Haut de la page
Tous les articles

Commentaire financier du jour

Canada

Kraft Heinz Co (KHC.O) vend son secteur de fromage naturel canadien à Parmalat SpA (PLT.MI) pour 1,62 milliard $ ce qui aidera Kraft à réduire sa dette et le propriétaire de Parmalat, Lactalis, à augmenter sa présence en Amérique du Nord. La transaction s'effectue un mois après la signature de l'Accord États-Unis-Mexique-Canada (AEUMC), en vertu duquel le Canada a partiellement ouvert son marché intérieur protégé aux États-Unis. Le secteur de fromages vendu par Kraft, qui comprend des marques telles que Cracker Barrel, P'tit Québec et aMOOza, a généré pour quelques 560 millions $ de ventes nettes en 2017, selon un communiqué conjoint de Kraft et de Parmalat paru mardi.

États-Unis

Les contrats à terme sur actions américaines ont augmenté mercredi puisque les résultats des élections de mi-mandat aux États-Unis étaient conformes aux attentes, les démocrates ayant remporté la majorité à la Chambre des représentants et le Congrès étant divisé. En plus de la clarté que jettent les résultats de ce scrutin, les investisseurs étaient haussiers parce qu'ils croient que le scénario de blocage politique à Washington sera le meilleur pour la bourse, permettant aux politiques favorables aux entreprises du président Trump de continuer, mais maintenant un contrôle sur certaines de ses mesures qui bouleversent le marché comme la bataille commerciale avec la Chine. Historiquement, les rendements boursiers sont aussi solides quand le Congrès est divisé.

Le prix du pétrole a augmenté quand on a appris que l'OPEP et ses alliés discutent de nouvelles mesures de réduction de la production l'an prochain, réagissant à la récente montée des stocks de pétrole avec l'essor de la production des États-Unis. Les contrats à terme à New York ont gagné 1 pour cent. Les ministres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole qui se réunissent à Abu Dhabi cette fin de semaine discuteront de leurs options en 2019, dont le scénario de nouvelles réductions de l'offre, ont dit les délégués. Cela marquerait une fin abrupte à six mois d'augmentations de l'offre, reflétant les perspectives que les sanctions américaines contre l'Iran ne soient pas suffisantes pour empêcher une nouvelle hausse de la production de pétrole de schiste américain qui créera de nouveaux excédents.

Europe

La reprise de la livre sterling ce mois face à l'optimisme croissant quant à la conclusion d'un accord sur le Brexit fait peut-être abstraction d'un grand risque : l'aval du Parlement. Alors que les analystes s'attendent à ce que la monnaie continue de monter si les élus britanniques approuvent le règlement de divorce, ils prévoient que leur scénario s'effondrera si le Parlement se rebiffe. Le première ministre Theresa May pourrait être renvoyée à la table de négociation avec l'Union européenne, être forcée de tenir un deuxième référendum ou même de déclencher des élections générales.

Asie

La Banque populaire de Chine a vendu pour 20 milliards de yuans (2,9 milliards $US) de bons du Trésor dans le cadre de sa première émission à Hong Kong mercredi, ce qui pourrait réduire la liquidité du yuan à l'étranger et soutenir la monnaie chinoise.

Tous les articles

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille

Michel Doucet

Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.