela représente le plus important montant de capitaux frais injectés dans des FNB en un trimestre de la dernière décennie ce qui en fait un record historique, a-t-il ajouté.

États-Unis

Les universités Harvard et Princeton comptent faire revenir sur les campus une partie de leurs étudiants du premier cycle au prochain semestre, en imposant des tests de dépistage réguliers de la Covid-19 et des chambres individuelles. Princeton a aussi approuvé une réduction des frais d’inscription de 10 % pour tous les étudiants pour l’année 2020-2021, qu’ils soient présents sur le campus ou suivent les cours en ligne, a dit l’école de la Ivy League dans un communiqué lundi. Harvard a dit qu’elle convoquera environ 40 % des étudiants sur le campus, dont ceux de première année, et que les étudiants subiront des tests de dépistage tous les trois jours pendant le semestre et seront logés dans des chambres individuelles. À l’université Princeton, environ la moitié des étudiants de premier cycle arriveront en août, notamment ceux de première et deuxième année, alors que l’autre moitié reviendra le semestre suivant.

L’équipe des Chiefs de Kansas City et le quart arrière gagnant du Super Bowl, Patrick Mahomes, ont conclu une prolongation de contrat de 10 ans d’une valeur de plus de 400 millions $US, selon certaines informations.

Europe

La reprise de la plupart des grandes économies avancées continue à un rythme rapide, mais peu d’entre elles se sont rapprochées des niveaux d’activité d’avant la pandémie et la divergence entre les pays a augmenté. Les pays européens comme l’Allemagne, la France, l’Italie et l’Espagne ont enregistré le plus de progrès. L’activité reprend beaucoup plus lentement au Royaume-Uni, au Canada et aux États-Unis. La reprise au Japon reste terne après avoir marqué un palier au début de juin.

Banco Bilbao Vizcaya Argentaria SA est devenue le premier prêteur à offrir des obligations vertes CoCo en euros, donnant aux investisseurs soucieux de l’environnement une occasion rare d’accès à des coupons élevés. Le prêteur espagnol a fixé un prix cible initial d’environ 6,5 % sur la Catégorie 1 additionnelle perpétuelle à taille de référence et a rapidement obtenu pour plus de 2 milliards € (2,3 milliards $US) de demandes, selon une personne bien informée du dossier qui a revendiqué l’anonymat n’étant pas autorisée à en parler. Les billets qui figurent parmi les titres de dette bancaire les plus risqués sont rachetables après 5,5 ans.

Asie

Plusieurs applications de négociation de grands courtiers chinois peinent à suivre le rythme alors que des millions de petits épargnants du pays se précipitent pour essayer de gagner de l’argent rapidement sur un marché en hausse. Les utilisateurs ont signalé des interruptions de service et des lenteurs de l’application de négociation de Huatai Securities Co. mardi, alors qu’un autre grand courtier, Guotai Junan Securities Co., a aussi enregistré des retards dans l’établissement de prix en temps réel et les transferts de fonds lundi. D’autres applications ont aussi fait l’objet de plaintes. Les problèmes sont apparus avec l’explosion du volume d’opérations sur les actions de la Chine continentale, qui ont atteint un sommet inégalé depuis cinq ans et totalisaient 3 200 milliards de yuans (455 milliards $US) au cours des deux premiers jours de la semaine, selon des données compilées par Bloomberg.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.