Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

WSP Global Inc., du Canada, a pris langue avec une entreprise de génie rivale, Aecom, pour explorer la possibilité d’un rapprochement, selon des personnes bien informées du dossier. Rien ne garantit que cette démarche aboutira à une transaction, selon ces informateurs qui ont revendiqué l’anonymat parce que le sujet n’est pas encore public. Aucun représentant de la société de Los Angeles, Aecom, ni de WSP de Montréal n’a répondu immédiatement à des demandes de commentaires. Aecom, dont l’action a augmenté de 3,4 % dans les opérations tardives lundi, a une capitalisation boursière d’environ 7,4 milliards $US alors que WSP est valorisée à 9,9 milliards $ (7,6 milliards $US).

États-Unis

L’administration Trump a levé lundi la mise au ban de la Chine comme pays tricheur, disant qu’elle avait pris des engagements contrôlables à ne pas dévaluer le yuan et a accepté de publier des informations sur le taux de change. Le changement de politique des États-Unis a été présenté dans le rapport semi-annuel sur les taux de change du département américain du Trésor au Congrès. Le document a été publié deux jours avant la signature prévue par les États-Unis et la Chine de la phase un d’un accord commercial dans l’East Room de la Maison-Blanche, à 11 h 30 à Washington, selon des personnes informées du projet. Le document ne mentionnait aucun des partenaires commerciaux majeurs des États-Unis comme manipulateur taux de change parmi les 20 économies surveillées. La Suisse a été ajoutée à la liste de surveillance alors que la Chine, le Japon, la Corée, l’Allemagne, l’Italie, l’Irlande, Singapour, la Malaisie et le Vietnam y sont restés mentionnés.

La résurgence du marché immobilier résidentiel américain aidera l’économie à continuer de progresser malgré la menace que représente un déraillement des investissements des entreprises. Les dépenses de construction résidentielle, qui représentent environ 4 % du produit intérieur brut, ont augmenté un cinquième mois de suite en novembre, marquant l’arrêt d’un ralentissement qui a duré toute l’année. Les acheteurs dont la confiance a été renforcée par la bonne tenue du marché du travail et la croissance des revenus ont profité des plus faibles coûts d’emprunt en près de trois ans après les trois réductions du taux directeur par la Réserve fédérale américaine en 2019.

Europe

Boris Johnson a laissé entendre que son gouvernement est prêt à autoriser Huawei Technologies Co. à fournir au moins certains équipements pour ses réseaux de communication large bande 5G malgré les fortes pressions des États-Unis pour obtenir l’exclusion de cette société. Depuis des mois, le Royaume-Uni débat de l’ampleur de l’accès à accorder éventuellement à Huawei à son marché des télécommunications large bande bien qu’il ait été dit que les États-Unis pourraient être moins disposés à partager des informations s’il autorisait le matériel chinois. Des représentants américains de haut rang étaient en visite à Londres lundi dans un dernier effort pour obtenir l’interdiction d’achat de matériel Huawei par le Royaume-Uni, en prévenant de nouveau que le partage de renseignements pourrait être remis en question.

Le premier ministre du Royaume-Uni, Boris Johnson, a dit qu’il est « très probable » que son gouvernement parvienne à un accord commercial avec l’Union européenne avant la date limite de la fin de l’année, malgré la bataille qui s’annonce sur les droits de pêche. Il a dit qu’il se préparera à faire face à un échec des pourparlers sur la future relation commerciale entre la Grande-Bretagne et l’UE, mais a insisté pour dire que ce n’est pas ce qu’il prévoyait.

Asie

Les exportations totales de la Chine ont augmenté en 2019, mais le commerce avec les États-Unis a chuté, car la guerre douanière a nui aux relations entre les deux plus grandes économies du monde. Les exportations ont augmenté de 0,5 % en 2019 alors que les importations ont diminué de 2,8 % en USD, a dit l’administration douanière chinoise mardi. L’excédent commercial de l’année s’établit à 421,5 milliards $US. Le commerce avec les États-Unis a reculé de près de 11 % au cours de l’année en yuans. En décembre, la croissance des importations et des exportations a dépassé les attentes, rebondissant après un mois de novembre faible. Les exportations ont crû de 7,6 % alors que les importations ont bondi de 16,3 %.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.