Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Cineplex Inc. a conclu une entente avec des prêteurs pour 250 millions $ de financement frais pour faire face à un avenir incertain après l’échec d’une offre d’achat. La chaîne de cinémas dominante du Canada a dit que les créanciers ont accepté d’assouplir des clauses restrictives en raison de la pandémie de COVID-19, bien qu’une partie de l’argent frais qu’elle emprunte doive servir à rembourser des dettes existantes. La société a condamné toutes ses salles le 16 mars et la plupart restent fermées, bien qu’elle prévoie d’ouvrir certains établissements dans six provinces à partir de vendredi. La société torontoise a déclaré une perte de 178 millions $ au cours du trimestre terminé le 31 mars. Cette perte incluait une dépréciation de 173 millions $ sur des biens immobiliers et d’autres actifs et Cineplex a reconnu qu’il faudra beaucoup de temps à l’entreprise pour se remettre de la pandémie.

États-Unis

Presque toutes les plus grandes banques des États-Unis ont dit lundi qu’elles ont passé avec assez de succès les récents tests de résistance de la Réserve fédérale pour maintenir leurs dividendes trimestriels. Goldman Sachs, Bank of America, Morgan Stanley, JPMorgan Chase et Citigroup laisseront leur dividende inchangé. Wells Fargo a dit que l’évaluation de la Fed de ses affaires justifiera une réduction de ses distributions trimestrielles. Alors que les plus grandes banques du pays ont rapidement suspendu les rachats d’actions quand la pandémie s’est déclarée, le groupe rechigne souvent à réduire ses paiements de dividendes, qui sont considérés comme une source stable de revenus pour les investisseurs.

Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Amazon a maintenu son rang de marque de la plus grande valeur, en augmentant sa valeur de près d’un tiers à 415,9 milliards $ comparativement à l’an dernier, selon un classement de Kantar publié mardi. Le classement annuel BrandZ Top 100 Most Valuable Global Brands classe les sociétés en combinant leur capitalisation boursière avec des études de consommation réalisées auprès de plus de 3,8 millions de personnes dans le monde entier. Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Apple a été classée deuxième de la liste, évaluée à 352,2 milliards $, suivie par Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Microsoft à 326,5 milliards $, qui a supplanté Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Google cette année au rang de la troisième marque la mieux valorisée au monde. Cette progression s’explique en partie par l’utilisation accrue du logiciel de collaboration Microsoft Teams alors que le télétravail s’est généralisé pendant la pandémie liée au coronavirus, selon le rapport.

Europe

Le géant pétrolier Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Royal Dutch Shell a dit mardi qu’il dévaluera ses actifs d’un maximum de 22 milliards $ au deuxième trimestre, après avoir révisé ses perspectives à long terme des prix du pétrole et du gaz. Cela fait suite à l’annonce par la société à la mi-avril d’un ambitieux projet de réduction des émissions de gaz à effet de serre à zéro d’ici 2050. Shell a dit dans un communiqué aux investisseurs qu’elle a revu une partie importante de ses activités à cause de l’impact de la pandémie liée au coronavirus et du contexte toujours difficile des prix des produits de base. Elle a dit qu’elle comptabiliserait des charges de dépréciation totales après impôt de l’ordre de 15 à 22 milliards $ au deuxième trimestre. Les actions de la société anglo-hollandaise ont reculé de plus de 2,4 % en matinée.

Asie

L’indice PMI officiel de la Chine pour juin s’est établi à 50,9, selon des données publiées par son bureau national de la statistique (NBS). Dans un sondage de Reuters, les économistes avaient établi une prévision médiane de 50,4. Au-dessus de 50, l’indice PMI indique une expansion et en dessous, une contraction. En mai, l’indice PMI officiel de la fabrication se situait à 50,6, selon le NBS. Cependant, des données du Japon, mardi, ont révélé que la production industrielle de mai a chuté de 8,4 % d’un mois à l’autre, d’après les données publiées dans un rapport préliminaire du ministère de l’Économie, du Commerce International et de l’Industrie.

Le président chinois Xi Jinping a signé la loi de sécurité nationale pour Hong Kong, selon les médias d’État mardi qui disait que le principal organe de décision du Parlement de la Chine a voté en faveur de la législation. Peu de détails ont été dévoilés, mais Pékin dit que la législation vise à interdire la sécession, la subversion du pouvoir de l’État, les activités terroristes et les interférences étrangères. On ne sait pas clairement si la loi entrera en vigueur. Les critiques estiment que cette loi minera l’autonomie promise à Hong Kong pour 50 après son transfert du Royaume-Uni à la Chine le 1er juillet 1997. La journée de demain marquera l’anniversaire de ce transfert.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.