Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

La légalisation du cannabis au Canada commence aujourd'hui avec l'ouverture des premiers magasins sur la côte Atlantique, ce qui donne au pays une importante longueur d'avance pour le développement d'un marché mondial de la marijuana que certains analystes chiffrent à 150 milliards $.

États-Unis

Netflix Inc. croît plus vite même que des analystes les plus haussiers à Wall Street l'avaient prédit, apaisant les doutes au sujet de ses perspectives mondiales et faisant monter un peu plus son action au cours déjà stratosphérique. Après avoir trébuché lors de la publication de ses résultats précédents, le plus grand réseau de télévision en ligne payante au monde a acquis encore plus d'abonnés que les analystes le prévoyaient pour le troisième trimestre. Netflix a aussi émis des perspectives optimistes pour les trois mois en cours, indiquant qu'elle prévoit d'ajouter 28,9 millions de clients en tout cette année, un record pour la société qui n'a que 21 ans. Les actions ont bondi de 11 pour cent mercredi avant l'ouverture des marchés aux États-Unis.

La révision des activités de CSX Corp. produit des chiffres époustouflants en termes de bénéfice, d'efficacité et, maintenant, de croissance des volumes. La société de chemin de fer récolte les avantages de changements spectaculaires adoptés sous la direction de Hunter Harrison, qui a imposé ses techniques Precision Scheduled Railroading pendant les neuf mois où il en était le chef de la direction avant son décès inattendu en décembre 2017. La croissance de 4 pour cent des volumes soulage les craintes que la société tarde à regagner les clients qui l'avaient délaissée pour sa rivale Norfolk Southern pendant une période de perturbations au cours de laquelle M. Harrison mettait en œuvre sa stratégie. L'amélioration de l'efficacité et les augmentations de volumes ont permis à CSX d'enregistrer un bénéfice par action record au troisième trimestre de 1,05 $, soit plus du double du chiffre de l'année précédente et plus que les estimations des plus optimistes de 25 analystes interrogés par Bloomberg.

Europe

La première ministre britannique, Theresa May, se rend au sommet des dirigeants européens aujourd'hui avec la tâche apparemment impossible de conclure un accord sur la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne qui satisfera à la fois les 27 États membres restants et pourra être adopté par le parlement de Westminster. Les espoirs de dénouer l'impasse aujourd'hui sont très faibles, mais les négociateurs auront une chance de plus de parvenir à un compromis à un autre sommet le mois prochain. Les opérateurs qui négocient la livre sterling semblent rester positifs à l'égard des perspectives d'une entente, les marchés volatils dénotant des paris sur une résolution – dans un sens ou dans l'autre – dans les deux prochains mois.

Asie

L'indicateur le plus large des nouvelles ouvertures de crédit de la Chine a bondi en septembre, dépassant toutes les estimations, car les autorités ont modifié l'ensemble des données pour refléter l'essor de l'émission d'obligations à la suite des mesures prises pour encourager l'investissement dans l'infrastructure.

Les actions japonaises ont augmenté après que des facteurs positifs provenant des États-Unis, sous forme d'une production industrielle et de bénéfices des sociétés solides, eurent galvanisé la confiance. Les sociétés technologiques ont le plus fait monter l'indice Topix, car les fabricants de puces informatiques ont bondi après l'annonce par Lam Research Corp. de prévisions optimistes pour son bénéfice du deuxième trimestre.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.