Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

L’économie canadienne a enregistré une croissance faible un deuxième trimestre de suite pendant la période de janvier à mars, où les augmentations généralisées des dépenses des ménages et un rebond de l’investissement des entreprises ont été contrebalancés par une baisse des exportations.

États-Unis

Le président Donald Trump a déclaré que progrès accomplis n’étaient « de loin pas suffisants » à l’issue de la première journée de discussions entre le ministre des Affaires étrangères du Mexique, Marcelo Ebrard, et les représentants de la Maison-Blanche hier visant à éviter la menace américaine d’imposition de 5 % de droits de douane qui devrait être mise à exécution à partir de lundi. Les négociations devraient continuer aujourd’hui, mais les commentaires de M. Trump ont suffi pour faire chuter le peso de plus de 1 %, mouvement qui était aussi entraîné par des rétrogradations de la note de crédit du pays.

Europe

Fiat Chrysler a retiré sa proposition de fusion avec Renault devant les atermoiements du partenaire de l’alliance avec le constructeur, Nissan Motor, et du gouvernement français.

La Banque centrale européenne devrait maintenir son taux directeur inchangé lors de l’annonce de sa décision à 7 h 45 HE, mais cela ne veut pas dire que les investisseurs n’auront rien à surveiller lors de la réunion et de la conférence de presse d’aujourd’hui. Il y aura une mise à jour des prévisions économiques qui pourrait permettre au président Mario Draghi pour le moins de signaler un nouveau soutien monétaire pour l’économie de la zone euro. Les modalités des derniers prêts à long terme aux banques – TLTRO III – sont aussi attendues aujourd’hui, avec des taux d’intérêt qui devraient être aussi bas que le taux des dépôts, à -0,4 %.

Asie

Le gouvernement chinois a critiqué le secrétaire d’État Mike Pompeo qui a souligné le 30e anniversaire de la répression violente du square Tiananmen à Pékin, avertissant que ses critiques ne seraient « qu’un petit tas de cendre de l’histoire ».

Les États-Unis et la Chine se sont mutuellement accusés d’essayer de déstabiliser l’Asie et de susciter des frictions géopolitiques à un sommet sur la sécurité très en vue au cours de la fin de semaine. Mais ils ont aussi manifesté un intérêt à contenir les tensions militaires.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.