Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Le Canada fait preuve d’ingérence flagrante dans les affaires intérieures de la Chine, a dit le porte-parole du ministère des Affaires étrangères chinois Zhao Lijian lundi lors d’un point de presse quotidien à Pékind lundi. La Chine condamne cela et se réserve le droit de prendre les mesures qu’elle jugera nécessaires « Toutes les conséquences devront être assumées du côté canadien. »

États-Unis

Une politique de très grande détente monétaire sera nécessaire pour soutenir les niveaux de dettes croissants dans le monde entier, stimulant la liquidité ainsi que les prix mondiaux des actions et des obligations, selon JPMorgan Chase & Co. « Plus de dettes, plus de liquidité, plus de reflation des actifs », ont conclu ses stratégistes, dont Nikolaos Panigirtzoglou, qui prédisent une augmentation de 16 000 milliards $ des dettes dans le monde cette année, ce qui pousserait les emprunts combinés des secteurs public et privé à un record de 200 000 milliards $ d’ici la fin de l’année. Cela conduira à des taux d’épargne plus élevés, des politiques très accommodantes des banques centrales et une augmentation des liquidités dans le système – dont l’essentiel se retrouvera sur le marché boursier mondial, ont-ils écrit dans une note, vendredi.

Une des plus grandes entreprises de services publics des États-Unis commence à tourner le dos au gaz naturel. Dominion Energy Inc., la deuxième société d’électricité américaine par sa valeur au marché, a dit dimanche qu’elle vend essentiellement la totalité de ses actifs gaziers – gazoducs et installations de stockage – à Berkshire Hathaway Inc. pour 4 milliards $. Dans un autre communiqué, Dominion et son associé Duke Energy Corp. disent qu’ils abandonnent le gazoduc Atlantic Coast controversé le long de la côte est des États-Unis, invoquant des retards continus et l’incertitude des coûts.

Europe

Rolls-Royce Holdings Plc veut économiser des centaines de millions de livres en fermant son régime de pensions indexées sur le salaire final à toute nouvelle cotisation quatre ans plus tôt que prévu précédemment. Les discussions concernant les pensions surviennent quelques jours après que Bloomberg a écrit que Rolls-Royce cherche des options de mobilisation de capitaux qui pourraient comprendre la vente d’un maximum de 2 milliards de livres d’actions ou le désinvestissement d’actifs tels que la division ITP Aero.

Une crise économique et sociale « commence » en France alors que la crise sanitaire persiste, a dit le nouveau premier ministre, Jean Castex, samedi dans ses premiers commentaires aux médias depuis sa nomination, la veille, par le président Emmanuel Macron. M. Castex s’exprimait après la visite du site de recherche et de production de semi-conducteurs du groupe X-Fab France, à Corbeil-Essonnes, près de Paris, choisissant l’établissement comme un symbole de « la situation actuelle et de nos objectifs », a-t-il dit. Au-delà d’un objectif à court terme de limiter le bond attendu du chômage causé par la crise de la Covid-19, l’objectif ultime du gouvernement est des rapatrier des emplois en France et garder les positions industrielles exposées à la concurrence.

Asie

Les marchés boursiers mondiaux commencent la semaine en force après que des médias d’État chinois influents ont ravivé l’enthousiasme pour un cycle haussier. Un éditorial à la une du Securities Times a dit lundi que favoriser un marché boursier haussier « sain » après la pandémie est maintenant plus important pour l’économie que jamais. Dans les médias sociaux chinois, les recherches sur l’ouverture de comptes de placement ont explosé et le sentiment haussier a aussi fait décoller le yuan.

Les autorités indiennes et chinoises ont dit que les soldats des deux pays ont commencé à se replier le long de la frontière himalayenne contestée où s’était produit le plus important incident armé depuis quatre décennies. L’Armée de libération populaire démontait des tentes et des structures dans la région frontalière, après la plus récente rencontre du haut commandement des deux pays, a dit un représentant du gouvernement indien, revendiquant l’anonymat par respect des règles.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.