Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Les statistiques de l’immobilier résidentiel de Vancouver, qui a déjà été un des marchés immobiliers les plus chauffés à blanc du monde, deviennent de plus en plus calamiteuses de mois en mois. En avril, les ventes y étaient au plus bas depuis 24 ans au cours du mois qui ouvre traditionnellement la haute saison des achats immobiliers. Les prix de référence sont en baisse de 8,7 pour cent par rapport à leur point culminant du milieu de 2018 et le nombre de logements attendant sur le marché a augmenté de près de la moitié, selon la chambre d’immeubles du Grand Vancouver.

TransCanada Corp. a déclaré un bénéfice au premier trimestre qui a dépassé les estimations des analystes, imprimant un élan à la société de pipelines à l’aube d’une période qui sera probablement marquée par des décisions de justice clés sur certains de ses grands projets. TransCanada bénéficie d’une augmentation de la production d’énergie et d’un déficit de capacité pipelinière qui maintient le taux d’utilisation du réseau d’oléoducs Keystone et de gazoducs Columbia à des niveaux élevés. La vigueur des bénéfices rassurera peut-être les investisseurs de TransCanada qui attend une décision de la Cour suprême du Nebraska sur l’autorisation réglementaire du tracé de son projet Keystone XL à travers l’État.

États-Unis

Le président President Donald a mis les négociations commerciales entre les États-Unis et la Chine en danger au cours de la fin de semaine en diffusant deux messages sur Twitter par lesquels il menaçait d’augmenter les tarifs douaniers sur 200 milliards $US d’importations chinoises à 25 pour cent vendredi. Des représentants du ministère des Affaires étrangères à Pékin on dit qu’une délégation prévoit toujours de se rendre à Washington pour des discussions, mais qu’il n’était pas sûr que le vice-premier ministre Liu He serait du voyage ou même que la Chine serait disposée à négocier sous la menace. L’intervention du président est une importante volte-face de la Maison-Blanche qui adhérait jusqu’à récemment au message du secrétaire au Trésor, Steven Mnuchin, selon lequel les négociations continuaient d’être « productives ».

Les États-Unis ont annoncé l’envoi d’un porte-avions et de bombardiers au Moyen-Orient en ce que le conseiller à la sécurité nationale John Bolton a qualifié de « message clair et indubitable » au régime iranien à savoir que « toute attaque contre les intérêts des États-Unis ou contre ceux de nos alliés rencontrera une force implacable ».

Le love-in des investisseurs que constitue l’assemblée annuelle de Berkshire Hathaway Inc. a eu lieu pendant la fin de semaine et Warren Buffett s’est trouvé dans la position inhabituelle de devoir défendre sa stratégie de placement. La société a reconnu qu’elle a payé trop cher une participation dans Kraft Heinz Co. et qu’elle n’a pas saisi le potentiel d’Amazon.com Inc., alors que l’assemblée donnait aussi une idée de la succession possible de M. Buffett à la tête de Berkshire. La société de 739 milliards $US a annoncé une augmentation de ses rachats d’actions, car sa direction actuelle a plus de difficultés à trouver des transactions avantageuses pour le géant de l’investissement.

Europe

Les collaborateurs de Theresa May rédigent un nouveau projet de loi en prévision d’un accord sur le Brexit entre le gouvernement et le Parti travailliste d’opposition qui permettrait au Royaume-Uni de sortir de l’impasse. Selon des personnes bien informées du dossier, de nouvelles clauses sont ajoutées au projet de loi d’accord sur du retrait de l’Union européenne qui prévoirait une entente du type union douanière garantissant qu’il n’y ait pas de contrôle des marchandises traversant la frontière entre le Royaume-Uni et l’UE.

Asie

Les fonds chinois soutenus par l’État ont été actifs sur des actions choisies lundi, selon des personnes bien informées du dossier, pour essayer d’amortir le choc d’une escalade soudaine des tensions commerciales avec les États-Unis. Parmi les cibles des fonds figuraient de grandes sociétés pétrolières, selon ces interlocuteurs parlant sous le sceau de l’anonymat. PetroChina Co., qui a chuté de 3,5 pour cent à Shanghai, a effacé une partie de ses pertes au cours de l’après-midi, n’accusant plus qu’une baisse de 0,9 pour cent. China Petroleum & Chemical Corp. a aussi augmenté brièvement, mais a terminé la séance en baisse de 4,2 pour cent. Industrial and Commercial Bank of China Ltd., le plus grand prêteur du pays, a suivi la même voie.

L’autorité de réglementation bancaire de la Chine a demandé aux principaux prêteurs du pays d’accélérer la comptabilisation des prêts non productifs, alors qu’elle cherche à améliorer la qualité des prêts selon certains informateurs bien renseignés.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.