Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Les taux de défaillance au Canada ont grimpé au plus haut en deux ans, alors que les consommateurs ont augmenté leurs dettes sur cartes de crédit et qu’il leur faut plus longtemps pour rembourser des prêts autos, selon Equifax Canada. Le taux des dettes en souffrance de 90 jours a grimpé à 1,12 % au premier trimestre de cette année, comparativement à 1,08 % l’an dernier, selon la plus grande société d’information sur le crédit du pays. Les défaillances ont augmenté le plus dans la catégorie des 65 ans et plus, alors que la Colombie-Britannique et l’Ontario ont constaté la première augmentation « importante » des arriérés en une demi-décennie.

Le Québec est prêt à prendre plus de risques pour soutenir ses entreprises. Investissement Québec, la branche de financement du gouvernement provincial, augmentera ses achats de dettes subordonnées ou prendra des participations directes dans des entreprises dans le cadre de la modernisation de son mandat, selon le ministre de l’Économie Pierre Fitzgibbon. Le soutien récent au Groupe Mach Inc. pour acheter Transat A.T., ce qui n’a pas encore été approuvé, illustre la nouvelle stratégie, dit-il.

États-Unis

Le président Donald Trump a une nouvelle fois menacé d’augmenter les droits de douane sur les marchandises chinoises si le président Xi Jinping n’accepte pas de le voir lors du prochain sommet du G20 au Japon. M. Trump a dit à des journalistes à la Maison-Blanche lundi qu’il pourrait imposer des droits de 25 %, « ou beaucoup plus élevés que 25 % », sur 300 milliards $US de marchandises chinoises. « Nous n’avons jamais reçu 10 cents de la Chine et maintenant nous en recevons beaucoup d’argent », a dit le président. Lors d’un entretien avec CNBC plus tôt dans la journée, M. Trump avait été invité à dire si les hausses de tarifs entreraient en vigueur immédiatement s’il n’y a pas de rencontre lors du sommet plus tard ce mois-ci.

Le pétrole a augmenté alors qu’on estime que les stocks de brut américain ont baissé, calmant les craintes que le conflit commercial qui tire en longueur entre les deux plus grandes économies au monde n’exerce une pression sur la demande. Les contrats à terme ont augmenté de 1 % à New York, mais sont restés sous 54 $US le baril après avoir chuté de 1,4 % lundi. Les stocks américains ont baissé de 1,25 million de barils la semaine dernière, selon une enquête Bloomberg, ce qui représenterait la plus forte diminution depuis le début mai, si elle était confirmée par les données officielles mercredi.

Europe

La société du légendaire Warren Buffett, Berkshire Hathaway Inc., prévoir sa première émission d’obligations en euros depuis 2017, en même temps qu’elle fera ses débuts sur le marché de la livre sterling avec le placement d’un emprunt échéant dans 40 ans. La société d’Omaha a retenu les services de banques pour gérer une vente de référence d’obligations en euros de 20 et de 30 ans ainsi qu’une émission en livres, selon une personne bien informée du dossier, qui n’est pas autorisée en parler publiquement et a revendiqué l’anonymat. L’opération en livres représente la plus longue échéance dans la monnaie du Royaume-Uni depuis que Northern Electric Finance Plc, une société de services publics britannique appartenant à Berkshire Hathaway, a émis pour 150 millions £ (190,6 millions $US) de billets échéant en 2049 le mois dernier. La société de services publics italienne, Enel SpA, Unilever Plc et EnBW International Finance figurent parmi les entreprises qui ont émis des dettes en euros échéant dans 20 ans ou plus cette année.

Asie

Les opérateurs haussiers sur le yen suivent de près le niveau de 2 % des rendements des obligations du Trésor échéant à 10 ans. C’est ce niveau qui pourrait commencer à arrêter l’exode de yens vers l’étranger et alléger un des facteurs clés qui pèsent sur la devise, selon Daisuke Karakama, économiste en chef du marché chez Mizuho Bank Ltd. Les rendements pourraient descendre à 2 % puisque les marchés tablent sur une probabilité de plus en plus grande que la Réserve fédérale américaine réduise ses taux d’intérêt, a-t-il dit. « L’investissement japonais sortant devrait diminuer puisque son attrait sera sapé par toutes ces attentes de réduction des taux, a dit M. Karakama en poste Tokyo. Il est donc difficile de prétendre que la pression à la baisse du yen proviendra de ses départs à l’étranger. »

Qu’il s’agisse d’un geste pour rassurer le marché ou d’une main tendue aux États-Unis, la banque centrale de la Chine a fixé le cours du yuan légèrement plus haut que prévu mardi. Les solides penchants dans la fixation du cours quotidienne – qui limitent les fluctuations du yuan sur le continent à 2 % dans un sens ou dans l’autre – sont les plus forts depuis que Bloomberg a commencé à publier des estimations en août 2017.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.