Haut de la page
Tous les articles

Commentaire financier du jour

Canada

Brookfield Asset Management Inc. a entrepris des pourparlers en vue de vendre le promoteur d'immobilier industriel IDI Logistics à Ivanhoe Cambridge Inc., promoteur immobilier canadien, selon des personnes bien informées du sujet. Les sociétés seraient sur le point de conclure un accord qui valoriserait la société IDI Logistics d'Atlanta à plus de 4 milliards  $CAN, ont dit ces interlocuteurs qui ont revendiqué l'anonymat, parce que l'affaire est confidentielle. La transaction n'est pas terminée et l'opération pourrait faire long feu.

États-Unis

Berkshire Hathaway Inc., le conglomérat du milliardaire Warren Buffett, a dit samedi que son bénéfice opérationnel a pratiquement doublé par rapport à l'année dernière grâce à de meilleurs résultats des assurances et à la baisse des impôts. Le secteur massif des assurances de la société a notamment profité d'une diminution de l'estimation des sinistres dans l'assurance IARD par rapport à l'année précédente qui avait été marquée par des sinistres importants dus à trois ouragans aux États-Unis et à un tremblement de terre au Mexique. La société a ajouté qu'elle avait procédé à des rachats d'actions pour 928 millions $US au cours du trimestre. Le bénéfice opérationnel du deuxième trimestre a grimpé à 6,88 milliards $US comparativement aux 3,44 milliards $US de l'année précédente, alors que les analystes de Wall Street s'attendaient à 6,11 milliards $US.

Les États-Unis réimposent des sanctions pétrolières et financières contre l'Iran aujourd'hui, augmentant nettement la pression du Téhéran pour arrêter ses programmes de missiles et nucléaire et contrer son influence politique croissante au Moyen-Orient. La Chine, l'Inde, la Corée du Sud, le Japon et la Turquie – les plus grands importateurs de brut iranien – figurent parmi huit pays qui devraient obtenir une dérogation temporaire de l'application des sanctions pour éviter une déstabilisation des prix du pétrole brut.

Europe

Les craintes à long terme concernant Deutsche Bank ont été apaisées un peu lundi où le prêteur allemand en difficulté a obtenu des résultats supérieurs aux attentes dans les plus récents tests de résistance de la Banque centrale européenne, mais l'inquiétude continue de ronger les investisseurs. Les actions de la Deutsche Bank ont modestement augmenté de 0,2 pour cent avant l'ouverture des marchés après que la banque a affiché un ratio de capitaux propres de 1ère catégorie de 8,14 pour cent au test de vendredi soir. Ce chiffre représente le coussin de liquidités disponibles en cas de crise financière. Mais les actions ont chuté de 1 pour cent en fin de matinée. L'évaluation portait sur le bilan de la banque de 2017 et mesurait comment elle résisterait aux tensions dans ce que la BCE qualifie d'évolution négative du marché.

Asie

Pour la première fois depuis l'élection de Donald Trump à la présidence des États-Unis, le président chinois Xi Jinping a pris la parole sur la scène mondiale lundi pour répéter sa rhétorique contre le protectionnisme et faire la promotion de son pays comme défenseur de l'ouverture et de la coopération internationale. La Chine a effectivement fait quelques progrès dans l'ouverture de son économie aux sociétés étrangères, mais les critiques affirment que le rythme est encore trop lent et bon nombre des annonces de M. Xi étaient sur le métier depuis longtemps. En fait, la Chine tente de se positionner comme un champion de la mondialisation alors qu'elle est une des grandes nations les plus protectionnistes.

Tous les articles

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille

Michel Doucet

Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.