Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

BMO Gestion mondiale d'actifs met fin à son activité de fonds négociés en bourse en Europe après avoir bataillé pendant quatre ans pour se tailler une part de marché dans un secteur dominé par de grandes entreprises et des offres à frais réduits. Le gestionnaire de capitaux de Montréal, qui supervise 669 millions $ répartis entre 13 fonds, prévoit de fermer les FNB au plus tard le 21 janvier, selon un avis réglementaire. La décision était motivée en partie par le niveau actuel des actifs sous gestion et la croissance projetée des actifs dans l'état actuel du marché. Un porte-parole de BMO a dit que ces fermetures n'auront pas d'impact important sur l'offre d'investissement plus large de BMO GMA.

États-Unis

Des enquêteurs fédéraux procèdent à des investigations sur le rôle qu'ont joué au moins six fabricants et distributeurs de médicaments dans l'afflux d'opioïdes dans les villes et localités des États-Unis, ce qui représente le plus récent retournement de la crise qui a touché des douzaines de sociétés dans le monde. Les sociétés pharmaceutiques Johnson & Johnson, Teva Pharmaceutical Industries Ltd., Amneal Pharmaceuticals Inc. et Mallinckrodt Plc ainsi que les distributeurs de médicaments AmerisourceBergen Corp. et McKesson Corp. ont tous affirmé récemment dans des déclarations officielles qu'ils ont reçu des citations à comparaître devant un grand jury du bureau du U.S. Attorney du district est de New York. Les procureurs des États-Unis à Brooklyn cherchent à savoir si ces sociétés ont enfreint la loi sur les substances contrôlées, la Controlled Substances Act, qui réglemente la fabrication, l'importation, la possession et la distribution de certaines substances qui ont pu faire l'objet d'un abus, y compris les opioïdes antidouleur, selon ces déclarations.

Europe

La chancelière allemande, Angela Merkel s'est lancée dans une défense ardente de l'Organisation du Traité de l'Atlantique Nord, disant que l'Europe est actuellement trop faible pour se défendre elle-même sans le soutien de l'alliance militaire dirigée par les États-Unis. Les commentaires de Mme Merkel dans une allocution tenue mercredi au Bundestag étaient clairement adressés au président français Emmanuel Macron, qui a récemment jeté un doute sur l'avenir de l'OTAN en disant que l'organisation de 29 États était en état de « mort cérébrale ». Les chefs d'État de l'OTAN doivent se rencontrer à Londres les 3 et 4 décembre.

Asie

Les premiers indicateurs de la performance économique chinoise disponibles laissent entrevoir une poursuite du ralentissement en novembre. La croissance économique était déjà la plus lente en près de trois décennies et l'indicateur Bloomberg Economics qui agrège les données les plus récentes des marchés financiers et des entreprises révèle que ce mouvement continue, avec une détérioration de la situation du commerce extérieur, de la confiance des directeurs commerciaux et des prix à la sortie des usines. Alors que les tensions avec les États-Unis se sont apaisées depuis que les deux parties ont annoncé des négociations en vue d'une phase un d'un accord commercial le mois dernier, un indicateur avancé des flux commerciaux en Asie, les exportations de la Corée du Sud, s'est encore contracté de près de 10 % au cours des 20 premiers jours de novembre. Cela représente une amélioration par rapport au plus mauvais résultat en une décennie enregistré en septembre, mais indique que le commerce de technologie de pointe dans la région est en difficulté alors que la saison des achats de Noël approche.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.