Haut de la page
Tous les articles

Commentaire financier du jour

Canada

Dollarama, qui a habitué les investisseurs à un flux régulier de bonnes nouvelles, vient de revoir à la baisse ses prévisions de ventes à surface commerciale comparable cette année après un deuxième trimestre de croissance inférieure aux attentes. L'entreprise prévoit maintenant une augmentation des ventes d'environ 2,5 à 3,5 pour cent, comparativement à la fourchette précédente de 4 à 5 pour cent. Le bénéfice par action de Dollarama au deuxième trimestre de son exercice était aussi inférieur d'un cent aux prévisions.

Le pétrole s'orientait vers une hausse hebdomadaire alors que les menaces touchant les approvisionnements en provenance d'Iran et du Venezuela ont éclipsé les risques pour la demande, tandis que des perspectives incertaines amplifiaient la volatilité.

États-Unis

Les actions américaines qui flirtent déjà avec des records peuvent encore monter vers de nouveaux sommets, selon Robert Shiller, le prix Nobel réputé pour son analyse des bulles de prix des actifs qui a prévenu l'an dernier que les prix des marchés étaient exagérés. « Le marché boursier pourrait encore monter beaucoup avant de chuter, a-t-il dit dans une interview à la chaîne de télévision Bloomberg, jeudi. Les prix sont hauts, mais ils pourraient encore monter beaucoup plus. Le marché est maintenant devenu risqué. »

Les obligations du Trésor américain ont fléchi toutes échéances confondues alors que la séance de vendredi s'ouvre, poussant les taux à deux ans vers un nouveau sommet depuis le début de l'année et celui à dix ans vers la barre de 3 %.

Europe

Le gouverneur de la Banque d'Angleterre, Mark Carney, a profité d'un discours à Dublin pour souligner que la banque centrale est prête pour tous les scénarios en ce qui concerne le Brexit. L'essentiel de son allocution portait sur l'évolution structurelle de l'économie entraînée par les changements au sein de la main-d'œuvre eux-mêmes précipités par les progrès de l'intelligence artificielle et de l'automatisation, mais le Brexit présente un défi plus immédiat a-t-il dit.

Asie

L'élan économique de la Chine a encore ralenti en août, mettant les nerfs des autorités à l'épreuve alors qu'elles se préparent à une nouvelle négociation sur le commerce avec les États-Unis. La croissance des investissements en immobilisations a ralenti au cours des huit premiers mois, descendant au rythme le plus lent depuis 1999 au moins et l'investissement en infrastructures a augmenté tout juste de 4,2 pour cent, ce qui représente la plus faible expansion depuis que la série de données a commencé en 2014. Cela indique qu'il faut du temps pour que les politiques pour accélérer ces dépenses fassent leur effet, même si la production industrielle s'est bien maintenue en août et que les ventes au détail ont accéléré.

Tous les articles

L'auteur

Michel Doucet

Michel Doucet

Vice-président et gestionnaire de portefeuille

Michel Doucet

Après l’obtention de son baccalauréat de la Faculté des Sciences sociales de l’Université du Québec à Montréal, et de sa scolarité de deuxième cycle, Michel Doucet débute sa carrière comme économiste junior au siège social de la Banque Nationale à Montréal. En 1992, il joint l’équipe du groupe institutionnel – actions et revenu fixe – de Lévesque Beaubien Geoffrion à titre d’économiste, analyste de marché. Au cours des années, il mène divers projets touchant à l’économie internationale, nord-américaine et aux finances publiques canadiennes. En 1996, l’équipe d’économistes institutionnels dont il fait partie, est classée première au pays par Brendan Wood International. En août 1997, monsieur Doucet entre au Service aux particuliers de Lévesque Beaubien Geoffrion où il occupe les fonctions d’économiste, analyste du marché à revenu fixe et vice-président. En 2004, il joint le secteur du plein exercice chez Valeurs mobilières Desjardins à titre de vice président. Il occupe les fonctions de stratège pour les titres à revenu fixe, d’économiste et de gestionnaire de portefeuille. Il gère la Direction Groupe conseil en portefeuille, Mise en marché du conseiller et Distribution de la planification financière et de l'assurance.

Ces articles sont transmis uniquement à titre de renseignement. Les placements doivent être sélectionnés en fonction des objectifs de chaque investisseur. Desjardins Courtage en ligne n'émet aucune recommandation quant à un produit, à la pertinence ou à la valeur potentielle d'un placement donné, ou à une stratégie spécifique. Les opinions émises dans les articles sont celles des auteurs et ne reflètent pas nécessairement la position officielle de Desjardins Courtage en ligne.