Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Les sandwichs de déjeuner végétaliens Beyond Meat sont maintenant offerts dans près de 4 000 restaurants Tim Hortons dans tout le Canada, après des essais dans des établissements choisis le mois dernier.

La demande de pétrole se contracte, car la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine fait trébucher l’économie mondiale. Les estimations pour mars et avril indiquent des baisses d’une année à l’autre dans des régions qui représentent près de la moitié de la demande mondiale de pétrole, selon Morgan Stanley.

États-Unis

Le 737 Max de Boeing Co., interdit de vol depuis mars après deux écrasements en cinq mois ayant fait de nombreuses victimes, redécollera d’ici décembre selon un représentant haut placé de la sécurité de la Federal Aviation Administration.

Beyond Meat, le fabricant de pseudo-viande, a été rétrogradé de Rendement supérieur à Rendement moyen par Sanford C. Bernstein & Co. Inc., perdant sa dernière recommandation haussière après une ascension stratosphérique d’un peu plus de 400 % depuis son introduction en bourse le mois dernier. L’action était en baisse de 2,9 % à 4 h 14 à New York avant l’ouverture des marchés américains. La rétrogradation est motivée par des considérations de valorisation de l’action qui se négocie de manière très volatile depuis le premier appel public à l’épargne, probablement en raison du nombre limité de titres en circulation dans le public, selon l’analyste Alexia Howard. Beyond Meat est une des sociétés qui font la course en tête de la catégorie des substituts de viande à base de plantes encore en croissance, mais il reste peu de potentiel de hausse pour ses actions, écrit-elle. Cette rétrogradation fait suite à celle de Ken Goldman de JPMorgan Chase & Co. qui avait révisé le titre à la baisse mardi, lui faisant perdre 25 %.

Europe

Boris Johnson a lancé un appel aux conservateurs pour qu’ils le désignent comme premier ministre du Royaume-Uni en insistant sur le fait qu’on pouvait lui faire confiance pour diriger le pays, alors qu’il fait face à des questions critiques sur son bilan d’action. Il a dit qu’il ne souhaitait pas un Brexit sans accord, mais a souligné qu’il est vital pour le Royaume-Uni de sortir de l’Union européenne en octobre, avec ou sans accord.

Pour Mario Draghi, l’adoption de l’euro a amélioré la qualité des institutions de pays membres d’Europe de l’Est, comparativement aux résultats « plus contrastés » de pays qui ont gardé leur propre monnaie.

Asie

La banque centrale de Chine a fait savoir clairement à ceux qui parient sur une baisse du yuan qu’aucune baisse à court terme n’est assurée, particulièrement avant une rencontre cruciale à la fin de ce mois. La Banque populaire de Chine a fixé le taux de référence quotidien de la devise à un niveau plus élevé que celui attendu par les observateurs du marché un dixième jour de suite mercredi, ce qui représente la plus longue séquence du genre depuis septembre.

Les tensions inflationnistes ont continué de monter en Chine en mai, où les chocs d’offre ont fait grimper le coût des aliments. L’indice des prix à la consommation a augmenté de 2,7 % le mois dernier par rapport à un an plus tôt, alors que les prix à la production ont crû de 0,6 %, selon le Bureau national des statistiques de Chine.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.