Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Le président du Conseil de la Compagnie de la Baie d’Hudson, Richard Baker, pourrait retirer une offre de reprise avec fermeture du capital du détaillant maintenant que les autorités de réglementation ont retardé un vote sur la transaction à la suite de plaintes d’un actionnaire minoritaire. Le groupe d’investisseurs qui contrôle le propriétaire de Saks Fifth Avenue « évalue les prochaines étapes, y compris la possibilité de mettre fin à l’opération », selon une note envoyée aux conseillers. Le groupe compte prendre une décision ferme d’ici une semaine environ, selon la note.

Quatre des Premières nations de la Colombie-Britannique feront valoir que le Canada a omis de les consulter adéquatement sur les effets de l’expansion de l’oléoduc Trans Mountain. La nation Tsleil-Waututh, la bande indienne de Cold Water, la nation Squamish et la nation Stó:lo demanderont à la Cour d’appel fédérale d’annuler l’approbation par le gouvernement fédéral en juin du projet de 4,4 milliards $ au cours de trois jours d’audiences devant débuter à Vancouver le 16 décembre. L’expansion de Trans Mountain triplerait la capacité actuelle de l’oléoduc de 1 150 km qui relie la région des sables bitumineux du nord de l’Alberta à un port près de Vancouver, à 890 000 barils par jour. Ce sera la deuxième fois que les collectivités autochtones contestent la manière dont le gouvernement fédéral traite le projet.

États-Unis

International Flavors & Fragrances Inc. a conclu un accord de 26,2 milliards $US pour la division de nutrition de DuPont Inc., l’emportant sur Kerry Group Plc d’Irlande alors qu’elle poursuit l’expansion de son groupe d’ingrédients alimentaires en croissance rapide. La transaction donnera naissance à une nouvelle société composée des actifs du repreneur et de l’activité nutrition de DuPont. La nouvelle entité aura une valeur d’entreprise de 45,4 milliards $US. Les actionnaires de DuPont obtiendront une participation de 55,4 % et ceux d’IFF, de 44,6 %, selon un communiqué des deux sociétés paru dimanche après que Bloomberg News a annoncé qu’un accord était sur le point d’être conclu.

Europe

Cineworld Group Plc de Grande-Bretagne est en passe de devenir le plus grand exploitant de salles de cinéma en Amérique du Nord avec son projet d’acquisition de Cineplex Inc. du Canada au prix de 2,15 milliards $. Cineworld paiera 34 $ par action pour Cineplex, soit une prime de 42 % sur le cours de clôture de vendredi. La transaction sera financée par un emprunt de 2,3 milliards $US.

Le président Recep Tayyip Erdogan a menacé de fermer deux installations critiques de l’OTAN si les États-Unis imposent des sanctions en raison de l’achat par la Turquie du système de missiles russe, envenimant une querelle qui ébranle l’alliance militaire. La livre a enregistré sa plus forte chute en près de deux mois, ce qui représente la plus dépréciation la plus marquée parmi les monnaies des marchés émergents, alors que la menace de représailles de M. Erdogan aux enjeux élevés a soulevé des craintes sur les marchés.

Asie

La reprise de l’économie de la Chine en novembre ajoute à l’optimisme suscité par l’accord commercial annoncé la semaine dernière, bien qu’il reste beaucoup de risques de repli à l’aube de 2020. La production industrielle et la consommation privée étaient toutes deux plus vigoureuses que prévu, la production ayant fait un bond de 6,2 % par rapport à douze mois plus tôt et les ventes au détail ayant grimpé de 8 %, selon des statistiques publiées lundi. En même temps, l’investissement en immobilisations a, au cours des 11 premiers mois de l’année, crû de 5,2 %, le rythme le plus lent depuis 1998.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.