Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Airbus SE a engagé des discussions en vue du rachat de la participation de Bombardier Inc. dans le programme de l’avion A220, selon des personnes bien informées du dossier. Les négociations entre les sociétés seraient parvenues à un stade avancé, disent ces informateurs, qui ont revendiqué l’anonymat parce que l’information ne relève pas du domaine public. La transaction pourrait être annoncée dès cette semaine, les deux sociétés devant présenter leurs résultats trimestriels le 13 février. Bombardier a investi plus de 6 milliards $US dans le développement de l’A220 avant de céder le contrôle du programme à Airbus en 2018 alors qu’elle avait du mal à vendre l’avion à fuselage étroit. Bombardier est obligée de payer 350 millions $US jusqu’en 2021 pour financer les déficits de trésorerie du programme, selon l’entente de partenariat.

États-Unis

Le président Donald Trump pose l’hypothèse d’une croissance économique de plus de 3 % cette année dans son projet de budget annuel, dépassant les prévisions des principaux analystes et d’autres autorités clés à Washington. Le projet de la Maison-Blanche pour l’exercice 2021 prévoit une croissance du produit intérieur brut de 3,1 % au quatrième trimestre de 2020 par rapport à un an plus tôt, suivi d’une expansion de 3 % en 2021, selon un haut représentant de l’administration. La croissance diminuera à 2,8 % au cours des deux dernières années de la décennie, conformément aux attentes antérieures de la Maison-Blanche, selon un informateur qui a revendiqué l’anonymat parce que le projet de budget ne doit pas être publié avant lundi. Les perspectives dépassent même les estimations les plus élevées des principaux économistes, qui voient la croissance du PIB baisser à 1,8 % cette année, soit la valeur médiane d’un sondage de Bloomberg News auprès de 59 analystes.

Le budget de 4 800 milliards $US du président Trump pour le prochain exercice proposerait une augmentation de plusieurs milliards pour la défense et la mission américaine de conquête de la planète Mars, mais inclurait d’importantes réductions touchant les programmes sociaux malgré un déficit budgétaire de 1 000 milliards $US. Le projet qui doit être dévoilé lundi est une version d’année électorale des nombreuses priorités politiques que M. Trump a avancées au cours des trois premières années de son mandat. Il propose de continuer les efforts pour « rebâtir » les forces armées américaines en investissant lourdement dans la défense – 740,5 milliards $US au cours du prochain exercice – avec la création d’une force spatiale. Mais le président veut aussi d’importantes réductions de programmes gouvernementaux dont il pense qu’ils sont impopulaires auprès de sa base électorale, réduisant les dépenses discrétionnaires de 5 % – en baisse à 590 milliards $US – au cours de la prochaine année. Cela comprend d’importantes réductions des programmes d’aide étrangère et de protection de l’environnement, ainsi que de nouvelles exigences de travail strictes pour bénéficier des programmes d’aide sociale tels que les bons alimentaires et l’aide au logement.

Europe

La course pour diriger l’Allemagne a été bouleversée lundi matin avec l’annonce de la démission d’Annegret Kramp-Karrenbauer comme chef de l’Union chrétienne-démocrate d’Angela Merkel qui ne sera pas la candidate du parti à la chancellerie lors des prochaines élections. Mme Kramp-Karrenbauer, connue sous l’acronyme AKK, n’a pas réussi à imposer son autorité à la tête du parti depuis qu’elle a pris la succession de Mme Merkel en décembre 2018 et a été humiliée la semaine dernière quand une section locale dans l’est de l’Allemagne a défié ses ordres et s’est associée au parti d’extrême droite Alternative pour l’Allemagne (AfD).

Atlas Copco AB s’est engagée à acquérir Isra Vision AG au prix d’environ 1,1 milliard € (1,2 milliard $US). Le fabricant suédois d’outils et de compresseurs s’engage ainsi davantage sur le terrain des logiciels industriels pour les robots et l’automatisation des usines. Les actionnaires de la société de vision 3D pour machines ont reçu 50 € par action, selon un communiqué d’Atlas Copco paru lundi. Le fondateur et chef de la direction Enis Ersue – ainsi que d’autres cadres supérieurs et certains investisseurs – ont engagé leur participation combinée de 35 %. Les actions d’Isra Vision qui était déjà une des sociétés les plus performantes de la dernière décennie ont encore bondi de 44 %, en accord avec le prix d’offre.

Asie

Les prix à la consommation en Chine ont grimpé plus vite que jamais en huit ans le mois dernier avec l’apparition du coronavirus et le blocage des transports dans le pays qui rend de nouvelles hausses probables au cours des prochains mois. Les prix à la consommation ont augmenté de 5,4 %, ceux des aliments ayant monté le plus depuis 2008 en janvier. Même avant le coronavirus, il est probable que les prix avaient augmenté fortement en raison de la pointe de demande normale autour du Nouvel An lunaire et des effets de l’épidémie de peste porcine africaine qui a tué des millions de porcs et sérieusement affecté l’approvisionnement en viande de porc. Les prix du porc ont augmenté plus que jamais. L’aggravation spectaculaire de la situation du coronavirus au cours des dix derniers jours du mois a exacerbé ces facteurs et pourrait maintenir les prix hauts. Cela entravera non seulement la consommation intérieure, mais pourrait pousser à la hausse les prix mondiaux, la prolongation de la quarantaine en Chine nuisant aux approvisionnements de divers biens industriels et aliments d’exportation.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.