Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Le premier ministre, Justin Trudeau, doit annoncer aujourd’hui une prolongation de la subvention d’urgence des salaires à 75 pour cent du gouvernement fédéral – juste au moment où des entreprises dans tout le pays font les premiers pas prudents vers une réouverture après un confinement de deux mois dû à la pandémie. Il devrait aussi annoncer un soutien financier important à des milliers de chercheurs médicaux dont les travaux ne sont pas reliés à la crise de la COVID-19. Le programme de subvention des salaires de 73 milliards $ devait initialement expirer le 6 juin.

États-Unis

Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. J.C. Penney prévoit de se placer sous la protection de la loi sur la faillite, selon des propos rapportés par des personnes bien informées du dossier à CNBC. Ses conseillers travaillent actuellement sur une déclaration de faillite qui serait déposée tôt vendredi matin, selon ces informateurs, qui ont prévenu qu’il reste une chance que les négociations finales entre le détaillant et ses créanciers débordent sur la fin de semaine et que cela retarde la déclaration. J.C. Penney employait environ 90 000 personnes à temps plein et à temps partiel en février. La société travaille sur un plan qui envisagerait la fermeture de 180 à 200 magasins. Le détaillant avait 846 grands magasins en février.

Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Taiwan Semiconductor Manufacturing Co (TMSC), le fournisseur d’Apple, a dit vendredi qu’il construira une installation de production de semi-conducteurs en Arizona, alors que, à Washington, augmentent les craintes au sujet de la sécurité de la chaîne d’approvisionnement technologique largement concentrée en Asie. Les dépenses totales consacrées au projet s’élèveront à 12 milliards $US et TSMC annonce la création directe de 1 600 emplois. La construction de ce qui sera le deuxième site de fabrication de TSMC aux États-Unis doit commencer en 2021. L’usine sera concentrée sur la production de puces 5 nanomètres, ce qui se fait de plus récent dans la technologie des semi-conducteurs actuellement.

Europe

Le PIB de l’Allemagne s’est contracté de 2,2 % au premier trimestre comparativement aux trois derniers mois de 2019, selon des statistiques officielles préliminaires parues vendredi. La contraction, provoquée par les premières étapes du confinement à l’échelle nationale mis en place en mars pour freiner la progression de la pandémie à coronavirus, concordait avec les prévisions des analystes. Mais elle représente la plus forte baisse depuis les trois premiers mois de 2009, dans la foulée de la crise financière mondiale. Sur l’année, l’économie allemande a reculé de 2,3 % de janvier à mars comparativement à la même période en 2019, après avoir affiché une croissance annuelle de 0,4 % au quatrième trimestre. Les chiffres pourraient encore empirer avant un rebond. Le bureau de la statistique allemand a prévu un recul de 10 % du PIB au deuxième trimestre, tout dépendant du succès du déconfinement.

Asie

Le taux de chômage en Chine est resté proche de sommets historiques en avril, soulignant les difficultés que rencontre encore la deuxième économie mondiale à se remettre entièrement du choc économique provoqué par le coronavirus. Le taux de chômage urbain officiel de la Chine – qui suscite beaucoup de doutes – a augmenté à 6,0 % en avril, contre 5,9 % en mars, selon les chiffres publiés vendredi par le bureau national de la statistique.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.