Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Shopify Inc. sollicite les marchés avec une vente d’actions un jour après avoir dépassé la Banque Royale du Canada pour devenir brièvement la plus grosse société du pays. La plate-forme de commerce électronique qui a son siège à Ottawa annoncé, après la fermeture des marchés jeudi, l’émission de 1,85 million d’actions subordonnées comportant droit de vote dans le cadre d’une opération dirigée par Citigroup et Credit Suisse. Les preneurs fermes ont accordé une option d’attribution excédentaire qui pourrait augmenter la taille de l’émission de 15 pour cent, selon le communiqué de presse de Shopify. L’entreprise a dit que le produit sera utilisé pour renforcer son bilan et lui donner de la souplesse pour financer sa stratégie de croissance.

États-Unis

Les marchés ont rebondi après un entretien téléphonique entre le négociateur du commerce extérieur des États-Unis, Robert Lighthizer, et sa contrepartie chinoise, Liu He, ainsi que le secrétaire au Trésor américain, Steven Mnuchin, vendredi, à l’issue duquel les deux plus grandes économies du monde se sont entendues pour renforcer la coopération macro-économique et dans le domaine de la santé publique, a écrit Reuters, tard jeudi soir. Cela dénote un apaisement des hostilités larvées entre Washington et Pékin après que le président Donald Trump a accusé la Chine d’avoir mal géré l’éclosion du coronavirus et menacé de déchirer le pacte commercial bilatéral entre les deux pays.

Europe

Les actions européennes ont monté vendredi où les relations entre les États-Unis et la Chine et l’impact économique du coronavirus ont dominé l’actualité. L’indice Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. DAX allemand était en hausse de 0,8 % pendant la matinée alors que le Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. CAC 40 de la France gagnait environ 0,7 % et que l’indice Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. FTSE MIB d’Italie progressait de 0,5 %. Le marché du Royaume-Uni, mesuré par l’indice FTSE 100, est fermé le 8 mai pour le VE Day, qui marque le 75e anniversaire de la fin de la Deuxième Guerre mondiale contre l’Allemagne nazie. Sur le front des statistiques, les exportations allemandes ont plongé de 12 % en mars, d’après des données publiées vendredi – ce qui représente une chute beaucoup plus forte que prévu alors que le coronavirus a sapé la demande dans le pays. Cette chute est la plus forte des exportations allemandes depuis qu’on en tient le relevé, c.-à-d. 1990, a indiqué Reuters.

Asie

Les actions en Asie ont augmenté vendredi avant la publication du rapport sur l’emploi aux États-Unis pour le mois d’avril, attendu plus tard dans la journée. Les actions japonaises étaient en tête sur les grands marchés de la région, l’indice Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Nikkei 225 ayant bondi de 2,56 % où les titres des poids lourds que sont Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Fast Retailing et Ce lien ouvrira dans un nouvel onglet. Softbank Group ont augmenté de plus de 3 %. Globalement, l’indice MSCI Asie sans le Japon a monté de 1,07 %. La Banque de réserve d’Australie a publié son communiqué sur la politique monétaire vendredi, dans lequel elle a souligné que le PIB mondial devrait chuter fortement au premier semestre de 2020.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.