Haut de la page
Tous les articles

Commentaire financier du jour

Canada

Le producteur canadien de pétrole et de gaz, Encana, a annoncé jeudi l'achat de Newfield Exploration Co. au prix de 5,5 milliards $US, ce qui en fera un des plus grands producteurs de pétrole de schiste en Amérique du Nord. La transaction basée uniquement sur un échange d'actions donnera à Encana un meilleur accès à trois des plus grands gisements de pétrole d'Amérique du Nord, dont le bassin Permian. Encana reprendra aussi la dette de 2,2 milliards $US de Newfield. Encana a indiqué que la production de liquides contribuera pour plus de la moitié à la production de la société fusionnée et aidera à accroître les marges. Dans le cadre de la transaction, les actionnaires de Newfield recevront 2,6719 actions ordinaires d'Encana par action ordinaire de Newfield. Encana a annoncé l'intention d'augmenter son dividende de 25 pour cent et d'augmenter son programme de rachat d'actions à 1,5 milliard $CAN. Par ailleurs, la société de Calgary a déclaré que la production totale a augmenté de 33 pour cent à 378 200 barils d'équivalent pétrole par jour, au troisième trimestre terminé le 30 septembre.

États-Unis

Les contrats à terme sur indices boursiers américains tendaient à la hausse jeudi alors que Wall Street continuait de rattraper les fortes baisses du mois écoulé, entraînées par des bénéfices supérieurs aux prévisions de DowDuPont. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a augmenté de 136 points, indiquant un gain de 128,24 points à l'ouverture. Les contrats à termes sur l'indice S&P 500 et le Nasdaq 100 laissaient aussi entrevoir de solides gains dès l'ouverture de la séance. Les mouvements de jeudi s'inscrivent dans le prolongement de deux jours de reprise solide par lesquels les investisseurs ont mis fin à un mois d'octobre volatil et qui ont vu monter le Dow de plus de 650 points. Mais malgré la reprise récente, la moyenne Dow a terminé le mois d'octobre en baisse de 5,1 pour cent, soit sa plus forte chute depuis janvier 2016. L'indice S&P 500 a perdu 1 910 milliards $US en octobre, selon l'analyste de S&P Dow Jones Indices Howard Silverblatt. Les pertes étaient généralisées entre tous les secteurs. Le mois d'octobre était aussi le pire mois pour l'indice S&P 500 depuis septembre 2011.

Europe

Credit Suisse a déclaré un bénéfice net inférieur aux prévisions au troisième trimestre de l'année, après un été difficile et une augmentation de la volatilité sur les marchés émergents. Le bénéfice net ressortait à 424 millions de francs suisses, soit une hausse de 74 pour cent par rapport à l'année précédente. Cependant, ces chiffres étaient inférieurs aux prévisions des analystes de 449 millions FS, selon les données de Reuters. Credit Suisse avait déclaré un bénéfice net de 244 millions FS au troisième trimestre de 2017.

Le bénéfice du troisième trimestre de Royal Dutch Shell a grimpé en flèche atteignant son plus haut niveau en quatre ans, stimulé par la hausse des prix du brut alors que la société poursuit un des programmes de rachat d'actions les plus vastes au monde. La deuxième société de pétrole et de gaz cotée en bourse de la planète a vu augmenter ses flux de trésorerie provenant de l'exploitation de près de 60 pour cent à 12,1 milliards $US, profitant des importantes compressions de coûts de ces dernières années. Le bénéfice attribuable aux actionnaires au cours du trimestre, basé sur le coût actuel des approvisionnements et excluant certains éléments définis a augmenté de 39 pour cent à 5,624 milliards $US depuis un an. Ce chiffre est à comparer avec le consensus des analystes fourni par la société de 5,766 milliards $US. Au deuxième trimestre, le bénéfice net était de 4,691 milliards $US.

Asie

Le président chinois Xi Jinping s'est engagé jeudi à soutenir les entreprises privées en promettant davantage de réductions d'impôt et d'aide financière, soulignant la détermination du gouvernement à aider le secteur privé alors que la croissance ralentit. M. Xi a dit que l'État réduira le fardeau fiscal des entreprises avec une réduction de la taxe à la valeur ajoutée et des exonérations d'impôt pour les petites entreprises et les nouvelles sociétés technologiques, selon l'agence de presse officielle Xinhua, tout en promettant un environnement économique égal pour toutes les sociétés.

Tous les articles

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille

Michel Doucet

Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.