Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Aphria a déclaré une perte de 108,2 millions $CAN au troisième trimestre. Les actions cotées aux États-Unis du producteur de cannabis canadien ont chuté de 5,9 % avant l’ouverture des marchés. Le chiffre d’affaires du 3T s’est établi à 73,6 millions alors que les estimations le situaient à 83,5 millions $ (fourchette de 80,3 à 86,5 millions $).

Newmont Mining Corp. offre aux porteurs d’obligations 5,4 millions $US de plus pour essayer d’enrayer leurs efforts pour transférer une partie du passif de la société aurifère. La négociation entre Newmont et les porteurs d’obligations a été déclenchée par le projet de la société de fusionner ses activités minières au Nevada avec celles de la Société aurifère Barrick dans le cadre d’une coentreprise. En raison des particularités des conventions obligataires, quelque 600 millions $US de billets de Newmont échéant en 2035 pourraient se transformer en une obligation de la société fusionnée une fois que les actifs auront été réunis. Un tel transfert pourrait être une aubaine pour les porteurs d’obligations, puisque cela les placerait essentiellement au premier rang des ayants droit à un remboursement en cas de difficultés des sociétés minières, selon la société de recherche CreditSights.

États-Unis

Waste Management Inc. s’est engagée à acquérir Advanced Disposal Services Inc. au prix d’environ 4,9 milliards $US y compris la dette alors que la société de ramassage de recyclage de déchets cherche à élargir son réseau et sa clientèle. La société de Houston payera 33,15 $US par action Advanced Disposal au comptant, ont dit les sociétés dans un communiqué conjoint. L’offre représente une prime de 22 pour cent sur le cours d’Advanced Disposal de 27,14 $ de vendredi. En plus d’élargir son implantation sur des marchés tels que celui du Minnesota, Waste Management vise 100 millions $US d’économies annuelles à travers cet achat qui est la deuxième de ses plus grandes acquisitions. Le chef de la direction, Jim Fish, a dit en février qu’il rechercherait des occasions d’achat pour élargir l’offre de services de son entreprise et accéder à de nouveaux sites d’enfouissement.

Le prix du pétrole a battu en retraite à New York après sa plus longue série de gains hebdomadaires depuis trois ans, car les négociateurs et les investisseurs attendaient plus de clarté sur la vigueur de l’économie et la demande mondiales.

Le président Donald Trump s’en est de nouveau pris à la Réserve fédérale par Twitter hier, en l’accusant de freiner la croissance et d’empêcher le cours des actions de monter. M. Trump a souvent exprimé son impatience à l’égard de l’autorité monétaire et cette dernière attaque a lieu alors que ses deux candidats pour le conseil des gouverneurs de la Fed sont scrutés de plus en plus près, plusieurs républicains laissant entendre que Herman Cain ne pourrait pas obtenir l’assentiment du Sénat. Alors que Jerome Powell a défendu l’indépendance de l’institution contre toute ingérence politique la semaine dernière, le président de la BCE, Mario Draghi, a jugé nécessaire d’intervenir dans le débat à l’occasion de l’assemblée du FMI pendant la fin de semaine.

Europe

L’Union européenne a donné le feu vert pour amorcer des négociations avec les États-Unis, alors que les deux économies cherchent à resserrer leurs liens une semaine après s’être mutuellement menacées avec de nouveaux droits de douane chiffrés à des milliards de dollars dans un contentieux aéronautique vieux de 14 ans.

Asie

La Chine examine une demande des États-Unis de transférer une partie des tarifs douaniers sur des denrées agricoles clés à d’autres marchandises pour que l’administration Trump puisse se targuer d’avoir obtenu un accord commercial pour les agriculteurs avant les élections de 2020, selon des personnes bien informées de la situation. Par cette mesure, la Chine transférerait des droits de douane imposée en représailles en juillet dernier sur 50 milliards $US de marchandises sur des importations non agricoles, selon ces interlocuteurs qui ont revendiqué l’anonymat parce que les discussions sont confidentielles. Ce transfert aurait lieu parce que les États-Unis n’ont pas l’intention de lever leurs propres droits de douane sur 50 milliards $US d’importations chinoises, même si un accord est conclu pour résoudre la guerre commerciale entre les deux pays, a dit une de ces personnes.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.