Haut de la page

Commentaire financier du jour

Canada

Les pourparlers commerciaux entre les États-Unis et le Canada atteindront un paroxysme cette semaine, où les négociateurs se concentreront sur leur prochaine date butoir alors que le président Donald Trump menace d'exclure le plus important marché d'exportation des États-Unis de l'accord. Les négociations au plus haut niveau doivent reprendre cette semaine dans l'objectif de parvenir à une entente pour que le Canada demeure dans l'Accord nord-américain de libre-échange tripartite, a dit un représentant canadien qui a revendiqué l'anonymat. Le Congrès fait pression pour que le Canada reste partie de l'ALENA, après l'entente conclue le mois dernier entre les États-Unis et le Mexique.

Le pétrole a dépassé les 69 $US le baril; les investisseurs donnent la priorité à la perte d'approvisionnements en provenance de nations clés de l'OPEP sur la menace pour la demande des marchés émergents.

États-Unis

Les économistes de Goldman Sachs Group Inc. se montrent plus détendus que certains rivaux de Wall Street au sujet des risques d'une récession aux États-Unis d'ici 2020. Alors que Bridgewater Associates Inc. et JPMorgan Chase & Co. commencent à craindre qu'un resserrement des politiques budgétaire et monétaire n'entraînent des problèmes pour la première économie du monde d'ici deux ans, Goldman Sachs n'entrevoit que 36 pour cent de probabilités d'une récession au cours des trois prochaines années. Ce risque est inférieur à la moyenne historique.

Le dollar US a baissé par rapport aux devises du G10 sauf le dollar néozélandais alors que les investisseurs restent en grande partie sur la touche en attendant la prochaine décision des États-Unis dans leur guerre commerciale avec la Chine.

Europe

Le gouvernement turc dévoilera des mesures pour aider les banques à faire face à une accumulation prévue de créances douteuses due à la chute de la livre et à la hausse des taux d'intérêt, selon des personnes bien informées de la question.

La chancelière allemande prévoit de démettre de ses fonctions le chef du Renseignement allemand qui a remis en question sa condamnation des manifestations d'extrême droite, selon le quotidien Die Welt, provoquant une confrontation au sein du gouvernement sur la question des migrants.

Asie

La chute du marché boursier chinois a atteint un jalon redouté, l'indice composé de Shanghai ayant clôturé au plus bas depuis 2014, éliminant les dernières traces de sa reprise après une montée en flèche suivie par une implosion de 5 000 milliards $US.

Un sous-marin japonais a participé à un exercice militaire en mer de Chine méridionale pour la première fois la semaine dernière, selon l'agence Kyodo, ce qui pourrait remettre en question le réchauffement des relations entre le Japon et la Chine. L'exercice, auquel participaient cinq avions japonais et trois destroyers, a eu lieu le 13 septembre, selon un communiqué du ministère japonais de la Force d'autodéfense. Il a été effectué au lendemain de la rencontre du premier ministre japonais Shinzo Abe et du président chinois Xi Jinping en Russie où ils ont célébré les liens entre les deux pays. M. Abe pourrait effectuer une visite à Pékin dès le mois prochain.

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille
Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.