Haut de la page
Tous les articles

Commentaire financier du jour

Canada

Le gouverneur de la Banque du Canada, Stephen Poloz, a dit qu'il continue de croire que le relèvement graduel des taux d'intérêt est la bonne approche, même si les investisseurs sont quasi certains qu'il donnera un nouveau tour de vis le mois prochain. M. Poloz a réitéré que l'évaluation par la banque centrale des perspectives est incertaine et qu'il vaut mieux ne pas intervenir « mécaniquement » dans la politique monétaire. En même temps, il a ajouté que les taux d'intérêt doivent monter parce que l'économie se porte bien et que les tensions inflationnistes sont à la hauteur souhaitée.

États-Unis

D'après les données de la Réserve fédérale américaines, le portefeuille de titres du Trésor et de titres hypothécaires accumulé par la Fed en trois vagues successives d'achats d'actifs pendant la crise financière a baissé sous les 4 000 milliards $US pour la première fois en plus de quatre ans. La valeur de ces titres s'établissait à 3 997 milliards $US mercredi, alors que la Fed achève la première année d'un processus de réduction progressive de ses positions. Au plus fort, le portefeuille totalisait plus de 4 250 milliards $US, et si on ajoute d'autres actifs, il dépassait les 4 500 milliards $US.

Europe

Le nouveau gouvernement italien a proposé un budget 2019 avec un déficit trois fois plus important que l'objectif du gouvernement précédent, préparant une confrontation avec la Commission européenne et déclenchant une liquidation d'obligations de l'État. L'Italie a le plus gros fardeau de dettes des grandes économies de l'Union européenne, à 130 pour cent du produit intérieur brut. L'UE la presse de limiter ses dépenses de peur qu'elle sème les germes d'une crisse des dettes au cœur de la zone euro. Jeudi soir, le gouvernement qui a quatre mois a proposé un budget avec un déficit de 2,4 pour cent du PIB pour les trois prochaines années, pour financer une forte expansion des dépenses sociales, des réductions d'impôts et une augmentation de l'investissement public en infrastructures. Cela a marqué une victoire des chefs des partis au pouvoir sur le ministre de l'Économie, Giovanni Tria, un technocrate sans affiliation que les investisseurs voyaient comme un conservateur financier par comparaison.

Asie

Les marchés émergents d'Asie, principal moteur de la croissance de la demande mondiale de pétrole, sont durement touchés par la flambée des prix du brut et la dépréciation de leurs monnaies, ce qui remet en question les prévisions de nouvelles augmentations de la consommation. Les économies tributaires des importations de brut souffrent déjà de la montée des cours au-delà de 80 $US le baril cette semaine, plus que jamais depuis la fin de 2014. Les analystes préviennent que la combinaison inflationniste de la hausse des prix du pétrole et de la dépréciation des monnaies, notamment de la roupie indienne, de la rupiah indonésienne et du peso philippin, pourrait entraîner un ralentissement mondial qui freinerait aussi la demande de pétrole de ces pays.

Tous les articles

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille

Michel Doucet

Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.